Sebastian HAFFNER [pseudonyme] (Allemagne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sebastian HAFFNER [pseudonyme] (Allemagne)

Message  géromino le Jeu 30 Jan 2014 - 13:37

Journaliste et écrivain allemand né en 1907 à Berlin, mort en 1999 dans la même ville. Son vrai nom est Raimund Pretzel.

Issu d'une famille de la moyenne bourgeoisie protestante, Sebastian Haffner commence sa carrière dans le droit. En 1938 il quitte son pays, jugeant le régime nazi exécrable. Après un passage à Paris, où il fréquente d'autres allemands exilés, il s'installe en Angleterre. Il mène alors une vie extrèmement précaire. Avant le déclenchement de la seconde guerre mondiale, l'éditeur Warburg lui commande un livre où il raconterait so expérience d'Allemand anti-nazi. Mais la guerre éclate et le manuscrit n'est pas publié.

Sebastian Haffner retourne dans son pays en 1954. Il mène une carrière de journaliste et d'historien reconnu.

Son manuscrit est publié pour la première fois en Allemagne en 2000, puis en France en 2003, sous le titre "Histoire d'un allemand -souvenirs 1914-1933".

Alain Finkielkraut consacre au témoignage de Haffner un chapitre important dans son essai ""Un coeur intelligent ("L'encamaradement des hommes")"" éd. folio 2010.

Oeuvres:

"Un certain Hitler"    Grasset 1979
"Profils Prussiens"    Gallimard 1983
"De Bismarck à Hitler"    La Découverte 1991
"Allemagne, 1918"    Complexes 2001
"Churchill, un guerrier politique"   Alvick 2002
"Histoire d'un Allemand  -souvenirs 1914-1933"    Actes Sud 2003   (Le texte est le manuscrit commandé avant-guerre. Il a été retrouvé dans les archives de l'auteur après sa mort.

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2835
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sebastian HAFFNER [pseudonyme] (Allemagne)

Message  géromino le Jeu 30 Jan 2014 - 14:51

"Histoire d'un Allemand -souvenirs 1914-1933"  éd. Babel 2013 435 pages

1933 Hitler prend le pouvoir et instaure le régime que l'on sait; l'Allemagne bascule petit à petit dans la brutalité nazie et son idéologie antisémite et raciste. Le monde va bientôt plonger dans six années de guerre.

Comment a-t-on pu en arriver là?

Sebastian Haffner est né en 1907. Ses souvenirs remontent donc avant la guerre de 14/18  et il peut retracer avec clarté le cheminement des événements qui ont conduit à la prise de pouvoir du parti nazi: la guerre de 14 et ses conséquences désastreuses -notamment le remboursement des dommages causés par la guerre qui asphixie l'économie et génère une inflation vertigineuse; les diverses tentatives de révolution avortées ou écrasées; l'affabilité des gouvernements successifs incapables d'asseoir une politique efficace. Ces événements au fil des années n'ont fait que servir une idéologie xénophobe, nationaliste, aux méthodes extrèmement brutales. Les nazis n'ont fait que raviver les tisons qui couvaient sous les cendres de la défaite, attisant la haine des juifs, rendus responsables par le parti national-socialiste, de tous les malheurs du peuple allemand.

Haffner, que ce soit dans son enfance ou plus tard à l'âge adulte, raconte sa vie, sa famille, ses amis, ses expériences professionnelles. Il décrit le climat qui devient de plus en plus malsain au fur et à mesure que les nazis occupent les fonctions du pouvoir. Pour oter toute vélléité de résistance à un peuple (la plupart des gens ont conscience que des mesures énergiques doivent être prises, mais la majorité ne partage ni les idées ni les méthodes), ils font règner la terreur par exemple en abattant de sang-froid tout opposant au régime, en mettant en place les mesures anti-communistes et surtout anti-juives, mesures que les milices SA s'empressent de faire respecter, sous l'oeil laxiste des autorités légales et parfois même avec leur bénédiction. Toute forme de contestation étant sévèrement punie (on commence à parler de camps de concentration...), le peuple allemand baisse la tête et ne peut résister à l'endoctrinement. Il n'y a guère d'échappatoire: accepter ou partir. Haffner, la mort dans l'âme, choisira l'exil.


Le récit d'Haffner captive comme un roman et son texte explique aussi bien qu'un manuel d'Histoire et sans avoir recours à de grandes explications. Il lui suffit de décrire, avec simplicité, les moments vécus, les émotions ressenties, les scènes qui se déroulent sous ses yeux pour que le lecteur se sente happé par ces instants dramatiques de l'Histoire. Un témoignage d'une rare intensité.

Note: 4.5/5

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2835
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum