Panagiotis AGAPITOS (Grèce)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Panagiotis AGAPITOS (Grèce)

Message  Awara le Lun 9 Sep 2013 - 15:20

Panagiotis Agapitos


 
Panagiotis Agapitos, né à Athènes en 1959, est un chercheur universitaire et écrivain grec spécialiste de l'histoire, de la littérature et de la culture de Byzance
Biographie
Panagiotis Agapitos a fait ses études en histoire byzantine et musicologie à Munich et Boston et a obtenu un doctorat à l’université de Harvard (en 1990)
Il est professeur de littérature byzantine à l'Université de Nicosie (Chypre) depuis 1992.
Il a écrit des romans historiques ayant pour cadre l'Empire byzantin

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 3848
Age : 72
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Panagiotis AGAPITOS (Grèce)

Message  Awara le Lun 9 Sep 2013 - 15:22

LE LUTH D’EBENE 
Une enquête de Léon le protospathaire
Panagiotis AGAPITOS
Traduit du grec par Constantin Kaïteris
ANACHARSIS, coll. Fictions – 2013 – 399 pages
 
 
C’est le projet éditorial des éditions Anacharsis qui m’a donné envie de lire ce livre: «  les Editions Anacharsis se sont données pour vocation de publier des ouvrages qui rendent compte des rencontres entre cultures ».
 
Avant de goûter ce roman, il faut faire un effort et s’imprégner des termes du vocabulaire militaire, des titres nobiliaires propres à l’empire romain d’Orient. J’ai été déconcertée  par les premières pages et ai trouvé  la lecture des premiers chapitres un peu difficile d’autant plus que j’avais du mal à m’y retrouver ne connaissant pas vraiment l’histoire de cette partie du monde à cette période.
Mais je n’ai pas regretté d’avoir persévéré et j’aimerais lire d’autres livres de cet auteur s’il a écrit d’autres romans se déroulant à cette époque puisque Panagiotis AGAPITOS est professeur de littérature byzantine à l'Université de Nicosie et a écrit des romans historiques ayant pour cadre l'Empire byzantin. Peut-être ne sont-ils pas encore traduits.
L’enquête policière est bien menée et  retient l’attention du lecteur. Léon le protospathaire (haut dignitaire qui avait directement accès à l’empereur) est envoyé par l’empereur Théophile comme ambassadeur auprès du calife de Bagdad  pour négocier la paix. Il s’arrête à Césarée, en Cappadoce, avant d’entrer en territoire musulman. Dans cette ville, il est amené à conduire une enquête sur la disparition mystérieuse de jeunes filles.
Ce livre m’a fait découvrir le fonctionnement militaire et administratif dans cet empire d’orient au 9ème siècle. J’ai été plongée dans la vie d’une cité à la lisière de l’empire avec ses marchands, conteurs et visiteurs venus de différents lieux, de l’empire byzantin et du califat de Bagdad, amenés à se côtoyer et échanger. Les relations entre chrétiens et musulmans ne vont pas toujours de soi et on s’étonne que même au sein de la chrétienté, les relations entre iconoclastes et adorateurs d’images puissent conduire des manifestations de violence. Si nous prenons conscience que cette même région du monde fait actuellement la page d’ouverture des journaux, nous réalisons que plus de mille ans auparavant la paix était déjà fragile et prête à  être rompue à tout moment, ce qui donne à réfléchir non seulement sur les ambitions hégémoniques des chefs d’état, mais aussi sur la manière dont nous posons notre regard sur celui qui appartient à un groupe de culture, de croyance différente, encore plus sur l’étranger.
Tout en me distrayant, j’ai pris de l’intérêt pour cette partie du monde au 9ème siècle et j’ai envie d’en savoir plus.
 
Note : 4/5

_________________
avatar
Awara

Nombre de messages : 3848
Age : 72
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum