Félicité HERZOG (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Félicité HERZOG (France)

Message  matw25 le Jeu 5 Déc 2013 - 19:47

Présentation de l'auteur (Wikipédia) :


Elle est la fille de Maurice Herzog et Marie-Pierre de Cossé-Brissac, fille du douzième duc de Brissac, héritière des aciéries du Creusot. Elle a trois garçons, avec Serge Weinberg1.
Elle a travaillé à Londres dans un fonds d'investissement, pour devenir, en 2002, chargée de la politique de développement de Publicis ; à ce moment, elle a été désignée comme l'un des "50 jeunes loups du capitalisme français" par L'Expansion2. En 2007, elle est directrice adjointe d’une filiale d’Areva3,4.
En 2012, en mémoire de son frère schizophrène mort treize ans plus tôt, elle écrit un « roman » de 300 pages, ou elle règle ses comptes avec sa famille issue de la grande bourgeoisie, enracinée dans la noblesse, la gloire et l’argent.
4° de couverture:
Jusqu'où faut-il remonter pour trouver la source d'une tragédie personnelle ? Aux mensonges de la guerre à la génération des grands-parents ? À ceux de mon « héros » de père, parti à la conquête du sommet mythique de l'Annapurna en 1950 et laissant dans les cimes de cette ascension glorieuse une part de lui-même qui le rendra perpétuellement metteur en scène de sa légende ? À la liberté d'une mère séductrice et moderne, trop intelligente pour son temps, trop rebelle pour son milieu ? À la fraternité fusionnelle et rivale de deux « enfants terribles » élevés dans une solitude commune et dans le culte de l'exploit ? Toujours est-il que mon grand frère Laurent, promis à un destin magnifique, finira en vagabond des étoiles hirsute et fou, retrouvé par la police après des mois de fuite... jusqu'à sa chute prévisible. C'était lui ou moi : ce fut lui... Ce roman de notre fraternité blessée, je le lui dois. F. H.
Mon avis:  Je rejoins les divers commentaires trouvés sur divers sites pour ma part. Ce livre en grande partie autobiographique est avant toute chose extrêmement courageux. Il est intéressant de voir l'analyse de l'auteure par rapport à l'enfance avec son frère et les conséquences à long terme, l'explication de sa construction de vie pour vivre celle souhaitée par son frère vis à vis duquel elle se sent coupable. Le récit est touchant, j'ai senti beaucoup de sincérité de l'auteur notamment.

Après, il y a le côté règlement de compte familial dans le roman, on se demande si finalement certains passages étaient vraiment nécessaire ou utiles pour le récit notamment vis à vis de son père. Le style est très variable alternant le bon et des passages maladroits avec des phrases trainant en longueur mais finalement là n'est pas le principal.

Ainsi, malgré ces quelques défauts, je retiendrai de cette lecture le courage et le dévouement de l'auteur pour rédiger ce récit avec beaucoup d'émotion et de sincérité.

Ma note: 3.5/5

_________________
Ce qui demeure secret chez le père, s’exprime chez le fils et je
découvre souvent grâce à lui le secret que son père n’a jamais dévoilé
-Nietzche



Lecture en cours: Peine Perdue d'Olivier Adam


avatar
matw25

Nombre de messages : 865
Age : 25
Location : Besançon (25)
Date d'inscription : 10/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Félicité HERZOG (France)

Message  cookie610 le Dim 8 Déc 2013 - 18:35

Un héros 


Note : 3.5/5

Le résumé de Matw ci-dessus décrit très bien le contenu de ce roman

Critique : Je pourrais simplement reprendre l'ensemble de la critique de Matw pour vous faire part de mon ressenti vis à vis de ce roman tellement je pense la même chose. Il a du falloir une sacré dose de courage pour se lancer dans un tel ouvrage. Elle tire une analyse pas évidente de sa famille, de ses relations avec son père, ce "Héros", avec son frère schizophrène. Le récit est émouvant et touchant. Après, comme l'a noté Matw,  il y a un aspect "laver son linge sale en public" un peu malsain, un peu dérangeant pour moi. L'histoire s'y prête mais je n'avais pas ressenti ça dans des romans semblables comme Féroces de Robert Goolrick ou Un long silence de Mikal Gilmore. Le style est parfois un poil pompeux malgré une grande sincérité. Bref, un bilan mitigé mais plutôt intéressant comme roman.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4690
Age : 27
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum