Juin 2014- Le dîner d'Herman Koch- Critiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Juin 2014- Le dîner d'Herman Koch- Critiques

Message  dodie le Ven 13 Juin 2014 - 10:01

Le dîner


 Ce roman se présente au départ comme une histoire tout à fait banale: deux frères et leurs épouses se retrouvent dans un restaurant pour le dîner. Cependant le narrateur laisse vite deviner que quelque chose  de grave s'est passé et que ce dîner ne sera pas aussi festif que prévu. 
Je ne veux rien dévoiler de l'intrigue mais il est question de leurs enfants.
Ce que j'ai trouvé très intéressant est l'étude psychologique des personnages et l'évolution de leur comportement tout au long de la soirée: rien n'est vraiment comme on le pense au départ.
Cette histoire sordide, car il faut bien le reconnaître nous sommes dans le domaine du sordide, soulève la question du comportement des parents face aux actes de leurs enfants. Et là je crois que personne ne peut savoir à l'avance sa réaction....

Voilà le genre de roman qui rend extrêmement mal à l'aise mais qu'on ne peut lâcher tant on veut comprendre et savoir le fin mot de l'histoire. Par ailleurs l'auteur nous raconte cela avec beaucoup de distance et de froideur, dans une atmosphère de plus en plus pesante, ce qui renforce le malaise. 
Je ne regrette pas du tout cette lecture malgré son côté dérangeant! 

Difficile de noter un tel roman je trouve car on voudrait mettre 0 pour l'histoire en elle-même et son dénouement mais le style de l'auteur est là et il faut avouer que ce roman est tout de même bien construit. Et puis un livre qui vous tient en haleine et vous fait réagir ne peut être un mauvais livre....
Ma note 4/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4406
Age : 53
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juin 2014- Le dîner d'Herman Koch- Critiques

Message  lalyre le Ven 13 Juin 2014 - 12:22

Le dîner   
  Herman Koch    
  10/18 janvier 2013     
356 pages 
       
Quatrième de couverture
Deux frères se donnent rendez-vous avec leurs épouses dans un restaurant branché d'Amsterdam. Hors-d'oeuvre : le maître d'hôtel s'affaire. Plat principal : on parle de tout, des films à l'affiche, des vacances en Dordogne. Dessert : on évite soigneusement le véritable enjeu du dîner, les enfants. Car leurs fils respectifs ont commis un acte d'une violence inouïe. Un café, un digestif, l'addition…..
Mon avis

Voici un roman stupéfiant et étonnant par le cynisme des quatre protagonistes pendant ce dîner qui traîne en longueur, sauf pour Serge qui avale sans se soucier des autres. C’est un huis-clos traité de façon féroce débouchant par une réflexion sur notre société politique. Ce portrait de deux familles m’a paru plausible car l’auteur  par ce satyre social, écrite avec un humour noir, oblige à nous interroger sur les relations familiales et d’autres sujets profonds. On assiste impuissant à un déballage de faits et gestes révoltants, le malaise s’installe et va grandissant jusqu’à la fin du roman.  Mais qu’importe, j’ai détesté l’attitude parentale de ces deux couples, il faut qu’on parle dit Serge, mais de quoi parle t-il ? De son statut politique ? Oui bien sûr c’est le sujet principal et les jeunes gens, ben voyons, on va cacher leurs frasques car ce qu’ils ont fait n’a pas tellement d’importance, ils ont seulement tué une pauvre femme SDF, leur principal soucis est que les garçons n’aient pas été reconnus. J’ai quitté ce roman avec une énorme frustration et beaucoup de révolte, la cause en est que c’est loin d’être un roman irréaliste et c’est bien ça le pire, ce que j’ai détesté et mise mal à l’aise, ce sont les dernières paroles de Michel, l’un des deux jeunes disant à son père….Mon gentil papa !!! Car il ne reste que des questions sur la morale et les petites saletés qui s’ensuivent.  3,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4095
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juin 2014- Le dîner d'Herman Koch- Critiques

Message  Awara le Ven 13 Juin 2014 - 21:11

Je partage ton point de vue Lalyre, les dernières phrases m'ont révoltée. Que nous cherchions à protéger nos enfants, O.K. , mais à quel prix????? Et quel avenir leur offrons-nous si nous couvrons de pareils comportements. Les aimer, les entourer, qoui qu'ils aient fait, mais savoir aussi les mettre devant leurs responsabilités. Sinon, quelle éducation et quel avenir... Mais peut-être ce qui est arrivé est-il la conséquence de leur éducation.. On ne peut tout accepter. Effectivement la critique sociale est juste... mais on ne sait pas comment se place l'auteur devant tout cela.

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 3825
Age : 72
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juin 2014- Le dîner d'Herman Koch- Critiques

Message  Lacazavent le Ven 13 Juin 2014 - 21:28

dodie a écrit:Le dîner

(...)
Voilà le genre de roman qui rend extrêmement mal à l'aise mais qu'on ne peut lâcher tant on veut comprendre et savoir le fin mot de l'histoire. Par ailleurs l'auteur nous raconte cela avec beaucoup de distance et de froideur, dans une atmosphère de plus en plus pesante, ce qui renforce le malaise. 

(...)
Difficile de noter un tel roman je trouve car on voudrait mettre 0 pour l'histoire en elle-même et son dénouement mais le style de l'auteur est là et il faut avouer que ce roman est tout de même bien construit.
(...)

 Very Happy Je retrouve tout à fait mes propres impressions, même si pour moi la construction et le fait d' être tenu en haleine n' a pas suffit...
Merci Dodie  

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5583
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juin 2014- Le dîner d'Herman Koch- Critiques

Message  Réaliste-romantique le Dim 15 Juin 2014 - 0:01

Le dîner

Deux couples néerlandais dinent ensemble, car ils doivent discuter de leurs garçons. Ces derniers ont commis un acte très violent et les adultes doivent décider quoi faire. Les deux hommes sont frères, mais leur relation est difficile, remplie de crises étouffée et de tensions; la discussion n’est pas aisée. On réussi à passer l’apéritif, l’entré et le plat principal sans effleurer le sujet qui dérange. Le lecteur découvre aussi graduellement qu’est-ce qui a été commis par les deux jeunes.
 
Ce livre m’a captivé dès le début, car j’aimais les propos du narrateur sur les restaurants néerlandais, sur la société et sur son frère candidat au poste de premier ministre. Même sans le mystère de l’acte violent, que l’on ne découvre réellement que vers le milieu du livre, j’aurais quand même apprécié cette lecture. À la réflexion, on se demande aussi comment le narrateur peut autant badiner alors qu’il sait ce qu’à commis son fils, mais c’est un indice sur le personnage : il préfère ne pas affronter cette situation. Et peut-être est-ce parce qu’il sait qu’il n’a pas la réaction qu’il devrait normalement avoir comme parent, selon les valeurs socialement acceptables. Au fil de la lecture, on découvre qu’il a un passé très chargé, qu’il a lui même commis des actes violents (je suis même surpris que ceux-ci ne semblent pas vraiment avoir eu de conséquences).
 
Comme beaucoup d’autres lecteurs, la fin m’a choqué. Pas seulement l’acte final, mais à partir du moment où les parents discutent enfin du geste. Aucun d’eux ne semble en saisir la gravité, ou ils l’ignorent sciemment. Ils ont plutôt un regard purement égocentrique : qu’est-ce qui est le mieux pour notre fils, même si c’est immoral et abjecte. Pendant une bonne partie du livre, je voyais quelques parallèles avec Il faut qu’on parle de Kevin et j’avais hâte que les adultes fassent face à la situation pour mettre leurs fils devant la réalité. Mais, au café, choc et stupeur, je me retrouve plutôt dans un MacBeth!
 
J’ai été captivé tout au long de ce livre. Je l’ai beaucoup apprécié, mais il m’a dérangé, pas par l’acte violent commis (qui n’est que broutille par rapport à beaucoup de livres populaires) mais par la réaction des parents. Le fait d’être père d’un garçonnet m’a peut-être aussi fait réfléchir à ce que moi je ferais, car il est toujours possible pour un parent de se retrouver dans une telle situation épouvantable.
   
4,5/5

réaliste-romantique

_________________
Lectures en cours : Bouquiner (Anne Fontaine)
De la bibliothèque :  
Commentaire en attente :
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1822
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juin 2014- Le dîner d'Herman Koch- Critiques

Message  Pistoufle le Dim 15 Juin 2014 - 7:04

Quelle claque que ce roman !
Je ne vais pas résumer à nouveau ce livre que nous sommes finalement bien nombreux à avoir lu.
Ce livre réuni tout ce que j'aime dans la lecture : la surprise et les émotions qui restent après la lecture.
Surprise je l'ai été dès le début. Comme Réaliste Romantique j'ai apprécié la première partie, avant même qu'il ne soit question de l'acte des enfants. J'aimais le style, les descriptions détaillées des personnages. Je me suis laissée bercer. C'est dire comme j'ai été surprise lorsque l'on apprend l'inavouable !
Tout bascule dans le récit, et je suis allée de surprise en surprise. Comment ces garçons de bonne famille ont-ils pu basculer ainsi ? Pourquoi Claire, ce personnage si féminin et doux devient-il si machiavélique ? Est-ce ça, l'amour d'une mère ? Qu'a bien pu faire la narrateur pour être ainsi viré de son établissement ? Que cachent Serge et son épouse ? Comment le narrateur en est-il arrivé à haïr à ce point son propre frère ?

Comme beaucoup ce livre me laisse un goût amer...et j'adore ça ! Être aussi tourneboulée par un roman cela faisait bien longtemps que cela ne m'était pas arrivé ! J'en ai beaucoup parlé autour de moi...Moi même maman de 2 petites filles, je me demande vraiment comment je réagirais si je me retrouvais dans une telle situation...

J'ai dans ma PAL Il faut qu'on parle de Kévin. Je ne tarderai pas à le lire !

Ma note : 4,5/5
avatar
Pistoufle

Nombre de messages : 348
Age : 32
Location : Val-de-Marne - FRANCE
Date d'inscription : 10/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juin 2014- Le dîner d'Herman Koch- Critiques

Message  matw25 le Dim 15 Juin 2014 - 11:51

Allez un petit avis sur ce roman pour moi aussi.

Un huis clos peu commun finalement avec un cadre assez différent des huis clos habituels mais une situation très pesante qui monte tout au long du roman.

Outre cela, la grande force de ce roman réside dans la construction des personnages, leur caractère et la façon dont le narrateur va nous donner des fausses pistes sur le caractère de chaque personnage dont on découvrira le face réelle au fur et à mesure du roman.

J'ai beaucoup aimé aussi la prise de risque sur la sortie du politiquement correct jusqu'à une petite entrée sur la fin sur le thème de la folie finalement qui va justement chercher à destabiliser le lecteur. Une construction de roman bien construite, des retours en arrière nous éclairant sur les personnalités des protagonistes bref peu de points négatifs dans ce roman pour moi.

Du coup une belle découverte que je ne regrette pas et j'incite ceux ne l'ayant pas lu à le faire.

Ma note: 4.25/5 

_________________
Ce qui demeure secret chez le père, s’exprime chez le fils et je
découvre souvent grâce à lui le secret que son père n’a jamais dévoilé
-Nietzche



Lecture en cours: Peine Perdue d'Olivier Adam


avatar
matw25

Nombre de messages : 865
Age : 25
Location : Besançon (25)
Date d'inscription : 10/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juin 2014- Le dîner d'Herman Koch- Critiques

Message  Lyreek le Dim 15 Juin 2014 - 17:02

Le dîner - Herman Koch

Voila un roman très particulier qui m’a laissé un profond sentiment de malaise. Je ne sais pas trop quoi en penser, on ne peut pas dire que j’ai aimé ma lecture et même bien souvent, j’ai hésité à refermer ce livre qui me foutait vraiment le cafard.

Mais, ma curiosité a été la plus forte et donc je suis allée au bout. Je n’aurais peut-être pas dû car il me reste un peu sur l’estomac ce diner!!

Sans vouloir entrer trop dans les détails, ce n’est pas un roman qui met en lumière les meilleurs cotés de l’âme humaine.

Je n’ai pas vraiment aimé le style de l’auteur, très distant par rapport aux horreurs qu’il raconte. De plus, à cause de sa construction qui alterne entre le dîner et les flashbacks, j’ai trouvé le roman souvent confus. On ne sait plus trop qui est courant de quoi, on a du mal à suivre le cours des évènements. J’ai trouvé également qu’il y avait quelques manques dans l’histoire, qui sont un peu frustrants. Par exemple, on ne sait pas pourquoi Claire est restée à l’hôpital si longtemps…

Dans l’ensemble donc, je dirais que c’est un roman intéressant par les questions qu’il soulève, notamment sur l’éducation et sur le rôle des parents face aux actes répréhensibles de leurs enfants. Toutefois, la question de l’éducation est ici un peu biaisée par celle de la maladie mentale, question qui n’est d’ailleurs pas assez développée à mon goût.

Enfin, et c’est là son plus grand défaut selon moi, ce n’est pas un roman agréable à lire, ce qui ne veut pas dire que c’est un mauvais livre mais pour moi, ce n’est pas une bonne lecture.

3/5

_________________
Lecture en cours : Juste avant le bonheur d'Agnès Ledig

"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2237
Age : 35
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juin 2014- Le dîner d'Herman Koch- Critiques

Message  kattylou le Dim 15 Juin 2014 - 17:38

Au moins c'est un livre qui a le mérite de ne pas laisser pas indifférent . Il a fait couler de l'encre chez les rats

J'ai été captivée par ce roman que j'ai dévoré en 3 jours . Effectivement on se dit que l'attitude des parents est vraiment inadmissible . Mais que ferions nous à leur place... . Livrer nos enfants à la police ?J'ai été aussi révoltée par leur attitude mais mais je ne sais vraiment pas comment je réagirai en tout cas pour le premier "meurtre"
L'étude psychologique des personnages intéressante le plus antipathique pour moi n'a pas été le politique mais son frère je l'ai trouvé très envieux et faux dès le début.

J'ai aussi trouvé la construction bien faite il y a des "flashback" mais le lecteur n'est jamais perdu dans le fil de l'histoire.

Je n'aime habituellement pas être dérangée dans mes lectures mais au final j'ai trouve ce livre vraiment efficace
4.25 /5





_________________
Louise Penny - Revelations Brutales 
Proust - A l'ombre des jeunes filles en fleurs
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3202
Age : 52
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juin 2014- Le dîner d'Herman Koch- Critiques

Message  Patience le Dim 22 Juin 2014 - 14:37

LE DÎNER 
Belfond 330 pages


Ma note : 3,5/5


Mon avis : Jusqu'où des parents peuvent-ils aller pour protéger l'avenir de leurs enfants ? Et jusqu'où doivent-ils aller ? Je n'ai malheureusement pas de réponse, mais ce livre fait froid dans le dos. Le malais s'installe dès le début, et ne fait que s'amplifier. C'est bien sûr dû au sujet principal de ce dîner, cet acte horrible des enfants. Mais la façon de le raconter, ainsi que toutes les digressions du narrateur tiennent une grande part. 
Ce livre est loin du coup de coeur car personnellement j'ai besoin de m'attacher aux personnages, et là, c'est impossible, autant parce qu'ils sont ce su(ils sont que par le style extrêmement froid et distant.
Mais j'ai quand même apprécié cette lecture, même si c'est le genre de livre qu'on aimerait ne pas aimer.

_________________
Lecture en cours : La princesse des glaces de Camilla Läckberg
PAL : 287
Livres lus depuis le début de l'année : 33 (12172 pages)
avatar
Patience

Nombre de messages : 977
Age : 34
Location : Lorraine
Date d'inscription : 12/01/2011

http://quarte-editions.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juin 2014- Le dîner d'Herman Koch- Critiques

Message  noemiejardine le Mar 1 Juil 2014 - 19:07

récit très intéressant.
Je suis restée scotchée.....
c'est bien monté, tout est en finesse, juste une question pour moi, quelle maladie génétiquement transmissible? c'est lâ mon seul bémol quant à la crédibilité de l'histoire:
à ma connaissance,il n'y a pas de maladie style psychopathie que l'on peut détecter avant la naissance...

à part ça, la tension est coupée de manière bienvenue par la description des plats de ce restaurant haut de gamme et style "nouvelle cuisine" où il n'y a quasi rien dans les assiettes...
très amusant, il m'est arrivé d'aller dans ce type d'établissement, j'avais aussi envie d'éclater de rire lorsque l'on nous présentait l'addition....
bref, au total, un très belle lecture....
la recommande, mais pas aux jeunes parents, on se ferait bien trop de soucis, ps vrai?
4.5/5
.
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 588
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juin 2014- Le dîner d'Herman Koch- Critiques

Message  Shan_Ze le Mer 2 Juil 2014 - 21:33

Le diner d’Herman Koch

Paul et son frère Serge, candidat au poste de Premier Ministre des Pays-Bas ainsi que leurs femmes, Claire et Babette, dinent dans un grand restaurant. Ils doivent parler…
J’ai lu les cinquante dernières pages pratiquement d’une traite. A la fin, j’ai refermé le livre très mal à l’aise. Le roman est finalement bien construit puisqu’il amène doucement le sujet central de l’histoire. Par contre, j’ai eu du mal à situer certains événements au début. En fait, le problème, c’est que je n’arrivais pas à accepter le fait que le père savait déjà ! 
Tout se joue pendant le diner mais le narrateur, Paul, ne cesse de revenir, à travers quelques pensées, sur sa relation avec son fils de quinze ans, Michel. Le roman avait l’air de commencer sereinement mais quand j’ai vu qu’il considérait sa famille comme heureuse, je me suis dit qu’il y avait anguille sous roche. Le narrateur m’a tout de suite paru antipathique et les épisodes qu’il raconte ne m’a pas fait changé d’avis. Peut-on sciemment trouver des excuses au comportement de son enfant qui a mal agi ? Je ne me rends peut-être pas bien compte mais ça m’a paru très malsain comme réaction. C’est un moyen de légitimer la violence… 
Une narratrice implacable, même si j’ai été frustrée et agacée par les moments où Paul donne la moitié des informations pour garder un semblant d’anonymat. 
Dans le monde anglophone, il a été comparé aux Apparences de Gillian Flynn pour sa construction psychologique, je suppose, mais pour ma part, il me fait aussi penser à Défendre Jacob de William Landay pour le coté « relation parent-enfant » face à un drame. J’ai aimé la lecture de ce roman mais pas les personnages, c’est un peu une fiction sociale d’horreur… Je vais penser longtemps à ce livre…

Note : 4/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7316
Age : 33
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juin 2014- Le dîner d'Herman Koch- Critiques

Message  Shan_Ze le Mer 2 Juil 2014 - 21:45

Oui, Noémie, tu as bien raison... Cette lecture m'a glacé !
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7316
Age : 33
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juin 2014- Le dîner d'Herman Koch- Critiques

Message  petitemartine le Mer 16 Juil 2014 - 18:17

Je laisse un petit avis rapide avant d'oublier  Very Happy 
( très rapide car je viens de perdre mon message quasi terminé  colere ) 

J'ai aimé : 
- la construction du roman, où toute l'histoire se construit petit à petit  autour d'un diner entre deux couples dans un restau chic et tendance d'Amsterdam, avec une montée en puissance jusqu'à l'addition...
- le style froid et distant de l'auteur vis à vis des faits, il bouscule un peu le narrateur, l'interpelle parfois, le prend à parti.
- la critique des milieux politiques, les "qu'en dira-t-on" et les "m'as-tu vu" de la "haute".
- la description de la relation entre les deux frères et leurs épouses, pleine d'hypocrisie, de non-dits, de jalousie. 
- les portraits psychologiques des deux frères : très fins, aussi détestables l'un que l'autre ! 
- les allers-retours entre le diner présent et le passé plus ou moins proche de chaque famille qui permet de comprendre petit à petit où l'auteur veut en venir et de mieux comprendre les personnages. 

Je n'ai pas aimé : 
- la relation père-fils peu réaliste. ( si ? ). Peut-on vraiment protéger autant un enfant, se montrer aussi irresponsable en tant qu'adulte ? Pour moi c'est impensable ! 
- le dénouement où je suis restée sur ma faim. Tout ça pour ça ! 
- l'intêret d'avoir ce fils adopté : pourquoi ? dans ce cas, il aurait fallu développer davantage ce personnage. 
- le fils incriminé semble tellement "stupide" et ce comportement ?? est-ce possible ? 
- ne pas trouver à la suite de ma lecture d'interview de l'auteur afin d'en savoir un peu plus sur cet écrit ? Déranger : certes mais encore ? ! S'appuie-t-il sur un fait divers ? Où veut-il en venir ? Critique des milieux bourgeois, critique de l'éducation, critique sociale vis à vis des sdf, des étrangers... 

Donc un livre que je ne regrette pas d'avoir découvert mais l'histoire en elle-même aurait pu être davantage développée. 

Ma note : 3,5 / 5
avatar
petitemartine

Nombre de messages : 2367
Age : 46
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Juin 2014- Le dîner d'Herman Koch- Critiques

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum