Ruth OZEKI (Etats-Unis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ruth OZEKI (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Ven 23 Aoû 2013 - 19:48




Née en 1956 à New Haven, dans le Connecticut, d'un père américain et d'une mère japonaise, Ruth Ozeki a étudié la littérature japonaise à l'université Nara, au Japon, avant de revenir aux États-Unis pour débuter une carrière dans le cinéma en tant que réalisatrice de films et de documentaires acclamés par la critique. Après Mon épouse américaine (Lattès, 1999), récompensé du Kiriyama Prize de la littérature du Pacifique, En même temps, toute la terre et tout le ciel (Belfond, 2013) est son deuxième roman traduit en français.



Information : Édition Belfond

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruth OZEKI (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Ven 23 Aoû 2013 - 20:01

En même temps, toute la terre et tout le ciel de Ruth Ozeki
Belfond / 500 pages
Août 2013




Quatrième de couverture (extrait) :

Le sac en plastique avait échoué sur le sable de la baie Desolation, un de ces débris emportés par le tsunami. À l'intérieur, une vieille montre, des lettres jaunies et le journal d'une lycéenne, Nao. Une trouvaille pleine de secrets que Ruth tente de pénétrer avant de réaliser que les mots de la jeune fille lui sont destinés...

Depuis un bar à hôtesses de Tokyo, Nao raconte des histoires : la sienne, ado déracinée, martyrisée par ses camarades ; celle de sa fascinante aïeule, nonne zen de cent quatre ans ; de son grand-oncle kamikaze, passionné de poésie ; de son père qui cherche sur le Net la recette du suicide parfait. Des instants de vie qu'elle veut confier avant de disparaître.

Alors qu'elle redoute de lire la fin du journal, Ruth s'interroge : et si elle, romancière en mal d'inspiration, avait le pouvoir de réécrire le destin de Nao ? Serait-il possible alors d'unir le passé et le présent ? La terre et le ciel ?




Difficile de trouver par quel bout parler de ce livre, c'est dans l'ensemble une excellente lecture,  le plaisir et la détente sont au rendez-vous. Le rendu est toutefois extrêmement dense, les histoires de Ruth et de Nao s' entrecroisent dans un récit conçus autour de multiples histoires.  Riche en détail, c'est un ouvrage très bavard parfois à l'excès, Ruth Ozeki veut nous raconter beaucoup de choses, elle sème de très nombreuses histoires et parfois à trop vouloir en raconter le rythme ralentit et notre intérêt avec. On s'égare un peu et les coïncidences heureuses présentes d' un bout à l'autre de l' ouvrage m' ont bien vite paru exagéré.
Ceci dit j' ai beaucoup aimé l' importance accordé aux sens des mots et à leur écriture c'est l' une des grandes richesses de ce texte. Présent au sein même de l' histoire, l' idée est renforcé par les nombreuses notes en bas de pages. J' ai trouvé cela très enrichissant.  Une très belle réussite. Quand aux personnages, on se sent peu à peu très proche d'eux. Nao en particulier m aura touché  par sa solitude, sa sensibilité et sa volonté à toute épreuve. Elle semble par moment prise au piège d' une société et d' une vie qui s'écoulent sans elle.
La fin est empreinte de mystère et de fantastique difficile de l' imaginer autrement.
Une bonne lecture pour un roman qui ne se laisse pas oublier.

4,5/5


 


_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruth OZEKI (Etats-Unis)

Message  lalyre le Ven 23 Aoû 2013 - 20:36

Merci Lacazavent pour ton commentaire, je note
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4218
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruth OZEKI (Etats-Unis)

Message  Aurore le Ven 25 Oct 2013 - 6:54

En même temps toute la terre et tout le ciel - Ruth Ozeki
(Belfond, 2013, 500 p., coll. Littérature étrangère)

Ruth est une auteur canadienne dont l'inspiration la fuit. Un jour qu'elle se promène, elle trouve sur la plage un paquet contenant cahier, lettres et montre contenus dans un bento. Une chose est sûre, c'est bien du Japon que vient cette étrange boîte. L'ouvrir c'est entré dans le mystère des confessions d'une adolescente, Nao, dont la vie est peuplée de calvaires et chamboulements. La langue de la collégienne est crue, torturée et pleine de douleurs. On la sent à vif, couler ses mots comme des échappatoires mais aussi témoignage poignant pour ceux qui défaillent mais aussi pour ceux qui sont loin. Dans son sillage il y a son père, homme faible et abattu, qui traine après un licenciement aux États-Unis, obligeant la famille à revenir dans le pays d'origine. L'homme macère regrets et incompréhension. Malheureusement sa femme et sa fille, bien que compréhensives, passent peut-être à côté de sa vraie nature et ne voit qu'un injuste mal-être imposé à la face du monde.
Après lui il y a sa grand-mère, une nonne zen de cent quatre ans qui vit en autarcie fidèle à ses principes et riche d'enseignements sur ce que doit être un chemin de vie paisible. Enfin, dans l'ombre, c'est le grand-oncle qui plane. Et ce n'est pas qu'une façon de parler puisqu'il fut de son temps pilote kamikaze et valeureux guerrier. Quelle famille !
Et c'est bien vrai car les quatre êtres (Nao comprise) sont étonnamment complexes, philosophes et bienvaillants. Ces Japonais sont prétexte à parler d'une autre culture, d'une civilisation lointaine où la réserve est de rigueur. Mais à travers les la cahier bien tenu s'élabore une pensée très libertaire portée sur l'évasion et le rêve. D'ailleurs le titre du roman l'évoque aussi : toute la nature est englobée dans cet hymne à la vie.
Ruth lit avec frénésie le cahier, inquiète tout autant qu'avide de savoir ce qu'il advient de tous ces êtres au parcours passionnant. Elle et son conjoint rassemblent les moindres détails et se surprennent à éprouver de l'amitié et de l'empathie pour la jeune et tempétueuse Nao. Qu'ils ont raison car quelle force de caractère que cette demoiselle !
Le récit est, d'une part, prenant car l'histoire est bel et bien passionnante. D'autre part, l'écriture ne nous épargne rien et contient des passages tantôt rudes tantôt pleins de poésie.
"Réfléchis. D'où proviennent les mots ? Ils proviennent des morts. Nous en héritons. Nous les empruntons. Nous les utilisons un temps pour ramener les morts à la vie." Il roula sur le côté et prit appui sur un coude. "Dans l'Antiquité, les Grecs pensaient que lorsque quelqu'un lisait à voix haute, c'étaient en réalité les morts qui empruntaient sa langue pour retrouver la voix". (p. 501)
J'ai été parfois portée par des réflexions mais aussi par le mode de vie décrit au Japon. Car même si ce sont les personnages qui nous accaparent, et en particulier leur être intérieur, le quotidien d'une adolescente tokyoïte est très bien décrit. Les termes laissés en japonais ont rendu cette impression encore plus concrète (grâce aux bonnes traductions).
Les chapitres alternent entre Ruth et Nao bien que ce soit vraiment Nao le fil conducteur. Elle rend un bel hommage à ses proches en les décrivant dans leur faiblesse mais aussi dans leurs convictions profondes. Ruth détient bel et bien quelque chose de précieux entre les mains et chaque objet contenu (le livre, la montre) a une valeur inestimable. A vous d'en découvrir les secrets.
Voilà le livre entre tous que je conseillerai à la rentrée.  Pour un premier roman, c'est rudement bien ficelé ! Chapeau ! Je ne suis pas étonnée qu'il soit resté sur la short list du Booker Prize car ce livre-ci a tout pour plaire.
4,75/5

_________________
Ce n'est pas parce que c'est inventé que ça n'existe pas.





avatar
Aurore

Nombre de messages : 2137
Age : 30
Location : Amiens
Date d'inscription : 27/02/2009

http://shereads.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruth OZEKI (Etats-Unis)

Message  Shan_Ze le Lun 28 Oct 2013 - 10:48

Aurore, tu es sûre que c'est un premier roman ? J'ai lu L'épouse américaine de cette auteur il me semble il y a quelques années de cela.
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7418
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruth OZEKI (Etats-Unis)

Message  Aurore le Lun 28 Oct 2013 - 11:41

Exact, j'ai copié-collé bêtement une critique rédigée y a quelques mois et on m'avait déjà signalé mon erreur. Ce n'est effectivement pas un premier roman, mea culpa Embarassed

_________________
Ce n'est pas parce que c'est inventé que ça n'existe pas.





avatar
Aurore

Nombre de messages : 2137
Age : 30
Location : Amiens
Date d'inscription : 27/02/2009

http://shereads.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruth OZEKI (Etats-Unis)

Message  Shan_Ze le Lun 4 Nov 2013 - 21:34

Aurore a écrit:Exact, j'ai copié-collé bêtement une critique rédigée y a quelques mois et on m'avait déjà signalé mon erreur. Ce n'est effectivement pas un premier roman, mea culpa Embarassed
Pas grave, Aurore ! C'est un magnifique roman, on est d'accord sur ça. Very Happy
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7418
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruth OZEKI (Etats-Unis)

Message  Shan_Ze le Lun 4 Nov 2013 - 21:37

En même temps, toute la terre et tout le ciel de Ruth Ozeki
Ruth récupère un sac en plastique échoué sur la plage avec un étrange contenu : des vieilles lettres et le journal d’une jeune japonaise, Naoko. Naoko a seize ans, ce journal lui permet de raconter la vie de son arrière-grand-mère, nonne zen de cent quatre ans mais aussi la sienne, assez mouvementée depuis le retour de sa famille au Japon. 
Ce livre m’a enchanté ! Et pourtant, le début m’a un peu déstabilisé, Nao s’adresse au lecteur de son journal et les phrases familières et parfois crues m’ont dérangées. Mais petit à petit, la magie opère : passant d’une femme à l’autre, leurs vies se répondent avec une étrange résonnance.
Nao parle de son retour au lycée japonais, de son père aux tendances suicidaires, de la sérénité de son aïeule, de son grand-oncle kamikaze… Beaucoup de personnages et pourtant, je n’ai jamais été perdue, j’ai suivie avec passion leurs histoires entremêlées. J’ai beaucoup aimé la candeur et la fraicheur de Nao pour décrire les scènes de vie. Les parties avec Ruth sont toutes aussi intéressantes ; avec la nature environnante, son envie de découvrir un peu plus Nao et les souvenirs qu’elle a de sa mère. Le fait que l’auteur ait des points communs avec l’un des personnages principaux du livre me l’a rendue plus intime. 
Une jolie philosophie se dégage de ce livre, j’en suis ressortie, sereine malgré quelques passages difficiles sur la méchanceté de certains. Le lien avec la mécanique quantique, le temps et le monde donnent une aura un peu fantastique à l’ensemble et le titre l’illustre superbement. Une belle réussite !
Note : 4.75/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7418
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ruth OZEKI (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum