Graig SMITH (Suisse)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Graig SMITH (Suisse)

Message  lalyre le Ven 9 Aoû 2013 - 16:16

Le tableau de Pilate             
Craig Smith          
JCLattès octobre 2012             
                 343 pages 
  
Quatrième de couverture
Kate Kenyon, riche et jeune veuve d'un aristocrate anglais, ne vit que pour l'amour du risque.  Avec l'aide de son complice et amant Ethan Brand, elle se consacre au vol d'oeuvres d'art inestimables - et si possible, chez des particuliers très bien gardés.
Lorsque ses ambitions se portent sur Sir Julian Corbeau, criminel international (et probable chef de l'ordre des Templiers moderne), terré en Suisse pour échapper à une demande d'extradition émise par le gouvernement américain, Kate croit savoir à qui elle a affaire.  Mais ce qu'elle est venue chercher, au péril de sa vie, dépasse l'entendement.  Bien loin d'être une simple oeuvre d'art, le tableau représente Jésus de Nazareth dans ses derniers instants.  Commandé par Pilate, il serait l'unique représentation du Christ et aurait le pouvoir de donner la vie éternelle.
Mais au lieu de la vie éternelle, ce vol pourrait bien signifier sa mort, ainsi que celle d'Ethan.  Car en même temps que d'autres se lancent à la poursuite du précieux tableau, les cadavres s'accumulent dans leur sillage, jusqu'à ce que la vengeance de Corbeau et le mystère des Templiers les rattrapent.  Après deux mille ans de secret et de convoitises, l'icône miraculeuse va-t-elle enfin être révélée au monde ?
 
Petit commentaire
Un livre original qui se passe en Palestine au ler siècle après Jésus-Christ mais aussi avec des aller en 2006 en Suisse, cela avec un brin d’Histoire, un peu de religion, un zeste de policier et sans doute beaucoup de recherches, car Craig Smith dans ses notes, nous dit que les scènes et les faits historiques décrits dans le roman se fondent tous sur des évènements ou des témoignages réels. Par exemple il nous dit que l’on suppose que Pilate parlait couramment le grec, comme tout Romain éduqué qui étudiait à l’époque le grec ancien et classique. Cornélius, le centurion, est mentionné dans les Actes des Apôtres, il aurait été le premier à se convertir à la Voie ( les thermes de christianisme et chrétien) n’ayant pas encore été inventés, puisque cela se passait avant la conversion de Paul. Par contre, l’histoire d’Edesse, bien plus complexe, mêle faits véritables et mythes. D’après une légende, Jésus aurait envoyé à Edesse un linge qu’il aurait pressé contre son visage pour guérir la Roi de la lèpre et pour certains, le portrait du Christ trouvé à Edesse serait le suaire de Turin (apporté en France par les Templiers et conservé aujourd’hui en Italie)
Revenant a la fin du XXème siècle, la Suisse fut attaquée en justice pour ne pas avoir restitué aux survivants de l’Holocauste et à leurs héritiers les fonds qui leurs appartenaient. J’écris cette phrase parce qu’il est grandement question de la Suisse dans ce roman.
 
Mon avis
Je ne vais pas plus loin dans mon commentaire, c’est simplement pour décrire le contexte et certains personnages car il y en a beaucoup. J’ai trouvé le style de l’auteur très agréable, s’adaptant aux différentes époques. Qu’importe s’il faut se concentrer pour ne rien rater de cette histoire de tableau sur laquelle je ne m’attarderai pas. Il est certain que j’ai trouvé ce roman intéressant et je le recommande aux lecteurs qui aiment les romans historiques…4,5/5

 
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4248
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum