Laird HUNT (États-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Laird HUNT (États-Unis)

Message  Aurore le Sam 1 Mar 2014 - 15:01

Après avoir vécu dans de nombreuses villes de par le monde et travaillé au service de communication des Nations unies, Laird Hunt enseigne aujourd'hui à l'université de Boulder, Colorado. Dernier titre paru chez Actes Sud : New York n°2 (2010). Les bonnes gens a figuré dans la dernière sélection du prestigieux PEN/Faulkner Award 2013.

Source : Actes Sud

Les bonnes gens - Laird Hunt
(Actes Sud, 2014, 242 p., coll. Lettres anglo-américaines)




Voilà un roman oppressant et ambitieux qui s'étend de 1830 à 1930, traversant ainsi la Guerre de Sécession, aux Etats-Unis. L'action principale du roman se situe dans une ferme du Kentucky où Ginny, vieille dame à présent, se raconte. Elle est partie à l'aube de ses quatorze ans pour suivre un lointain parent, Linus Lancaster qui a fait miroiter à sa famille la vie de riches propriétaires terriens. Le couple part ensemble pour occuper une bâtisse qui est en fait loin d'être un palace. Mais ils ont à leur service des esclaves dont deux filles aux noms de fleurs, Cleome et Zinnia, âgées de dix et douze ans. C'est un avantage certain d'être servis alors, même si les jours ne sont pas toujours roses et que Linus s'occupe plus de ses porcs que de sa femme, celle-ci a l'avantage de la compagnie permanente de ces filles. Mais le climat vire aigre lorsque le maître des lieux abuse des filles et que Ginny en cultive une certaine rancœur. Alors que Cleome et Zinnia sont livrées à elles-mêmes, soumises à l'entretien de la maison et rudoyées, Ginny adopte la même attitude que son mari, froide et distante. 
Le ton des confidences se fait plus lointain et le couple devient ensemble capable des pires rudesses.
Mais un jour les esclaves se rebellent et Linus est assassiné. Livrée à deux filles déchaînées de violence, Ginny doit maintenant lutter pour sa survie. Et c'est incroyable comme le quotidien peut se révéler rude quand on est seule et sans espoir ! 

Le livre est très sombre mais j'ai quelque part été très intéressée par le retournement de situation : les esclaves qui prennent le dessus sur leurs maîtres. Cette période de tension est très bien transcrite et on sent toute la nervosité entre Blancs et Noirs. Par peur de l'autre, les puissants asservissent et les esclaves se soumettent. Mais comme rien n'est figé et que justice a voix au chapitre, Cleome et Zinnia, en couple infernal, font à leur tour subir brimades et sévices à celle qui reste, Ginny la lâche, solidaire de son mari. On comprend ainsi pourquoi, des dizaines d'années après, Ginny est rebaptisée par ses voisins Scary Sue.
Avant et après ces épisodes, on fait connaissance de personnages annexes, d'une histoire familiale plus complexe et toutes les ramifications se révèlent au grand jour, laissant place à une certaine compassion là où la pitié n'a plus de place.

Jadis, j'ai vécu en un lieu peuplé de démons. J'en étais un aussi. (p.33)

4,5/5

_________________
Ce n'est pas parce que c'est inventé que ça n'existe pas.





avatar
Aurore

Nombre de messages : 2137
Age : 30
Location : Amiens
Date d'inscription : 27/02/2009

http://shereads.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laird HUNT (États-Unis)

Message  Lacazavent le Sam 5 Sep 2015 - 9:59

J'ai beaucoup aimé l'écoute de l' émission "L'humeur vagabonde" sur France Inter consacré à cet auteur. Very Happy
Elle m'a donné très envie de le lire. PAL

Pour la découvrir c'est ici  : Laird Hunt - L' Humeur vagabonde, France inter

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laird HUNT (États-Unis)

Message  Shan_Ze le Dim 20 Nov 2016 - 21:02

Neverhome de Laird Hunt



Quand la guerre arrive, il faut s’engager pour combattre et défendre les intérêts du camp. Les convenances, les usages voudraient des hommes, le fusil à l’épaule, prêts à mourir pour la bonne cause mais chez les Thompson, Constance décide de s’engager à la place de son mari, Ashley. Celui-ci est plus fragile alors qu’elle manie avec justesse et précision le fusil et court avec endurance.
Travestie, la ressemblance avec n’importe quel soldat est parfaite...
Un roman plein de justesse : Laird Hunt passe de la dureté de la guerre, des morts déchiquetés sur le champ de bataille à la douceur des souvenirs de son mari, des lettres lui étant adressées en attendant le retour à la maison. Pourtant, Constance, surnommé Galant Ash, ne dépareille dans son régiment et elle en surpasse beaucoup. A cette époque, il n’est pas bon de vouloir tromper son monde ou d’être une femme. Le chemin de retour sera long avant de pouvoir retrouver son chez-soi.
Laird Hunt arrive, avec Constance, à donner une voix à toutes ces femmes qui s’engageaient à l’époque pour défendre leur pays… il a une très belle écriture plein de poésie, alternant carnages, souvenirs ou causeries imaginaires.

Note : 4.5/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7431
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laird HUNT (États-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum