Metin ARDITI (Suisse)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  lalyre le Sam 1 Sep 2012 - 16:31

Prince d'orchestre


Mon avis.
Un livre intéressant sur le thème de la musique, on suit la descente aux enfers de Alexis Kandilis, un chef d’orchestre adulé dans le monde entier. Mais tout s’écroule lorsqu’il fait une remarque malheureuse à un percussionniste. Mais bien avant cet incident, je trouvais l’homme arrogant, trop imbu de sa personne, très séduisant et cependant un grand virtuose de la musique, il pouvait déclarer à chaque occasion que c’était lui le meilleur, toujours de l’orgueil chez cet homme, cependant tout au long du roman on ressent son besoin d’être aimé alors qu’il avait tout pour être heureux. Hélas, lorsque tout s’enraie, il est perdu, et déstabilisé, des souvenirs d’enfance le troublent, pour lui c’est la chute lente et irrémédiable dans le monde du jeu, il s’y perd un peu plus. Certains vont essayer de le sortir de cette spirale infernale dont deux femmes lesbiennes qui l’hébergent chez elles et pendant quelques dizaines de pages, je me suis sentie mal à l’aise, d’autant que j’avais lu le prologue (ce que je déconseille) car on devine dans les 50 dernières pages comment l’histoire va se terminer, dommage car la construction du roman est bien faite, j’aime beaucoup l’écriture de Metin Arditi toute de délicatesse et de tragédie. Une réflexion me reste, la musique va-t-elle le trahir ? Le faire tomber plus bas encore ? Il est certain bien qu’ayant quelques réticences, j’ai beaucoup apprécié ce roman écrit comme une partition délicate et délicieuse…. 4,5/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4609
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  petitepom le Mer 27 Mar 2013 - 7:53

Prince d'orchestre
C'est livre qui se lit assez vite, malgré que l'on soit un l'univers musical ; les chapitres qui décrient les concerts, dirigé le maitre n'est pas rébarbatif ; la novice que je suis, en la matière, m'ont laissé des moments d'incompréhension, mais cela ne gène pas.
Quand le maitre dirige son orchestre, on lit des passages plus techniques mais cela sont peu nombreux ; car très vite, Alexis paye pour son orgueil et sa carrière dégringole aussi vite, qu'il est devenu un prince d'orchestre.
Malgré ses épreuves, il restera un homme fier et odieux ; le lecteur est, à la fois outré et heureux de son malheur.
J'ai bien aimé cette lecture qui parle du hasard de la vie, et de sa justice ; la fin apporte un moment de bonheur et une morale réconfortante.
petitepom
petitepom

Nombre de messages : 266
Age : 53
Location : un petit village de Corrèze
Date d'inscription : 03/06/2012

http://petitepom.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  lalyre le Mer 21 Aoû 2013 - 16:22

La confrérie des moines volants         
Metin Arditi    Grasset 21 août 2013     
          346 pages  
       
Quatrième de couverture
1937. Le régime soviétique pille, vend et détruit les trésors de l'Eglise russe. Il ferme plus de mille monastères. Des centaines de milliers de prêtres et de moines sont exécutés. Les plus chanceux s'échappent, vivant cachés dans les forêts.
Voici l'histoire de Nikodime, qui, avec l'aide d'une poignée de moines-vagabonds, tente de sauver les plus beaux trésors de l'art sacré orthodoxe. Où l'on rencontrera un ancien trapéziste, un novice de vingt ans et quelques autres fous de Dieu. De l'avant-guerre à nos jours, de la Russie bolchévique à la Moscou des milliardaires et des galeries d'art, l'étourdissante histoire de quelques hommes de courage.
Et puis, bien sûr, il y a Irina. Elle fuit l'Enfer, traverse l'Europe, arrive à Paris, change d'identité... Elle est au coeur de cette lumineuse histoire de résistance et de rédemption.



Mon petit résumé

Nous sommes en 1937, lorsque deux novices du monastère arrivent affolés chez le moine- ermite Nikodime qui avait demandé l’autorisation de construire son ermitage aussi éloigné que permis. Ils sont tous morts, disent-ils en tremblant. Cela est le début du roman et comme il est dit plus haut, c’est le régime soviétique qui détruit tout ce qui a trait à la religion. Peu à peu, des moines survivants d’autres monastères arrivent chez Nikodime qui va recréer une confrérie. Mais il ne se contente pas de cela, avec ses comparses ils vont sauver quelques richesses oubliées dals monastères par les autorités du Commissariat du Peuple aux Affaires intérieures. Les soi-disant voleurs d’icônes sont recherchés et Nikodime après les avoir cachées, se dénonce et le policier incrédule lui dit, tu ne sais pas ce qui t’attend…
Nous voici en 2000, à Paris, bien évidemment on rencontre de nouveaux personnages, qui pense t-on, n’ont rien avoir avec Nikodime. Quelques descendants russes vont nous convier au monde l’art et de la mode, mais ce ne sont pas les principaux sujets du roman, non ce qui importe surtout c’est ce que le père révèle à son fils Matthias avant sa mort, ce qui d’ailleurs va piquer la curiosité de certains et va nous faire avancer dans l’histoire en compagnie de beaucoup de gens qui tous à un certain moment participeront au fil des pages à la recherche des richesses cachées par Nikodime.
 Ce livre raconte l’histoire de Nikodime Kirilenko, l’un des ermites de Saint-Eustache, qui au coût de sa vie , a soustrait au régime bolchevique les plus beaux trésors d’art sacré que comptait la région de Saint-Pétersbourg, appelé alors Leningrad.
Le vendredi 26 avril 2002. Le Saint Synode de l’Eglise russe, placé sous la haute autorité du Patriarche Alexis, a élevé Nikodime Kirilenko au rang de martyre…

Mon avis

Un très beau roman que j’ai beaucoup apprécié, pas de longueurs mais les changements d’époques m’ont un perturbée dans ma lecture car j’ai dû faire la connaissance d’autres personnages, qui dans mon esprit n’avait rien à voir avec l’époque précédente, heureusement je me suis vite remise dans l’ambiance reprenant très vite le fil de l’histoire un peu historique puisque Nikodime a existé. Je pense que Metin Arditi a dû faire de nombreuses recherches pour écrire ce très beau livre qui sera un coup de cœur…5/5..
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4609
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  noemiejardine le Mer 21 Aoû 2013 - 20:15

Merci Lalyre....
ton post me réjouis,
j'attends d'un jour à l'autre ce derier Metin Arditi...il a vraiment l'air super....
noemiejardine
noemiejardine

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  noemiejardine le Mar 27 Aoû 2013 - 14:56

la confrérie des moines volants

Lalyre a tout à fait raison: c'est un très beau roman.
Un très beau roman que j’ai beaucoup apprécié, pas de longueurs mais les changements d’époques m’ont un perturbée dans ma lecture car j’ai dû faire la connaissance d’autres personnages, qui dans mon esprit n’avait rien à voir avec l’époque précédente, heureusement je me suis vite remise dans l’ambiance reprenant très vite le fil de l’histoire un peu historique puisque Nikodime a existé. Je pense que Metin Arditi a dû faire de nombreuses recherches pour écrire ce très beau livre.

j'ai récemment suivi un bout d'interview de Metin Arditi, on y parlait aussi de ce dernier ouvrage.
Il confirme: il a beaucoup étudié avant d'écrire et relu aussi beaucoup d'auteurs russes.
C'est une personne très attachante que cet auteur, originaire de la MittelEuropa, il a fait des tas de choses différentes: physicien, financier, entrepreneur, homme d'affaires, auteur...il dit qu'il ne peut faire bien qu'une chose à la fois. Et en sus: archipolyglotte!
et qualité que j'adore, un type qui ne critique pas les autres, il est plutôt du style à trouver tout le monde sympa...cela fait plaisir à rencontrer des gens comme ça.


Les rats, vous ne regretterez pas cette lecture:
4.5/5




 
noemiejardine
noemiejardine

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  kattylou le Mar 27 Aoû 2013 - 17:37

j'ai repéré ce livre aussi je vais voir une interview je ne connais pas l'auteur

_________________
Challenge US Plus que 4 Etats !
kattylou
kattylou

Nombre de messages : 4009
Age : 54
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  catimini le Mar 27 Aoû 2013 - 18:53

Je note celui-ci, j'ai acheté Le Turquetto  qui est sorti en édition Babel il n'y a pas longtemps afin de découvrir cet auteur justement car je ne le connais pas. Et au vu de vos critiques j'ai hâte de le lire.

_________________
Lecture en coursLa chambre des curiosités de Douglas Preston et Lincoln Child
catimini
catimini

Nombre de messages : 503
Age : 44
Location : isère
Date d'inscription : 08/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Metin Arditi : Le Turquetto

Message  petitemartine le Lun 7 Avr 2014 - 19:42

Le Turquetto : 


Je remets le résumé en quelques lignes : 
Né à Constantinople en 1519, Elie Soriano a émigré à Venise, troqué son nom pour celui d’Elias Troyanos, fréquenté les ateliers du Titien et fait une carrière exceptionnelle sous le nom de Turquetto : le petit Turc, comme l’a surnommé Le Titien. M. Arditi retrace le destin mouvementé de cet artiste né juif en terre musulmane, nourri de foi chrétienne et traîné en justice pour hérésie.


Mon avis :  coeur Quelle belle lecture !  Le destin d'un jeune pauvre turque de Constantinople doué et passionné pour le dessin. On le suit dans la ville grouillante de Constantinople jusqu'aux fastes de Venise : ville de toutes les rivalités et traitrises... 
J'avais peur d'un livre un peu trop historique à mon goût mais que nenni ! C'est passionnant du début à la fin, l'histoire est très rythmée, c'est plein d'humanité, on sent les odeurs des souks et on voit les couleurs des pigments ! les personnages sont attachants, passionnés et passionnants. 


Ah, un grand merci Lacazavent de m'avoir parlé de cet auteur à Paris. 


ma note : 5/5
petitemartine
petitemartine

Nombre de messages : 2701
Age : 48
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  Lacazavent le Lun 7 Avr 2014 - 19:45

Very Happy Contente qu' il t' ai plu  cheers

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  lalyre le Mar 20 Jan 2015 - 16:48

Juliette dans son bain          
 Metin Arditi    
 Grasset 2 janvier 2015     
378 pages

Quatrième de couverture

Kandiotis ! Kandiotis ! Kandiotis ! La France résonne du nom du richissime mécène Kandiotis, invité au journal télévisé de 20h pour annoncer le don à la France de deux tableaux, l’un de Picasso, l’autre de Braque, qui portent le même nom, Juliette dans son bain.
Est-il possible de bâtir une grande fortune sans se faire d'ennemis? Voilà la question à laquelle Ronald Kandiotis se voit confronté sitôt cette glorieuse annonce faite : sa fille Lara est enlevée ! Qui se cache derrière la mystérieuse « Association des Victimes » qui révèle au public par des messages successifs les turpitudes réelles ou supposées du milliardaire ?
En mêlant avec brio l'intrigue policière et la satire sociale, Metin Arditi dresse le portrait d'un homme ambigu, tiraillé entre le succès et l'isolement, le talent et l'ambition, le cynisme et l'humanité. Une grande vie, un grand personnage.
Ma petite chronique
Je n’ai pas décelé ce roman comme un policier, bien évidemment il y le rapt de Lara, la fille de Ronald Kandiotis, richissime homme d’affaires, les kidnappeurs qui en guise de rançon, menacent de révéler au public les failles du passé de cet homme mystérieux. Et c’est comme cela que Metin Arditi s’est plutôt orienté vers le passé de cet homme à chaque nouvelle parution d’un fait dévoilé au public. J’estime que l’auteur ne s’intéresse guère à la fille du magnat qui est pourtant enfermée depuis plus de quatre semaines. Notons cependant que lors de nos visites dans la geôle de Lara, on a fait la merveilleuse découverte de la voix de cette dernière qui s’exerce au chant dont elle a dû interrompre les leçons.

Mon avis
Donc je n’ai pas ressenti ce roman comme un policier, il y a bien sûr une supposée enquête mais effacée par le passé Ronald. Alors je dirai que ce livre me laisse une impression mitigée, je me sens un peu déçue, pas assez de suspense mais les thèmes tels que l’argent vite gagné et surtout par quels moyens et le monde de l’Art. Il faut dire aussi qu’après avoir lu Le Turquetto, je m’attendais è autre chose qu’à une histoire aussi simple qui se lit très vite. J’ai apprécié mais sans plus…..4/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4609
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  Bernard le Mar 20 Jan 2015 - 19:12

Fichtre! Je ne connaissais pas cet auteur. Que de louanges! Merci à tous les posteurs et à la plus récente, Lalyre.
Cela vaut bien une lecture, d'autant que nous sommes dans les policiers...

B
Bernard
Bernard

Nombre de messages : 3680
Age : 73
Location : 94160 Saint-Mandé
Date d'inscription : 28/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  noemiejardine le Lun 9 Fév 2015 - 21:37

JULIETTE DANS SON BAIN

Lalyre a donné un très bon résumé dans son post, n'y reviendrai pas.

Moi, j'ai beaucoup apprécié,
d'abord, Arditi c'est un très bon conteur.
Il y a beaucoup de personnage, Arditi les campe à larges traits, mais toujours avec quelques détails particuliers,
et ceux-ci se révèlent importants pour la compréhension de l'histoire.

Ce que j'aime, c'est que je ne suis jamais vraiment déçue,
l'histoire est plus ou moins complexe, mais toujours intéressante....
le rythme est rapide, soutenu, l'attention ne se relâche pas,
bref, une lecture rapicolante

4/5
noemiejardine
noemiejardine

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Juliette dans bon bain

Message  nauticus45 le Lun 25 Mai 2015 - 15:27




  • Broché: 384 pages
  • Editeur : Grasset (2 janvier 2015)
  • Collection : Littérature Française
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2246852587


  • ISBN-13: 978-2246852582



Ronald Kandiotis est un homme très riche, il tire sa fortune essentiellement de ses investissements immobiliers et sa notoriété de son amour pour l'art et des oeuvres qu'il achète et met ensuite à la disposition des musées. Mécène reconnu et homme très discret, il n'a pas d'ennemi connu mais dégage un certain mystère. Mais un jour sa fille Lara est enlevée et sa vie privée éclate au grand jour. Pendant les recherches certains éléments de son passé surgit et l'opinion publique ne sait plus quoi penser: Ronald Kandiotis est-il un mécène sincère ou un homme d'affaires sans scrupules? Plus personne ne semble le savoir, y compris ses proches...


Ce roman n'est pas vraiment un roman policier. Certes il y a un enlèvement et on assiste à l'enquête pour retrouver la jeune fille enlevée mais ce roman porte surtout sur le personnage de Kandiotis, sur le prix et les causes de la célébrité et de la richesse, sur l'envie, la jalousie, les scrupules, bref sur un personnage connu dont la vie éclate soudain en mille morceaux et révèle à tous ce qu'il est: un homme, avec ses qualités, ses défauts, son ambition et ses manques.


5/5  coeur
nauticus45
nauticus45

Nombre de messages : 1784
Age : 42
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

La fille des Louganis de Metin Arditi

Message  petitemartine le Mer 6 Jan 2016 - 14:40

La fille des Louganis de Metin Arditi 

Résumé : Dans la beauté solaire de son île grecque, la jeune Pavlina aime celui qu'elle croit son cousin, Aris. Elle ignore le secret qui dévastera pour longtemps la famille : Aris est du même père qu'elle. L'enfant qu'elle aura de lui, fruit d'un inceste, sera confié à l'adoption.
La fille des Louganis raconte l'histoire de ce double arrachement, à l'île et à l'enfant. A Genève, où elle émigre, Pavlina poursuivra son existence, comme absente à elle-même, sans renoncer au rêve -obsédant jusqu'à la folie- de retrouver un jour la fille qu'on lui a enlevée. Sur ce thème à la fois intime et universel de l'abandon, sur le hasard des rencontres et la vertu des amitiés, sur les forces vitales et les péripéties du destin qui nous gouvernent par-delà le bien et le mal, Metin Arditi a composé un roman profond, saisissant d'émotion et de vérité ( Babelio )

Mon avis : j'ai bien apprécié cette lecture qui nous emmène dans une petite ile grecque, l'atmosphère y est très bien décrite : la mer, la chaleur, les habitants, les mets et les odeurs. Nous suivons l'histoire d'une jeune fille Pavlina, amoureuse de son cousin avec qui elle a grandi. Malheureusement, il y a des secrets famille pas assez bien gardés... Secrets qui seront à l'origine du malheur de cette famille. Je ne vous en dit pas plus, de peur de trop en dévoiler...
L'intrigue est ma foi assez simple, les personnages et les situations sont assez stéréotypés, on retrouve la belle Pavlina amoureuse de son cousin, des belles-sœurs qui se détestent, un enfant né d'un amour impossible etc... Une jeune femme contrainte d'abandonner son enfant, qui s’enfuit et qui aura pour quête toute sa vie de le retrouver...
Donc une histoire un peu trop classique à mon goût mais on s'attache aux personnages, à cette jeune fille qui découvre l'amour et sa souffrance qui en découle.
Et finalement on prend plaisir à suivre la belle Pavlina dans son ile jusqu'à Genève.


Je reste un peu sur ma faim car j'avais vraiment été emballée par le Turquetto que j'avais lu précédemment et que j'avais trouvé plus riche, plus dense, plus documenté. Cela dit ça restera une belle lecture détente à lire en bord de mer...

Ma note : 4/5
petitemartine
petitemartine

Nombre de messages : 2701
Age : 48
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  lalyre le Mer 24 Aoû 2016 - 12:21

Arditi Metin
L’enfant qui mesurait le monde      
Grasset 24 août 2016

Quatrième de couverture
À Kalamaki, île grecque dévastée par la crise, trois personnages vivent l’un près de l’autre, chacun perdu au fond de sa solitude. Le petit Yannis, muré dans son silence, mesure mille choses, compare les chiffres à ceux de la veille et calcule l’ordre du monde. Maraki, sa mère, se lève aux aurores et gagne sa vie en pêchant à la palangre. Eliot, architecte retraité qui a perdu sa fille, poursuit l’étude qu’elle avait entreprise, parcourt la Grèce à la recherche du Nombre d’Or, raconte à Yannis les grands mythes de l’Antiquité, la vie des dieux, leurs passions et leurs forfaits... Un projet d’hôtel va mettre la population en émoi. Ne vaudrait-il pas mieux construire une école, sorte de phalanstère qui réunirait de brillants sujets et les préparerait à diriger le monde ?

Lequel des deux projets l’emportera ? Alors que l’île s’interroge sur le choix à faire, d’autres rapports se dessinent entre ces trois personnages, grâce à l’amitié bouleversante qui s’installe entre l’enfant autiste et l’homme vieillissant.
Mon avis
Une petite île de Grèce ou chacun essaye de survivre avec ce que leur donne la mer, je ne décrirai pas les personnages, la quatrième de couverture étant explicite sur le sujet. Il faut tout de même accompagner le petit Yannis, autiste ayant une mémoire des chiffres phénoménale et qui dans le roman aide l’architecte Elliot dans sa recherche du Nombre d’Or (Il y a 10.000 ans, première manifestation humaine de la connaissance du Nombre d’Or) plusieurs sites ont d’ailleurs été découverts ou les architectes se sont servis du Nombre d’or, comme celui du temple d’Andros découvert sous  la mer des Bahamas….j’ai aussi lu que le Panthéon d’Athènes fait apparaître un peu partout le Nombre d’Or. Cependant revenant au roman, il y a Elliot qui a dramatiquement perdu sa fille, va se prendre d’amitié pour Yanis et va changer la vie de l’enfant qui passe son temps à faire des calculs et des pliages,  enfermé en lui-même et blessé de sentir les modifications du monde qui l’entoure.  Ceci sur un fond de corruption car le projet d’un hôtel luxueux ou d’une école prend jour , les élites ne s’entendent pas sur lequel l’emportera….une histoire bouleversante avec les dialogues entre et Elliot et son protégé. Beaucoup de chiffres aussi, normal puisque Yanis est un enfant surdoué en mathématiques. Un très beau roman ou des personnages mythiques viennent agréer les récits d’Elliot. 4,5/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4609
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'enfant qui mesurait le monde

Message  noemiejardine le Jeu 15 Sep 2016 - 19:14

contrairement à Lalyre, fus assez déçue...
Arditi traite de trop de sujets à la fois:
L'autisme,la corruption en Grèce, la surconstronction, les dégâts aux paysages, 
La crainte des journalistes de faire de l'investigation réelle quant le politique est impliqué...
Et j'en passe....bref, cela part dans tous les sens,
On se demande, quelle est l'intention de Arditi?
 comme toujours, c'est bien écrit, fort bien même, mais bon, suis restée sur ma faim
J'attendrai le prochain....il fera sûrement mieux!

Ma note: 3/5
noemiejardine
noemiejardine

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  lalyre le Lun 1 Oct 2018 - 16:17

Arditi Metin

Carnaval noir
Editions Grasset août 2018

ISBN 978 2 246 81600 3

398 pages



Quatrième de couverture
Janvier 2016  : une jeune étudiante à l’université de Venise est retrouvée noyée dans la lagune. C’est le début d’une série d’assassinats dont on ne comprend pas le motif. Elle consacrait une thèse à l’une des principales confréries du xvie siècle, qui avait été la cible d’une série de crimes durant le Carnaval de Venise en 1575, baptisé par les historiens «  Carnaval noir  »…
Cinq siècles plus tard, les mêmes obscurantistes qui croyaient faire le bien en semant la terreur seraient-ils toujours actifs  ? Bénédict Hugues, professeur de latin à l’université de Genève, parviendra-t-il à déjouer une machination ourdie par l’alliance contre-nature d’un groupuscule d’extrême droite de la Curie romaine et de mercenaires de Daech, visant à éliminer un pape jugé trop bienveillant à l’égard des migrants  ?
À croire que l’Histoire se répète éternellement, que le combat entre le fanatisme et la raison n’en finit jamais, et que la folie des hommes est sans limite…
Dans ce roman riche de suspense, de passion et de savoir, Metin Arditi se révèle, une fois encore, un conteur exceptionnel.
Mon avis
Je lis sur la note aux lecteurs qu’en 1575, durant le carnaval de Venise, une série de crimes secoua la ville sans qu’on en découvrit jamais ni les auteurs ni les motifs.
Cinq siècles plus tard, à Venise, Genève et Rome d’autres crimes sont commis, comme en écho aux précédents. C’est en 2016 que les faits se reproduisent avec comme même centre d’intérêt La Curie Romaine.
On se trouve presque comme le même contexte que nous vivons actuellement avec les attentats.(ceci est mon ressenti) Je n’ai pas retrouvé le Metin Arditi habituel dans ce roman que j’ai trouvé assez violent bien qu’intéressant car de nombreuses questions se posent ou donnent des réponses sur les traditions, la foi, l’inceste et le fanatisme religieux. aussi par les thèmes comme les manipulations, les trahisons, extrême-droite, complot, fanatisme religieux, homosexualité tout cela forme une intrigue et une formidable enquête policière qui nous font transportent du présent au passé, justement quel est le fil qui les relie ? Un thriller historique et artistique doté d’extraits en latin, un jeu de piste avec de nombreux sujets pour éviter un massacre sauvage, intrigues et suspense, en font une belle lecture, quoique je n’y ai guère reconnu le style de Mertin Arditi, encore une fois, ceci n’est que mon ressenti…..4/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4609
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  Mandarine le Mar 2 Oct 2018 - 8:12

J'ai envie de le lire, ne fut-ce que pour l'ambiance… et pour Venise… coeur coeur
Mandarine
Mandarine

Nombre de messages : 2354
Age : 33
Date d'inscription : 10/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum