Nicolas SHAKESPEARE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Nicolas SHAKESPEARE

Message  zeta le Mer 4 Juin 2014 - 12:00

Rien à voir avec William  Smile 

Héritage - le livre de poche -3/5

Attirée par le thème de ce roman, ayant lu une bonne critique dans un blog, je l'ai acheté. Mais il ne m'a pas convaincu.
Pourtant le début est attractif.

Andy un jeune anglais décide de se rendre à l'enterrement d'un ancien professeur qui l'a beaucoup marqué. Il se trompe de chapelle et assiste aux funérailles d'un parfait inconnu. Un notaire lui révèle quelques jours plus tard que le défunt a stipulé dans son testament que les personnes présentes, du début à la fin de la cérémonie mortuaire, se partageront l'immense fortune du mort, Christopher Madigan.
Ils n'étaient que deux à suivre le cercueil ! Andy hérite ainsi de 17 millions de livres .... 

Voilà ce qui m'a immédiatement attiré dans cette histoire. Mais une écriture banale, Un personnage principal : Andy, peu charismatique, des événements attendus m'ont déçue. Mon intérêt a repris un peu quand on aborde l'existence de Christopher Madigan, mais là aussi on retrouve toutes les ficelles d'un roman de gare, avec des bons et des méchants très stéréotypés, la fin est aussi un modèle du genre.
Une lecture détente mais sans plus .... on peut s'en passer.
avatar
zeta
Admin

Nombre de messages : 4028
Location : lot et garonne - France
Date d'inscription : 25/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nicolas SHAKESPEARE

Message  lalyre le Dim 22 Fév 2015 - 13:03

Priscilla           
  Nicholas Shakespeare     
 Grasset 11 Février 2015     

Quatrième de couverture
Près de trente ans après la mort de sa tante Priscilla, l'auteur retrouve une boîte contenant sa correspondance et des photos. Persuadé depuis toujours qu'elle a connu un destin héroïque pendant la guerre, il décide de mener l'enquête et de faire la lumière sur son passé. Mais c'est une réalité tout autre qu'il ne tarde pas à découvrir. Lorsque la guerre éclate et que les troupes allemandes envahissent la France, Priscilla se trouve en Normandie, où elle a épousé quelque temps auparavant le vicomte Robert Doynel de la Sausserie.
Son mari est mobilisé puis fait prisonnier. Sur les conseils insistants de sa belle-famille qui voit en elle une menace pour leur sécurité - elle reste après tout citoyenne britannique -, Priscilla gagne Paris, où elle est arrêtée, puis envoyée dans le camp d'internement de Besançon. Libérée quelques mois plus tard grâce à l'aide d'un médecin, elle repart vers la capitale. Mais la vie qu'elle avait menée avant la guerre, faite de défilés pour Schiaparelli et de dîners chez Maxim's, appartient désormais au passé.
Sans papiers, sans amis et tenaillée par la peur constante d'une arrestation, Priscilla va compter pour s'en sortir sur ses charmes et sa beauté, quitte à fermer les yeux sur les trafics de ses nombreux amants et à pactiser avec l'ennemi.


Petite chronique
Ce livre est un roman biographique sur fond d ‘histoire, en effet on suit la vie de l’héroïne, tante de l’auteur, depuis  son enfance jusqu’à sa mort. Cependant ce fond d’histoire se passe principalement à Paris (1940-45) pendant l’occupation allemande, hors il se fait qu’un décret ordonne l’internement de toutes personnes britanniques vivant à Paris dont quelques centaines de femmes furent enfermées dans une ancienne prison désaffectée à Besançon. Comme il est dit ci-dessus, c’est grâce à un carton de papiers de famille, lettres et photos retrouvés dans, un vieux coffre que l’auteur a pu nous faire connaître cette femme frivole et courageuse, avec elle nous fréquentons des milieux très diversifiés. Elle est très jolie, de longs cheveux blonds la font remarquer par tous les hommes qu’elle rencontre et beaucoup sont amoureux d’elle, elle aime l’amour et ne s’en prive pas, toutes les occasions sont bonnes d’autant plus qu’elle a marié un vicomte impuissant, bien que vivant séparés l’amour et une certaine tendresse restera entre eux.  Mais voilà que des secrets inavouables refont surface, tels que avortement, amours interdites etc…Priscilla chassée de sa belle-famille  cherchera des protecteurs généreux dans ce pays occupé  et l’on peut deviner qu’elle partagera son lit avec des collaborateurs trafiquants quitte à fermer les yeux  sur les trafics de ses amants et pactiser avec l’ennemi.

Mon avis

Un roman intéressant par sa belle documentation et la vie de Priscilla, un roman vrai mélangeant Histoire et biographie. Ce que j’ai lu sur Priscilla, cette femme attachante  qui a dû pour survivre faire fi de la morale, je l’ai admirée, cependant je pense qu’elle a souffert affectivement et socialement, car esseulée malgré ses nombreux amants. Très apprécié ce roman ne se laissera pas oublier tant par l’écriture que par la vie de Priscilla……4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4216
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum