Hallgrimur HELGASON (Islande)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hallgrimur HELGASON (Islande)

Message  noemiejardine le Mar 7 Jan 2014 - 19:37

la femme à 1000°


  • Broché: 640 pages
  • Editeur : PRESSES DE LA CITE (22 août 2013)
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 225810033X
  • ISBN-13: 978-2258100336



4ème de couverutre:
Condamnée à vivre dans un garage avec pour seule compagnie son ordinateur portable, une provision de cigarettes et une grenade datant de la fin de la Seconde Guerre mondiale, une octogénaire islandaise atteinte d un cancer en phase terminale revient sur sa vie en attendant la mort. Car Herra, comme on l'appelle, a beaucoup de choses à raconter. Petite-fille du premier président d'Islande, fille d'une paysanne et du seul nazi islandais avéré, elle a, au fil de son existence mouvementée, vécu la guerre et l'exil, connu beaucoup  d'hommes, parfois célèbres, et vu la mort, de bien trop près. Avant de s'envoyer en l'air pour de bon, elle passe en revue son passé et celui de son pays, l'occasion pour elle de régler au passage quelques comptes.


Dans ce roman inclassable et truculent qui, à la manière d'un collage, alterne humour, cynisme, tendresse, absurde, poésie et noirceur, Hallgrímur Helgason fait preuve d'une inventivité linguistique époustouflante. La Femme à 1000° navigue entre légèreté et profondeur au gré du récité de l'irrévérencieuse Herra, dont l'histoire est à l'image de celle de l'Islande, sa patrie, et de celle de l'Europe: mouvementée, sanglante et tragique.

un pavé prêté par une copine....donc obligée quand même de bien lire, pas vrai?
C'est très décousu, on passe de la toute petite enfance au présent, puis on remonte aux années de guerre et tout ça se mélange encore Hernbjorg Maria Bjornsson, Herra plus simplement, évoquant un moment les hommes, un autre les villes, un autre encore les paysages,...

Il y a de très beaux passages, mais à mon goût bien trop de longueurs.....

Ne connaissais pas du tout cet auteur:
Après avoir étudié à l'Académie des arts d'Islande puis à l'académie de Munich, Hallgrimur Helgason a cultivé ses dons d'artiste et révélé son talent d'écrivain dans les années 1990. Auteur de onze romans, cet Islandais, né en 1959, écrit aussi de la poésie, des articles, des pièces pour la radio et le théâtre, des essais sur la culture et la société. Après 101 Reykjavik, sorti chez Actes Sud en 2002, les Presses de la Cité publient son second roman traduit en français, La Femme à 1000 degrés, en lice pour le Grand Prix de littérature du Conseil nordique.

y a-t-il un rat qui a lu 101 Reykjavik, sorti chez Actes Sud? son avis m'intéressera vivement.
Pour moi ce ne fut pas un coup de coeur, mais je n'oublierai pas facilement cette Herra ou Erra qui attend la fin dans son garage de logis.
3.5/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 593
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le grand ménage du tueur à gages d'Hallgrimur Helgason

Message  petitemartine le Mar 26 Jan 2016 - 16:00

Le grand ménage du tueur à gages

 4ème de couverture :
Balles perdues, cavalcade et accents imprononçables : le voyage d'un tueur à gages en Islande, un pays où l'été est comme un réfrigérateur laissé ouvert, lumineux mais vraiment pas chaud !

Avec soixante-six victimes et aucune balle perdue à son actif, Tomislav Boksic, alias Toxic pour ses camarades de la mafia croate, est le meilleur tueur à gages de New York. Malheureusement, quand il s'avère que sa dernière cible appartenait au FBI, il doit fuir les Etats-Unis. Après avoir usurpé l'identité de Father Friendly, un célèbre télévangéliste qu'il a mortellement assommé dans les toilettes de l'aéroport, Toxic embarque malgré lui pour l'Islande.

Là-bas, Father Friendly est accueilli comme le Messie... pour prêcher la bonne parole à la télévision ! Bien vite, Toxic s'habitue à ce pays si étrange et à ses habitants aux noms imprononçables. Mais le chemin vers la rédemption sera long, car tout le monde n'est pas prêt à passer l'éponge sur ses antécédents sanglants...

Un roman à l'humour décapant et à la verve provocatrice, sur les forces du bien, du mal, et de la destinée humaine.

Mon avis :
Voici une une parodie de polar à l'humour décapant, c'est très drôle, parfois cru, on rit beaucoup, le héros est un sacré phénomène haut en couleurs à la fois misogyne, " branleur" , "je m'en foutisme" au possible, amoral mais au final attachant.
A la base, il s'agit d'un tueur à gages qui - après un dernier contrat- se voit obligé de fuir l'Amérique en urgence et se retrouve par hasard après avoir pris l'identité d'un pasteur évangéliste  américain dans le premier avion pour... Reykjavík... Il est alors accueilli par un couple pieux qui l'accueille à bras ouvert... Et notre héros se voit un peu contraint de faire " le grand ménage" ... Mais je n'en dirai pas plus Wink


C'est vraiment drôle, cynique, grinçant, percutant et ça se lit tout seul. Intéressant et amusant de lire sa description de l'Islande, de la langue islandaise  et des islandais , de déambuler avec lui dans cette ile froide et illuminée perdue au milieu de nulle part ! Quelques pics et critiques de la société islandaise en passant l'air de rien... Et au final, on passe un bon moment !


Un roman que je conseille à ceux qui aiment l'humour noir et les pays froids
Very Happy

Ma note : 4/5
avatar
petitemartine

Nombre de messages : 2407
Age : 46
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum