Jean-Paul DIDIERLAURENT (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jean-Paul DIDIERLAURENT (France)

Message  Aurore le Sam 17 Mai - 15:29

Jean-Paul Didierlaurent vit dans les Vosges. Le liseur du 6h27 est le premier roman de ce nouvelliste exceptionnel, lauréat à deux reprises du fameux Prix Hemingway.

Source : Au Diable Vauvert

Le liseur du 6h27 - Jean-Paul Didierlaurent
(Au Diable Vauvert, 2014, 217 p.)




Guylain Vignolles, 36 ans, est employé au service des pilons dans une grande entreprise. Son travail est ingrat puisqu'il s'occupe de broyer les livres n'ayant pas su trouver leur public. Les livraisons de livres boudés arrivent tous les jours par camions entiers, amas de pages, représentants de littératures en tout genre, balayant les premiers romans ou les vieux ouvrages de jardinage, bricolage, cuisine... Nul imprimé n'est épargné lorsque lorsque le plébiscite fait place à l'indifférence.

La seule distraction de Guylain est de lire les pages échouées dans le coeur de la broyeuse, la dénommée Zerstor 500. Mais il ne les lit pas pour lui seul, il en fait profiter tout un wagon de RER, précisément celui de 6h27. Loin d'ennuyer les voyageurs quotidiens, Guylain se crée un auditoire fidèle, captivé par ces morceaux épars, passages sans début ni fin et qui ne sont plus reliés à rien. C'est dans ce cadre qu'il fait la connaissance de sœurs, couple âgé qui a pris ses habitudes de se lever pour aller écouter l'inconnu qui déclame des pages au hasard.

Après le RER, c'est dans un environnement presque aussi inhabituel qu'il continue à faire la lecture. Plus il est écouté, plus sa vie se colore et prend de l'intérêt. C'est aussi ce que constatent ses amis, Giuseppe, ancien employé qui a subi les travers de la Zerstor, et Yvon le farceur de gardien et prosateur inspiré. Mais comme ce n'est pas qu'un récit peuplé d'hommes, Guylain a lui aussi droit à sa touche de bonheur toute féminine incarnée par Madame la coïncidence.

J'ai trouvé le récit complétement prenant et je défie quiconque de le commencer et de l'arrêter en cours de route. Pour un premier roman, Jean-Paul Didierlaurent a déjà un style très percutant, mélange de virevolte et d'humour. Et je comprends aisément que les droits de traduction ce soient arrachés dans une vingtaine de pays car d'une banale histoire de pilon (sujet qui ne devrait pas attirer les foules), l'autre livre une embardée intelligente vers tout ce que le quotidien peut nous apporter d'imprévisible, quel que soit notre regard sur la vie. Les personnages sont sympathiques (Guylain en particulier qui m'a fait penser à un Amélie Poulain des transports en commun) et même le poisson rouge, Rouget de Lisle, m'a fait sourire. Une parenthèse enchantée à ne surtout pas manquer !

A propos de du pilon, bout de chaîne de l'édition :
N'oublie jamais ça, petit : on est à l'édition ce que le trou du cul est à la digestion, rien d'autre ! (p. 37)

Plus d'infos ici : Actualitté

5/5

_________________
Ce n'est pas parce que c'est inventé que ça n'existe pas.





avatar
Aurore

Nombre de messages : 2137
Age : 30
Location : Amiens
Date d'inscription : 27/02/2009

http://shereads.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul DIDIERLAURENT (France)

Message  Réaliste-romantique le Mer 11 Fév - 0:23

Le liseur du 6h27


Guylain Vignolles a toujours souffert de son nom. Il n’aime pas non plus son travail : opérateur d’une Zestor 500, une énorme machine à pilonner les livres invendus. Il éclaire toutefois sa vie en sauvant quotidiennement quelques feuillets de la Chose et en les lisant lors du trajet en rer du lendemain matin. Au jour, il tombera toutefois sur des écrits non publiés et ces derniers lui feront entamer une quête.
 
Un livre qui contient seulement quelques personnages sympathiques, une histoire un peu tirée par les cheveux, mais une lecture très intéressante. Ce récit est aussi une ode aux livres et à la lecture.
 

4,5/5

le Réaliste-romantique

_________________
Lectures en cours : De profundis (Emmanuelle Pirotte), Good Morning, Midnight (Lily Brooks-Dalton)
En attente : 
Commentaire en attente :
avatar
Réaliste-romantique

Nombre de messages : 1959
Age : 41
Location : Outaouais, Québec
Date d'inscription : 30/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul DIDIERLAURENT (France)

Message  noemiejardine le Ven 27 Fév - 15:44

le liseur du 6h27

je partage les louanges de d'Aurore et et de Réaliste Romantique, ce bouquin est un petit bijou!
Quelle heureuse journée
deux bouquins merveilleux coup sur coup, (Gaelle Josse et Didierlaurent) c'est pas fréquent...

5/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 597
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul DIDIERLAURENT (France)

Message  Patience le Dim 31 Mai - 13:17

LE LISEUR DU 6H27
Au Diable Vauvert  218 pages


Ma note : 4,5/5


Mon avis : J'ai lu ce livre en grande partie parce que l'auteur est vosgien, comme moi, et que j'avais envie de m'intéresser à la littérature de ma région. J'ai vraiment beaucoup aimé ce court roman. Ca se lit tout seul. On devine la fin, mais on est content pour les personnages. C'est le genre de livre qu'on peut lire un dimanche après-midi, dans une chaise longue au soleil ou avec une tasse de thé devant la cheminée. C'est une histoire touchante, qui fait du bien au moral.

_________________
Lecture en cours : Prime Time de Jay Martel
PAL : 364
Livres lus depuis le début de l'année : 78 (30242 pages)
avatar
Patience

Nombre de messages : 1058
Age : 35
Location : Lorraine
Date d'inscription : 12/01/2011

http://quarte-editions.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul DIDIERLAURENT (France)

Message  dodie le Dim 17 Juil - 10:21

Le liseur du 6H27


Guylain, amoureux des livres, a un travail des plus ingrats: il pilote Zestor 500: une horrible machine broyeuse de livres: des tonnes de livres invendus doivent laisser leur place aux nouveaux et sont donc voués à la destruction. Cependant, il arrive à sauver quelques pages intactes coincées dans la machine. Son bonheur de la journée: lire à haute voix ces pages aux passagers de son train de 6H27.
Cet amour des mots va lui permettre de rencontrer des personnes atypiques: Giuseppe, son prédécesseur à l'usine, Yvon, le gardien mais surtout amoureux de théâtre, deux petites dames âgées qui n'hésitent pas à se lever très tôt pour pouvoir l'écouter....

Je n'en dirai pas plus pour ne pas dévoiler trop de choses sur ce petit roman-bonbon. 
Une histoire d'amitiés, d'amour des livres plein de tendresse et d'humanité qui se savoure comme une petite douceur et cela fait un bien fou.
Une lecture doudou !!!!
Ma note 5/5
avatar
dodie

Nombre de messages : 4539
Age : 54
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul DIDIERLAURENT (France)

Message  Chantal le Dim 21 Mai - 16:15

LE LISEUR DU 6 H 27 :

Je ne referai pas la présentation vu les avis précédents;

Oui, c'est une lecture très agréable : très bien écrit, avec de la poésie, de l'humour, et un amour des mots qui ressort de toutes parts. Pour ma part, je l'ai lu en deux fois, au soleil dans mon jardin Wink.

J'ai beaucoup pensé aux livres de Marie Sabine Roger.

4/5
avatar
Chantal

Nombre de messages : 2249
Location : France
Date d'inscription : 22/12/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul DIDIERLAURENT (France)

Message  géromino le Ven 25 Aoû - 13:49

"Le liseur du 6h27"  Folio 2015  193 pages


                  C'est un petit livre à l'écriture simple, on pourrait presque dire naïve, mais d'une tendre originalité. On est vite accaparé par le personnage et son histoire originale: un curieux nom, déjà: Guylain  Vignolles, fallait y penser! coincé entre un boulot pas courant: pilote d'une machine qui détruit -ou recycle- les livres et une vie plutôt morne; des amis attachants: un cul-de-jatte à la recherche de ses jambes et un rimailleur désarmant; une quête amoureuse -clé de l'intrigue-, orientée vers une dame-pipi de rêve oeuvrant dans un centre commercial. En fait, ce joli conte moderne se dévoile dans une originalité de ton et de style simples mais attrayants, qui emmène le lecteur chapitre après chapitre. Un brin de poésie, un soupçon de littérature, une ébauche d'autobiographie, un suspense qui tient jusqu'au dernier chapitre. 
                  C'est vrai, il y a beaucoup de bon sentiments, c'est parfois un peu tiré par les cheveux, et on peut trouver trop de ceci, pas assez de cela... J'ai quand même trouvé dans ces pages une fraîcheur et un enthousiasme qui poussent à aller jusqu'au bout, même si la fin ne laisse que peu de doute sur son dénouement; de plus, il y a de l'humour et de l'auto-dérision, ça égaye! Voilà, c'est frais, original, sans autre prétention que le divertissement; on passe un agréable moment de détente. 


Note: 3,5/5

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2836
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul DIDIERLAURENT (France)

Message  petitemartine le Mer 6 Sep - 14:59

Le liseur de 6H27

Je ne referai pas de résumé, vous l'avez suffisamment commenté.
Tout comme Chantal, je l'ai lu en deux fois dans une chaise longue à l'ombre wink 
Tout comme Géromino : je trouve que c'est un divertissement mais rien de plus...
Tout comme Dodie : je trouve que c'est un "roman bonbon"
Tout comme Aurore : c'est vrai que cela m'a fait penser à une " Amélie Poulain " des transports pour ce côté "conte parisien mièvre " ...

Mais moi je n'aime pas les bonbons trop sucrés qui dégoulinent de bons sentiments... C'est pour moi trop mièvre, trop caricatural , trop irréaliste, trop tiré par les cheveux, trop simpliste. Quant aux personnages secondaires : c'est un peu " les gentils" et "les méchants" sans juste milieu.
J'ai trouvé l'écriture quelconque, rien de poétique pour moi dans cette histoire entre une jeune dame pipi épanouie dans son travail ( allez m'en trouver une Rolling Eyes ) et ce si triste Guylain qui s'évade de son travail en lisant quelques pages chaque matin dans le métro. D'ailleurs les quelques pages lues dans la maison de retraite sont je trouve d'un niveau basique. Pourquoi n'avoir pas mis de véritables extraits de romans existants ???
Même son pauvre poisson rouge Rouget de Lille Rolling Eyes m'a plus déprimée qu'autre chose !
Les seuls personnages qui m'ont fait sourire sont les résidents de la maison de retraite... Les quelques scènes qui s'y déroulent sont en effet réjouissantes.
Je suis donc très étonnée de voir autant de critiques positives pour ce livre. J'ai du mal à comprendre scratch

Enfin, il est vite lu et je pense très vite l'oublier !

Ma note : je m'abstiens !
avatar
petitemartine

Nombre de messages : 2416
Age : 46
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Jean-Paul DIDIERLAURENT (France)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum