Rhidian BROOK (Royaume-Uni)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rhidian BROOK (Royaume-Uni)

Message  Chiwi le Jeu 31 Oct 2013 - 17:03

Rhidian Brook est né en 1964. Il vit à Londres avec sa femme et leurs deux enfants. Écrivain et scénariste pour la télévision britannique, il a connu la consécration dès son premier roman, The Testimony of Taliesin Jone, couronné en 1997 par le prix Somerset Maugham, puis adapté au cinéma. Publié dans près de vingt pays, Dans la maison de l'autre est son troisième roman.
avatar
Chiwi

Nombre de messages : 186
Age : 33
Location : Extrême nord de la France
Date d'inscription : 29/08/2010

http://lecturesdechiwi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Dans la maison de l'autre

Message  Chiwi le Jeu 31 Oct 2013 - 17:08



Titre : Dans la maison de l’autre
Auteur : Rhidian Brook
Editeur : Fleuve Noir
Année : 2013
333 pages
Note : 3.5/5

L’histoire : Hambourg, 1946. Le colonel Lewis Morgan de l’armée britannique est chargé de la reconstruction de la ville après la capitulation allemande. Une villa a été réquisitionnée pour qu’il puisse s’y installer avec sa famille. Contrairement aux militaires, il refuse que la famille qui habite la villa s’en aille. Une cohabitation chaotique va se faire entre les deux familles.

Ce que j’en pense : Dans la maison de l’autre est le récit d’une confrontation entre deux anciens ennemis obligés de s’entendre dans la paix. C’est cette dimension historique que j’ai apprécié dans le roman. Parce que c’est plutôt rare de voir aborder les questions de la dénazification, de la reconstruction dans un roman. Les vainqueurs alliés se sont retrouvés à prendre possession de l’Allemagne, avec l’idée d’apprendre la démocratie à n peuple qui en a été privé. J’ai eu l’impression de voir débarquer les alliés dans une colonie où ils devraient faire face à des barbares. Mais certaines attitudes et comportements des alliés peuvent se faire demander qui est véritablement le barbare. Parce que rafler des objets de valeurs chez les Allemands au prétexte qu’ils sont à l’origine de la guerre rabaisse quand même les victorieux alliés champions de la démocratie et défenseur de la civilisation au niveau des nazis qui spoliaient les Juifs. C’est cette opposition entre les deux camps qui ont des préjugés, qui ne se connaissent pas que j’ai apprécié.

Par contre les personnages et leur histoire personnelle, je les ai trouvé trop classiques, bien trop prévisibles. La difficulté de se retrouver des deux époux britanniques, l’un est accaparé par son travail et l’autre est blessée par la perte d’un enfant dans le Blitz; la fille de la maison qui va se rapprocher d’une certaine résistance à l’occupation alliée; un maitre de maison veuf qui va essayer de réduire à néant les préjugés de la nouvelle maitresse de maison, tentative qui va vite prendre un tour sentimental. Pour moi les personnages sont un peu trop superficiels, ils manquent de complexité dans leur psychologie et dans leurs rapports avec les autres. C’est un peu dommage que de tels personnages se retrouvent dans un récit situé dans un contexte historique intéressant.
avatar
Chiwi

Nombre de messages : 186
Age : 33
Location : Extrême nord de la France
Date d'inscription : 29/08/2010

http://lecturesdechiwi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum