Martin AMIS (Royaume-Uni/Angleterre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Martin AMIS (Royaume-Uni/Angleterre)

Message  Shan_Ze le Jeu 15 Mai 2014 - 21:31

La flèche du temps de Martin Amis
(lu en format poche !)



Imaginez que vous regardez un film à l’envers. Tod Friendly est sur la table d’opération, les médecins s’affairent autour de lui. Soudain, toute la vie de Tod se déroule à l’envers sous les yeux du narrateur.. Il se couche le matin et se lève le soir, sort la nourriture de sa bouche, commence une relation amoureuse par une gifle…
Qui est vraiment ce narrateur extérieur ? Est-ce que c’est Tod Friendly que observe sa vie se dérouler ? Le narrateur utilise tour à tour, le ‘il’, le ‘nous’ et même le ‘je’. Et pourtant, il ne peut aucunement agir sur le déroulement des événements. En lisant, je n’ai pas remarqué à quels moments, il se sert plus de l’un ou de l’autre. Puis, quelques jours après ma lecture, je me suis demandé si c’était quand il se sentait plus proche de Tod. Une relecture s’impose. 
Une autre question que m’a fait poser ce roman particulier : pourquoi Martin Amis choisit-il de raconter cette histoire à l’envers ? En dehors de l’originalité de cette narration, le point principal de l’histoire est quand même son rôle dans le camp d’Auschwitz. Et dans cette version-là, à ce moment-là, il est quelqu’un de louable car les morts, de ses mains, revivent. 
Je ne suis pas sûre d’avoir les bonnes explications, de savoir quel message il a voulu faire passer mais ce roman m’a fortement intéressé et m’a fait poser des questions.
Certaines actions paraissent absurdes dans ce sens, d’autres autant de bon sens que dans la vie normale. Mais elles s’enchainent, les uns aux autres. Il faut essayer de se laisser porter par l’histoire, il se dégage un certain humour de cette routine… mais aussi une gymnastique mentale qui vaut le coup. J’avoue que j’ai mis un moment à voir les choses dans le bon sens !

Note : 4.5/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7461
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin AMIS (Royaume-Uni/Angleterre)

Message  la féline le Jeu 15 Mai 2014 - 22:31

Ton résumé est très interressant. Merci wink
avatar
la féline

Nombre de messages : 59
Location : Quebec/Canada
Date d'inscription : 06/08/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin AMIS (Royaume-Uni/Angleterre)

Message  cookie610 le Mer 2 Aoû 2017 - 19:42

La Zone d’intérêt
 
Note : 1/5
 
Résumé : Dans le camp de concentration de KAT ZET I en Pologne, trois personnages se croisent. Il y a Paul Doll, le commandant du camp, qui y vit avec sa femme Hannah et leurs jumelles. ; Angelus Thomsen, l’officier SS, canot de beauté selon les critères aryens et coureur de jupons et Szmul, un déporté en charge du Sonderkommando qui se charge de faire disparaitre les corps des déportés. Quand Angelus tombe sous le charme d’Hannah, un vaudeville atypique se met en place.
 
Critique : Je n’ai pas du tout aimé ce livre. C’est rare que je sois autant déçue par une lecture et aussi catégorique dans mes notations mais là c’est raté. Déjà, il faut savoir que Galimard, les éditions qui historiquement publiaient les livres de l’auteur, ont refusé de publier celui-ci. Petite vague de scandale, le livre serait-il trop sulfureux sur un sujet aussi délicat que la Shoah ? Calmann-Lévy flaire le truc et reprend le bébé. Bref, on se dit que ça doit être quelque chose tout de même pour que ça soit refusé. Et là, ça retombe comme un pétard mouillé. Je me suis dit tout ça pour ça. Je me suis même forcée à aller jusqu’au bout, me disant que le cœur du scandale viendrait dans les dernières pages. Et ben non. Alors oui, il y a un ton décalé en traitant du sujet terrible des camps de concentration et du nazisme, mais ça a déjà été fait avec le film La vie est belle ou le livre Le nazi et le barbier d’Edgar Hilsenrath qui a un peu le même ton. Et oui on se place du point de vue des tortionnaires, mais ça aussi, ce n’est pas nouveau (La mort est mon métier de Robert Merle par exemple). Les passages de Paul et Angelus ne m’ont pas du tout intéressée. L’histoire n’est pas du tout crédible, je n’y ai pas cru une seule seconde et les personnages sont grotesques. Les seuls passages intéressants sont ceux de Szmul qui sont assez durs à lire par contre. Mais à part ça, il a fallu que je lutte pour ne pas abandonner et arriver au bout de ce livre. Je le referme avec beaucoup de déception. Vous aurez compris que je ne vous le recommande pas. Après, c’est le premier livre que je lis de cet auteur, peut être que certains autres romans sont mieux.  
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4734
Age : 27
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Martin AMIS (Royaume-Uni/Angleterre)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum