Margaret POWELL (Royaume-Uni/Angleterre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Margaret POWELL (Royaume-Uni/Angleterre)

Message  Shan_Ze le Lun 9 Déc 2013 - 22:21

Tribulations d’une cuisinière anglaise de Margaret Powell




La référence à Downton Abbey m’avait intéressé même si je n’avais jamais vu la série. J’en ai tellement entendu parler que je ne pouvais passer à côté de ce livre. 
Première surprise, c’est une autobiographie. Deuxième surprise, l’auteur s’adresse au lecteur de façon très familière. Elle commence par raconter son enfance et comment elle est arrivée à « entrer en condition ». Les anecdotes des domestiques sont surprenantes, comme le repassage des lacets (pour une fille de cuisine), ou les cloches pour appeler les domestiques… on apprend plein de choses sur les personnes de service dans les années 30. Par contre, j’ai été rapidement agacée par la comparaison constante entre le passé et l’aujourd’hui et j’ai bien compris qu’elle avait un fort ressentiment pour ses employeurs. 
Bref, une lecture instructive mais un style un peu rébarbatif.

Note : 3/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7461
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Margaret POWELL (Royaume-Uni/Angleterre)

Message  Aurore le Mer 19 Mar 2014 - 18:35

Les tribulations d'une cuisinière anglaise - Margaret Powell
(Payot, 2013, 248 p.)

Comme l'a très bien dit Shan_Ze avant moi, ce livre est celui qui a inspiré le scénariste de Downton Abbey et c'est toute la publicité qui m'a incitée à le lire. Ce n'est pas de la grande littérature, ni un essai historique toutefois j'ai trouvé la description des femmes du sous-sol (celles qui entretiennent la maison) très parlante. Margaret Langley a quinze ans seulement lorsqu'elle commence à travailler en tant qu'aide-cuisinière pour une famille aisée. C'est le début du parcours et du défilé des familles car Margaret entend évoluer et devenir cuisinière puis, plus tard, sortir de condition en épousant quelqu'un.

J'ai été assez amusée par cette femme au nom élégant qui pourtant astique les cuivres, récure les cuisinières avant de peu à peu savoir se débrouiller aux fourneaux. Elle apprend en assistant les différentes cuisinières qui lui distillent leur savoir au goutte à goutte. La perspective d'ascension est toutefois limitée et les dames d'en bas sont souvent peu considérées (logées dans des chambres indignes, nourries avec les restes). Mais le fait que Margaret ait tourné dans les demeures nous dresse un panorama du petit peuple anglais, ravi de recevoir et souvent pinailleur sur les détails (les courses rationnées, entre autres). Elle garde toujours une certaine distance avec ses employeurs, comme le montre ce passage :

On les appelait toujours "Eux". "Eux", c'était l'ennemi. C'étaient "Eux" qui nous donnaient trop de travail. "Eux" qui ne nous payaient pas assez, et pour "Eux" les domestiques étaient une race à part, un mal nécessaire. (p. 120)

C'est un livre plein d'anecdotes et très plaisant à lire. On comprend sans mal que le fameux scénariste (de Downton Abbey) a dû trouver de l'inspiration dans ce récit autobiographique qui égratigne les employeurs mais leur sait gré de lui avoir fourni argent et expérience.

3,5/5

_________________
Ce n'est pas parce que c'est inventé que ça n'existe pas.





avatar
Aurore

Nombre de messages : 2137
Age : 30
Location : Amiens
Date d'inscription : 27/02/2009

http://shereads.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Margaret POWELL (Royaume-Uni/Angleterre)

Message  Lacazavent le Mer 12 Nov 2014 - 14:31

Les tribulations d' une cuisinière anglaise de Margaret Powell
Petite bibliothèque Payot / 288 pages


Dans l'Angleterre du début des années 1920, la jeune Margaret rêve d'être institutrice, mais elle est issue d'un milieu modeste et doit "entrer en condition". De fille de cuisine elle devient rapidement "cuisinière", un titre envié parmi les gens de maison. Elle n'en est pas moins au service de "ceux qu'on appelle "Eux"", confinée au sous-sol de l'aube à la nuit. Elle sait leur tenir tête et rend souvent son tablier pour améliorer ses conditions de travail, ce qui nous vaut de découvrir bien des dessous de maisons et de maîtres. Grâce à son franc-parler aux antipodes des récits nostalgiques de domestiques trop parfaits, ce truculent témoignage paru en 1968 valut la célébrité à Margaret Powell (1907-1984) et inspira plusieurs scénaristes, dont celui de la série Downton Abbey.

À lire pour son coté témoignage de la société anglaise vu depuis le quartier de la domesticité, le rapport à Downtabbey est très lointain quand à l' écriture que cela viennent de la version originale ou de la traduction (-je pencherai pour la VO-) elle est plate et sans grande qualité rendant par moment la lecture laborieuse.
Curiosité satisfaite.

3/5

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Margaret POWELL (Royaume-Uni/Angleterre)

Message  kattylou le Sam 15 Nov 2014 - 17:47

Dommage les avis sont moyens ... j'avais bien envie de le lire pour me replonger dans l'ambiance de Downtoown Abbey!
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3434
Age : 53
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Margaret POWELL (Royaume-Uni/Angleterre)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum