Alain le NINEZE (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Alain le NINEZE (France)

Message  lalyre le Lun 24 Mar 2014 - 13:29

Alain le NINEZE
Libica – Michel-Ange et la Sibyle      
 Actes Sud 12 mars 2014    
       230 pages 
  
Quatrième de couverture
Rome, mai 1510. Depuis deux ans, Michel-Ange peint les fresques du plafond de la chapelle Sixtine. Dans le même temps, Raphaël décore les appartements pontificaux au Vatican tandis que l’architecte Bramante rebâtit la basilique Saint-Pierre. Jalousies et rivalités opposent ces créateurs de génie qui travaillent sous la férule du “pape soldat”, Jules II : autoritaire, irascible et belliqueux, celui-ci n’en est pas moins l’amateur d’art éclairé qui a su choisir les plus grands artistes de son temps pour décorer le Vatican. Le jeune Livio, son secrétaire particulier, devient l’enjeu d’un conflit passionnel entre ces hommes. Ami de Michel-Ange, Livio vient presque chaque soir lui lire un manuscrit latin qu’il a découvert dans les ruines du temple de la Sibylle à Tivoli. Dans ce texte, un certain Sphaerus raconte la mission que lui a confiée l’empereur Auguste – retrouver un oracle perdu des Livres sibyllins –, mission qui le conduit à rendre visite aux plus célèbres Sibylles du monde antique, d’abord en Italie et en Grèce, ensuite en Libye, en Syrie et en Turquie.
L’oracle en question a réellement existé, même si l’on ne peut plus aujourd’hui, comme on l’a fait pendant des siècles, en attribuer l’origine aux Sibylles. On le découvrira au fil de la lecture du roman, comme Michel-Ange le découvre en écoutant le récit de Livio. Et l’on comprendra alors ce qui a incité l’artiste à figurer ces prophétesses de l’Antiquité païenne sur la voûte et les murs de la chapelle pontificale.



Mon avis
Voici un roman ou dans une narration alternée, l’époque antique et la Renaissance  dans une fusion clairvoyante font  jouer les intrigues et l’Art. Dans cet oracle qui a existé et qui passionne tellement Michel-Ange et Livio, un certain Sphaerus raconte l'enquête qu'il a menée, sur ordre de l'empereur Auguste, sa quête de fragment en fragment dont on saura de quoi il s’agit à la fin du livre…..Je ne vais pas faire un répétitif de la quatrième de couverture que je trouve trop explicite. Je dirai simplement  que cet oracle semble contenir une prophétie qui….En P.230 et 231, on découvre deux belles illustrations, l’une est une étude pour la Sibylle libyenne, la seconde représente Libica, la Sibylle Libyenne de Michel-Ange. A côté des figures célèbres qui traversent ce récit, deux personnages relèvent de la fiction :Sphaerus et Livio. De Michel-Ange , on sait très peu de sa vie sentimentale, hormis la grande passion  qu’il eut pour Tommasio Cavalieri,un jeune Romain amateur d’art pour lequel il écrivit des poèmes d’amour. Ce roman historique m’a vraiment passionnée par tous les détails de la peinture de Michel-Ange à la Chapelle Sixtine mais aussi les souffrances endurées  par celui-ci lors de ce travail. J’ai aussi beaucoup apprécié les descriptions des personnages de l’Antiquité et de la Renaissance. Un beau roman bien documenté avec une belle couverture  qui représente  un détail de la Sibylle Libyenne, tout cela mérite un gros coup de cœur. 5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4216
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum