Saber MANSOURI (Tunisie-France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Saber MANSOURI (Tunisie-France)

Message  lalyre le Dim 27 Oct 2013 - 8:47


Biographie Saber Mansouri

Né en 1971 en Tunisie, disciple de Pierre Vidal-Naquet, helléniste et arabisant, Saber Mansouri enseigne actuellement l’histoire grecque ancienne à l’Institut catholique de Paris. Il est l’auteur de plusieurs essais. Je suis né huit fois est son premier roman 

Je suis né huit fois            
  Saber Mansouri   
Seuil 22 août 2013     
          328 pages


Quatrième de couverture
Le souffle d’une vie naît d’une rencontre entre un enfant devenu jeune adulte, Massyre, et un lieu, la Montagne Blanche, particulièrement apprécié par tous les conqué­rants venus visiter la Tunisie, y compris les frères pro­tecteurs armés français. Le lieu est unique. Massyre est multiple. Il y a d’abord ses sept soeurs et leur destin qui le regardent en silence, lui, le garçon, le huitième. Et puis, il y a ses huit métiers : suiveur de chèvres jusqu’à l’abattoir, chercheur d’Helix aperta, l’escargot souterrain, vendeur de fruits sauvages, d’eau à la criée, de boissons gazeuses, négociant en journaux au kilo et fripier. Tout en commer­çant, Massyre va à l’école puis à l’université, fait une ren­contre déterminante avec la problématique et l’Histoire, et devient professeur au lycée de sa région natale. Mais, sauf à partir ailleurs, au-delà de la Montagne Blanche, peut-on enseigner le passé dans le lieu de son commerce et de sa propre histoire ?

Mon avis

Je suis né huit fois s’inspire du fait que le narrateur est né le huitième enfant après ses sept sœurs. Ce roman nous permet de savoir qu’il ne fut pas gâté par la vie, intelligent, il acquiert très vite le sens des responsabilités et cela dès l’enfance. Curieux de tout, il interroge, réfléchit, discute bien qu’il fut gardien de chèvres pendant quelques années. Et l’on découvre toute les étapes de sa vie, c’est aussi une célébration de son pays natal, étant obliger d’exercer plusieurs métiers, très ambitieux il ne quitte pas ses études et au fur à mesure le lecteur vivra avec lui maintes péripéties que ce soit en famille, à l’école et l’université, il devient tardivement historien et professeur sans que cela le contente, il se sent insatisfait et incompris. A part cela on apprend presque rien d’autre, sinon que ce fut une vie pauvre, faite de débrouillardise dans une région perdue entre des montagnes. Les trop nombreuses et longues énumérations qui n'en finissent pas et n'apportant rien au portrait sauf que le narrateur ou l’auteur s’adresse souvent au lecteur donnant souvent l’impression que lui-même se doute que l’on n’aimera pas son livre, il ne décourage pas mais je me pose la question. Malgré cela, j’ai lu tout le livre sans vraiment accrocher, disons que j’ai moyennement apprécié ce roman.  3,5/5  
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4216
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum