Jennifer EGAN (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jennifer EGAN (Etats-Unis)

Message  zeta le Sam 19 Juil 2014 - 14:22

La Parade des Anges - Point poche - 4,5/5

Phoebe se sent moins aimé, moins belle, et moins intéressante que sa soeur ainée, Faith, ne l'a été. Huit ans après la mort de Faith, Phoebe s'interroge encore sur ce qui a pu pousser sa soeur à se jeter d'une falaise en Italie, alors qu'elle avait tout pour elle. Est-ce le décès de leur père, quelques années avant ce suicide qui l'a finalement conduit au désespoir  ? Ce père, adoré de l'aînée, vouait la même adoration absolue à sa fille, au point de la peindre sous toutes les coutures. Phoebe n'était alors qu'une petite fille, mais elle se souvient du lien si puissant et si exclusif qui les unissait. Phoebe n'a plus que sa mère et son frère, mais ces deux là ne parlent pas beaucoup de Faith. Alors que la jeune fille reste bloquée sur le décès de sa soeur et sur ce qui a pu le provoquer. On est en 1978, Faith, 10 ans auparavant, avait complètement adhéré au mouvement hippie, elle était une jeune fille fantasque, rebelle, libre et hardie que les utopies des années soixante avaient profondément marquée.
Phoebe soudain, sur coup de tête, décide de mettre ses pas dans ceux de sa soeur, de partir sur ses traces pour comprendre ce qui s'est passé ce jour fatal en Italie, et le cheminement mortel qui a conduit Faith à mettre fin à ses jours.

Un très beau roman qui m'a ramenée à la jeunesse, à celle d'une époque que j'ai connue. Cette jeunesse qui voulait changer le monde, et qui s'est enlisée dans les excès, au point d'en perdre de vue sa propre sauvegarde.
L'un des héros le dit si bien 
"Qu'est ce qui s'est passé ? Pourquoi ça n'a pas marché ? Ou bien est-ce que ça a marché, mais que je ne le vois pas pour une raison quelconque ?
Tout ce que je sais, reprit-il c'est qu'à une époque on a cru qu'à force de cogner dans le tas on résussirait à appeler une espèce de force gigantesque qui nous soulèverait, qui nous emporterait. Et aujourd'hui, ceux qui tapaient le plus fort sont à peu près tous mort. On est bien forcé de se demander : est-ce que ça marchait si bien que ça ?"
Une jeunesse dont même les idoles ont broyé leur vie dans la drogue, l'alcool ou, pour les plus politisés, les combats meurtriers. Le mouvement hippie se voulait "amour", mais la violence a souvent été son corollaire.
Et puis il y a la personnalité de Faith, assez fascinante, trop adulée, par une enfant, sa jeune soeur, par son séduisant compagnon et par un père dont on se dit que cet amour était presque excessif et malsain. Faith dont on a envie également en lisant ce roman de savoir ce qu'elle était vraiment et si elle méritait ces attachements passionnés.
En entreprenant le même voyage que son aîné, Phoebe, qui commence son périple avec beaucoup de naïveté, au point d'en paraître parfois sotte, prend peu à peu une autre personnalité, on la trouve moins fade, moins fragile. 
Et puis il y a des pages que j'ai trouvées magnifiques sur le désir et l'amour charnel, sur l'obsession sensuelle que peut éveiller un être qui nous plait ; des pages sans aucune vulgarité, et pourtant très explicites, en même temps crues et poétiques.
Un bon roman donc pour moi qui me donne envie de suivre cette auteure et peut-être d'acheter le précédent : "qu'avons nous fait de nos rêves ?" (prix Pulitzer)


Dernière édition par zeta le Sam 19 Juil 2014 - 16:23, édité 2 fois
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jennifer EGAN (Etats-Unis)

Message  Mandarine le Sam 19 Juil 2014 - 14:25

On m'avait conseillé "qu'avons-nous fait de nos rêves" de cette auteur. Il est dans ma LAL depuis un moment, ton avis renforce mon envie de le lire!
Et puis, je note aussi celui-ci, bien sûr  Rolling Eyes
avatar
Mandarine

Nombre de messages : 2043
Age : 31
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jennifer EGAN (Etats-Unis)

Message  zeta le Sam 19 Juil 2014 - 16:20

Tu es en avance sur moi Mandarine, je ne connaissais pas du tout cette auteure avant de tomber par hasard sur son roman  Very Happy .
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jennifer EGAN (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum