kidô OKAMOTO (Japon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

kidô OKAMOTO (Japon)

Message  Awara le Ven 20 Sep 2013 - 8:36

OKAMOTO Kido

Okamoto Kido (1872-1939) commença à écrire des nouvelles et des pièces de kabuki, alors que, à peine âgé d’une vingtaine d’années, il était employé comme critique de théâtre. En 1908, sa pièce Shuzenji Monogatari, une pièce de kabuki sur le shôgun du XIIIe siècle Minamoto Yoriie, connut un succès foudroyant qui propulsa instantanément Okamoto Kido au faîte de la gloire.
Il publia plus de 70 pièces au cours des dix années suivantes.
En 1917, il commença à publier la série Les enquêtes de l’inspecteur Hanshichi (Hanshichi torimono-chô) qui reste son œuvre la plus connue de nos jours. Cette série d’enquêtes policières ayant pour cadre Edo, le Tokyo féodal, fut si célèbre qu’elle dépassa son auteur, devenant un genre littéraire spécifique : le torimonochô ou roman d’enquête policière, pratiqué par d’autres écrivains. De cet auteur prolifique, on dénombre, outre les 68 nouvelles originales, 196 pièces de théâtre, 30 romans en feuilleton, 100 articles divers, sans compter les essais, thèses et adaptations auxquels son œuvre a donné naissance. Okamoto Kido fut le premier auteur de théâtre reçu à l’Académie impériale des arts.
avatar
Awara

Nombre de messages : 4030
Age : 72
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: kidô OKAMOTO (Japon)

Message  Awara le Mer 25 Sep 2013 - 21:52

FANTÖMES ET KIMONOS
Hanshichi mène l’enquête à Edo
 
OKAMOTO Kidô
Traduit du japonais  par Karine Chesneau
Editions Philippe Picquier poche, coll. Asie en noir - 2008,   253pages.
 
 
Ce livre est une suite de petites enquêtes policières. Elles sont racontées à un ami par le vieil enquêteur Hanshichi qui  les a menées ou qui y a participé. Ses méthodes d’enquêtes ne sont pas orthodoxes, il est très observateur et s’appuie sur sa connaissance des hommes et de la société de son temps. Hanshichi est un homme sympathique et malicieux, avec ses travers de caractère. Okamoto était un grand admirateur de Sherlock Holmes et s’est imprégné de ses méthodes d’enquêtes. On est étonné par la facilité avec laquelle Hanshichi résout ces enquêtes et déniche les coupables.
 
Mais ce n’est pas dans l’intrigue policière que réside l’intérêt de ces histoires. Elles nous plongent dans l’atmosphère particulière du Japon du 19ème siècle, quand Tokyo s’appelait encore Edo. L’auteur par la bouche de son enquêteur nous parle des légendes, des croyances et des superstitions qui imprégnaient la pensée populaire à cette époque. Il s’attache à parler de la manière dont sont vêtus les personnages, ce qu’ils mangent, les lieux de plaisir,…
C’est une lecture plaisante, pleine d’humour. Ces courtes histoires ont semble-t-il connu un grand succès au Japon il y a un siècle. Même si elles apportent un grand dépaysement avec leurs histoires de revenants, créatures des marais, … mais sont très modernes dans leur écriture. 

J'espère lire d'autres enquêtes de ce détective de l'ancien temps qui sait si bien démêler le vrai du faux.

 
Quelques estampes d'Hiroshige extraites de "Cent vues des lieux célèbres d'Edo"
 


Hiroshige. Le nouveau Fuji de Meguro, extrait des « Cent vues des lieux célèbres d’Edo ».




Vue et plan d'Edo vers 1858


Boutiques avec des biens en coton






 
 

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 4030
Age : 72
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum