Metin ARDITI (Suisse)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  nauticus45 le Mer 6 Jan 2010 - 13:20

Il a l'ai très intéressant cet auteur, je vais passer commande à la bibliothèque...
nauticus45
nauticus45

Nombre de messages : 1784
Age : 42
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  s-lewerentz le Lun 15 Fév 2010 - 7:08

La pension Marguerite – Metin Arditi

Résumé
Aldo Neri, violoniste de passage à Paris pour une série de concerts, reçoit une lourde enveloppe contenant des écrits de sa défunte mère. Cinq ans plus tôt, celle-ci a couché sur le papier ses pensées après ses séances chez son psychiatre, avant de se suicider. Elle raconte sa vie miséreuse d'aide à la pension Marguerite, sa rencontre avec un ventriloque Italien (le père d'Aldo) et son héritage. Petit à petit, c'est aussi la vie d'Aldo qui se lit en filigrane, ainsi que celle de Rose, sa femme, luthière.

Commentaire
Ce n'est pas mon roman favori d'Arditi. Oui, j'ai retrouvé son style que j'aime, et, à nouveau, la musique joue une belle part dans le récit. Mais j'avoue avoir eu quand même un peu de mal à accrocher à l'histoire, malgré les grandes qualités de l'auteur à décrire les sentiments de ses personnages.

3/5

(éd. Actes Sud)
s-lewerentz
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  noemiejardine le Ven 24 Sep 2010 - 15:16

Victoria-Hall

Présentation de l'éditeur ( quatrième de couverture)

Antiquaire à Prague, Pavel Kutman a découvert une lettre inédite deKafka.
Il propose alors un marché à un collectionneur de manuscrits,banquier genevois et membre influent du conseil de fondation d'unprestigieux concours de chant.
En échange de la lettre, Armand Huguesaidera Tatiana, la fille de Kutman une jeune soprano à la voixprometteuse, à participer au fameux concours de chant
et à se lancerainsi dans une carrière de soliste internationale.
La vie d'ArmandHugues sera doublement bouleversée.
D'abord lorsque, dans un compagnonde voyage évoqué par Kafka dans sa lettre, il croira reconnaître songrand-père.
Ensuite quand Tatiana lui fera découvrir l'assomption dessens dans l'amour.
La musique irrigue le livre d'un bout à l'autre etc'est elle, en particulier la musique des voix, qui donne force etmagie à Victoria-Hall et à ses personnages.




  • 214 pages
  • Actes Sud (30 décembre 2005)
  • Collection : Babel
  • ISBN-10: 274275895X
  • ISBN-13: 978-2742758951
  • Editeur : Actes Sud (30 décembre 2005)
  • Collection : Babel
ai bien aimé cet ouvrage
qui m'a ramené à mes jeunes années, quand moi aussi parcourais la rue Bellot!
l'intigue est assez convenue mais l'épilogue - une lettre d'un père à sa fille - surprend agréablement.
ma note 4/5
noemiejardine
noemiejardine

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  Lacazavent le Mar 28 Sep 2010 - 14:56

Tiens moi qui ai enchaîné les livres de cet auteur j'avais complétement oublié celui là, je note sur un post-it pour ma prochaine tournée à la bibli. Merci noemiejardine
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  lalyre le Ven 29 Juil 2011 - 17:08

Le Turquetto
Metin Arditi
Actes Sud août 2011
282 pages


Présentation de l'éditeur

Ce livre est l’histoire d’un tableau fameux… et d’une passion irrépressible. En 2001, à l’occasion de l’exposition Venise ou la couleur retrouvée, le très sérieux Musée d’art et d’histoire de Genève met en évidence que la signature du célèbre Homme au gant (attribué au Titien) présente une anomalie chromatique si troublante qu’on pourrait croire qu’un autre peintre en est le véritable auteur. Mais à quel contemporain l’attribuer, sinon à celui que le Titien lui-même surnommait Turquetto, “le petit Turc” ? Metin Arditi a choisi de raconter la vie de cet étonnant personnage. Enfant de Constantinople, né de parents juifs (aux alentours de 1519) en terre musulmane (où les lois sacrées interdisaient la reproduction,) ce fils d’un employé du marché aux esclaves, s’exile très jeune à Venise pour y parfaire et pratiquer son art. Sous une identité d’emprunt (Elias Troyanos) il travaille des années durant dans les ateliers du Titien avant de faire carrière et de donner aux congrégations de Venise une oeuvre admirable nourrie de tradition biblique, de calligraphie ottomane et d’art sacré byzantin. Possédant à la perfection la précision du disegno (des peintres de l’école florentine) et la science du colorito (des peintres vénitiens) Le Turquetto est au sommet de sa gloire quand sa liaison avec une jeune femme du ghetto juif précipite la révélation de son identité véritable. Bientôt il est traîné devant les tribunaux de Venise…Metin Arditi dépeint à plaisir le foisonnement du Grand Bazar de Constantinople, les révoltes du jeune garçon avide de dessin et d’images, son soudain départ à Venise. Puis le lecteur le retrouve à l’âge mûr, marié et reconnu, artiste pris dans les subtilités des rivalités vénitiennes, en cette faste période de la Renaissance où s’accomplissent son ascension puis sa chute. Rythmé, coloré, parfaitement scénarisé, et semblant s’appuyer sur une documentation irréprochable, le livre convoque également les thèmes de la filiation, des rapports de l’art avec le pouvoir, et de la synthèse des influences religieuses qui est la marque particulière du Turquetto.
Mon avis
J’ai aimé la façon que Metin Arditi a choisi pour nous raconter le chemin parcouru par Elie Soriano “ Le Turquetto “ un document en avant première du roman, explique en gros ce que fut l’analyse d’une anomalie chromatique au coin inférieure droit du "tableau “ L’homme au gant “ ce qui a sans doute donné l’impulsion à l’auteur pour écrire ce roman. Le Turquetto est un personnage attachant, on suit son destin, ses tableaux sont reconnus à cette époque “ XVlème siècle “comme des chefs-d’oeuvre. Mais le ghetto existe déja et lorsque l’on découvre qu’il est juif, c’est la chute de l’homme qui fut vénéré par les amateurs d’art, je ne vais pas parler de la fin de sa vie, ni de ce que sont devenues ses oeuvres, mais il est certain que ce roman ma accrochée jusqu’à la fin. Des thèmes tels que les rapports entre père et fils, l’art, la culture et les valeurs, il est dit que le héros de ce roman fut élève de “ Le Titien “ mais je n’ai rien trouvé sur lui, par contre j’ai trouvé “ L’homme au gant “ un tableau assez sombre. Un très beau roman que j’ai aimé et je suis certaine que beaucoup d’autres lecteurs aimeront. Un gros coup de coeur pour moi.....5/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4609
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  Lacazavent le Sam 30 Juil 2011 - 13:29

Je le note, j'adore cet auteur ! Very Happy

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  noemiejardine le Sam 27 Aoû 2011 - 13:08

le Turquetto

Comme pour Lalyre dont le post vous dit l'essentiel, ce Turquetto a aussi été un coup de coeur...
les premiers chapitres vous plonge dans le foisonnement de la vie à Constantinople aux environs de 1570....
puis c'est Venise et ses intrigues et ses compromissions.
on visite les ateliers des grands peintres, de vraies fourmilières où tout se fabrique, surtout les couleurs dont les secrets sont jalousement gardés.
Ce petit bouquin donne envie de revoir les oeuvres des peintres de cette époque.

quelques critiques toutes assez favorables

http://leblogdemimipinson.blogspot.com/2011/06/le-turquetto.html
http://www.biblioblog.fr/post/2011/08/25/Le-Turquetto-Metin-Arditi
http://leslecturesdemillie.blogspot.com/2011/07/cosmopolite-turquetto.html

ma note 4/5
noemiejardine
noemiejardine

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

"L'imprévisible"

Message  nauticus45 le Mar 20 Sep 2011 - 14:58





  • Poche: 203 pages
  • Editeur : Actes Sud (1 septembre 2008)
  • Collection : Babel
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2742777172
  • ISBN-13: 978-2742777174

Présentation de l'éditeur



Anne-Catherine appartient à la haute société genevoise. Elle vient de se séparer de son mari et demande à Guido Gianotti, professeur d'histoire de l'art à la retraite, une estimation pour un tableau dont elle veut se débarrasser. Tout oppose Anne-Catherine et Guido : elle a grandi dans les salons, il est fils d'un immigré italien chauffeur de maître ; elle est encore jeune alors que lui subit l'humiliation d'une virilité déclinante... Pourtant, au contact l'un de l'autre, ces deux êtres blessés par la vie et par leur milieu vont retrouver une dignité. A travers les rebondissements d'une enquête qui entraîne le lecteur dans l'univers des grands peintres de la Renaissance florentine, surgit le récit d'un violent amour crépusculaire.



Commentaire:

Il y a quelques temps déjà les critiques du club m'avaient donné envie de découvrir cet auteur mais je ne l'ai pas encore fait. Anna44, lors du dernier swap, m'en a donné l'occasion en m'offrant "L'imprévisible" que j'ai littéralement dévoré en l'espace de deux heures! Le style très fluide, vraiment agréable à lire, ajouté au côté un peu enquête policière font qu'on a du mal à reposer ce roman une fois commencé. L'authentification du tableau par Guido Gianotti est très intéressante à suivre, elle nous plonge dans la peinture florentine du XVIè s et nous permet d'apprendre beaucoup de choses sur les techniques et le contexte moral de l'époque. Pour autant, et c'est ce qui m'a beaucoup plu dans ce livre, on suit ici une enquête qui peut révolutionner la connaissance d'un peintre, de son oeuvre et de sa vie, sans pour autant changer la face de l'Histoire, comme sont tentés de le faire tant d'auteurs contemporains comme Dan Brown à chacune de leurs enquêtes. Ici on suit seulement l'histoire d'un peintre et d'un homme de maintenant, qui se voit rattrapé par l'âge et finit le bilan de sa vie tout en continuant à s'oublier dans un travail qui le passionne depuis l'enfance, comme tant d'hommes avant et après lui.

5/5


nauticus45
nauticus45

Nombre de messages : 1784
Age : 42
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  anna44 le Mar 20 Sep 2011 - 19:01

Je suis ravie d'avoir pu contribuer à ton coup de coeur Nauticus Smile
anna44
anna44

Nombre de messages : 1634
Age : 37
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  nauticus45 le Mar 27 Sep 2011 - 14:40

Merci encore, Anna, j'ai vraiment passé un très bon moment avec ce roman!
nauticus45
nauticus45

Nombre de messages : 1784
Age : 42
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  Elfe le Sam 17 Déc 2011 - 14:17

Le Turquetto

C'est l'histoire d'Elie, fils d'un employé du marché aux esclaves à
Constantinople. Passionné de dessin, il doit s'exiler à Venise afin de
pouvoir exprimer sa passion. Il entre dans les ateliers du Titien sous
une autre identité, celle d'un grec Chrétien. Il devient alors célèbre
mais une relation le trahit et il doit comparaitre devant les tribunaux
de Venise.
Voilà un roman qui m'a passionnée de bout en bout. Très bien écrit,
et bien rythmé, ce roman se lit facilement. On suit avec beaucoup de
plaisir les aventures d'Elie. Encore une fois, l'écriture de Metin
Arditi m'a charmé. Un roman qui prend les traits d'un conte moral sur la
tolérance. A dévorer.
5/5
Elfe
Elfe

Nombre de messages : 1865
Age : 38
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  nitou le Lun 6 Fév 2012 - 20:09

Auteur : Metin Arditi
titre " Le turquetto"
édition: Actes Sud
pages : 286

Présentation de l'éditeur (via Amazon) :
Se pourrait-il qu'un tableau célèbre-dont la signature présente une anomalie chromatique-soit l'unique oeuvre qui nous reste d'un des plus grand peintre de la renaissance vénitienne : un élève prodige de Titien, que lui-même appelait "le Turquetto" (le petit turc) ?Metin arditi s'est interessé à ce personnage. Né de parents juifs en terre musulman( à Constantinople, aux environs de 1519), ce fils d'un employé du marché des esclaves s'exile très jeune à Venise pour y parfaire et pratiquer son art. Sous une identité d'emprunt, il fréquente les ateliers de Titien avant de faire carrière et de donner aux congrégations de Venise une oeuvre admirable nourrie de tradition biblique, de calligraphie ottomane et d'art sacré bysantin. Il est au sommet de sa gloire lorsqu'une liaison le dévoile et l'emmène à comparaître devant les tribunaux de Venise...Metin Arditi dépeint à plaisir le foisonnement du Grand Bazar de Constantinople, les révoltes du jeune garçon avide de dessins et d'images, son soudain départ... Puis le lecteur retrouve le Turquetto à l'âge mûr, marié et reconnu, artiste pris dans les subtilités des rivalités vénitiennes, en cette faste période de la Renaissance ou s'accomplissent son ascension puis sa chute. Rythmé, coloré, tout en tableau miniature, le livre de Métin Arditi convoque les thèmes de la filiation, des rapports de l'art avec le pouvoir, et de la synthèse des influences religieuses qui est la marque particulière du Turquetto. Né en Turquie, familier de l'Italie comme de la grèce, Metin Arditi est à la confluence de plusieurs langues, traditions et sources d'inspiration. Sa rencontre avec le Turquetto ne doit rien au hasard, ni à l'histoire de l'art. Car pour incarner ce peintre d'exception, il fallait d'abord toute l'emphatie-et le regard-d'un romancier à sa mesure.

Mon avis:
j'ai beaucoup aimé ce livre de Metin Arditi . C'est le premier livre de cet auteur que je découvre et je suis ravie de ma découverte . C'est d'abord le côté historique du livre ainsi que le fait que la base de l'histoire parte d'un fait réel ,qui m'a interessé : le tableau "l'homme au gant" exposé au Louvre présente une anomalie chomatique au niveau de la signature et ne serait donc pas l'oeuvre du célèbre peintre Titien.Arditi imagine donc la vie d'un peintre du 16ième siècle , dont l'oeuvre aurait entièrement disparu.
Ce livre nous parle d'un jeune garçon(dont le père avait déjà dû fuir les persécussions antisémites à Grenade, en Espagne), obligé de quitter Constantinople ou sa religion lui interdit toute représentation d'images ,pour pouvoir exercer sa passion: dessiner, puis peindre. Pour cela il part à Venise ou il est rattrapé des années plus tard par l'inquisition pour avoir eu une liaison avec une juive et surtout pour avoir peint une Cène "juive" .Il doit de nouveau fuir.
C'est l'histoire d'un homme qui a dû et su dissimuler ses origines en mentant toute sa vie pour survivre à l'intolérance religieuse.

Ma note: 4/5
nitou
nitou

Nombre de messages : 469
Age : 45
Location : nantes
Date d'inscription : 18/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  noemiejardine le Mer 1 Aoû 2012 - 6:49

loin des bras



  • roché: 425 pages
  • Editeur : Actes Sud (12 août 2011)
  • Collection : Babel
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2742799451
  • ISBN-13: 978-2742799459
Pour le résumé, je me réfère à Lalyre:
Nous sommes en
Suisse, à Lausanne se trouve un institut-internat pour les enfants de
bourgeois dont Mme Alderson assure la direction aidée de sa soeur. Mais
voila que pour la rentrée de septembre, le nombre de désistements a
augmenté, cela devient inquiètant car le budget est déja très serré, alors elle va vendre à un américain, ce qui provoque une panique chez
les enseignants qui vont vivre des journées angoissantes, car vont-ils
être réengagés ? C'est à partir de ce fait que nous allons connaître les
secrets de chacun. Il y a Vera qui fait un remplacement, qui déteste son
mari et a perdu son fils de douze ans dans un accident, elle a besoin de
tendresse et s'accorde que même ayant la quarantaine, elle peut encore
avoir un jeune aman; Irène, une joueuse impénitente couverte de
dettes, aussi Gülgül qui enseigne la danse; voici Brunet homosexuel, dominé par sa mère, un fou de la photographie, un homme timide et
esseulé etc....nous vivons le deuil de l'une,l e vice du jeu,le
déshonneur,l 'opprobre, l'abandon, l'antisémite , le suicide et les amours
contre nature. Mais il y aussi la littérature, la danse et le théâtre qui
nourrissent ce roman à rebondissements ou chaque petit chapitre nous
fait visiter les secrets des uns et des autres.....


Comme Lalyre, j'ai été un peu déboussolée au début: le foisonnement de personnages nouveaux déroute, mais peu à peu, on entre dans la vie de l'Institut et cela devient passionnant.
Metin Arditi, c'est un conteur hors-pair, faut bien avouer.
Le titre m'étonne....et ne me plaît pas du tout: Arditi l'a-t-il choisi en pensant aux gosses vivant dans ces internats loin de leurs parents ou est-ce un diktat de l'éditeur.?
la deuxième hypothése serait très surprenante, non? bref, reste perplexe...
4.5/5
noemiejardine
noemiejardine

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  noemiejardine le Mar 28 Aoû 2012 - 15:02

prince d'orchestre


  • Broché: 372 pages
  • Editeur : Leméac (18 août 2012)
  • Collection : ROMANS, NOUVELL
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 233001256X
  • ISBN-13: 978-2330012564
Présentation de l'éditeur:
Alors que chaque concert lui vaut un triomphe et qu'il se trouve au
sommet de sa gloire, le chef d'orchestre Alexis Kandilis commet une
indélicatesse dont les conséquences pourraient être irrémédiables. Sa
réputation est ébranlée. Aux déceptions et revers qui s'ensuivent il
oppose la certitude de son destin d'exception. Mais les blessures les
plus anciennes se rappellent à son souvenir. L'insidieux leitmotiv des
Kindertotenlieder, Les chants des enfants morts, de Gustav Mahler lui
chuchote sans répit le secret qu'il voudrait oublier. La chute est
inexorable. Seules l'amitié ou la confiance de quelques proches semblent
l'ouvrir à une autre approche de son talent, susciter en lui un homme
nouveau, dont la personnalité glisserait de la toute-puissance à la
compassion, de l'arrogance à l'empathie profonde. Se dessine peut-être
une métamorphose... Roman haletant, parcours exalté, bouleversé par les
véhémences de la musique, Prince d'orchestre est aussi une réflexion sur
la part d'imprévisible que contient toute existence, sur la force du
hasard et les abîmes de la fragilité humaine, sur les souffrances que
convoque, apaise, et souvent transcende l'inépuisable fécondité de
l'art.


C'est un superbe roman. Haletant, de bout en bout. La chute d'un être adulé, quelle est rapide!
Faut dire qu'Alexis Kandilis n'est pas sympathique du tout, un narcissique grave, pathologique. Imbu de lui-même et méprisant le monde entier, il ne peut vivre qu'encensé par la terre entière.
Sa descente aux enfers est fort bien décrite, elle est brutale et ébranle l'être entier....
au total, une histoire fort triste qui nous prouve que les ressources sont très inégalement réparties: dans l'adversité, certains peuvent rebondir, d'autres restent totalement sans moyens et sont anéantis.

5/5
noemiejardine
noemiejardine

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  Lacazavent le Mar 28 Aoû 2012 - 15:42

Very Happy J'en ferai bien ma prochaine lecture,
merci Noémie

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  lalyre le Sam 1 Sep 2012 - 16:31

Prince d'orchestre


Mon avis.
Un livre intéressant sur le thème de la musique, on suit la descente aux enfers de Alexis Kandilis, un chef d’orchestre adulé dans le monde entier. Mais tout s’écroule lorsqu’il fait une remarque malheureuse à un percussionniste. Mais bien avant cet incident, je trouvais l’homme arrogant, trop imbu de sa personne, très séduisant et cependant un grand virtuose de la musique, il pouvait déclarer à chaque occasion que c’était lui le meilleur, toujours de l’orgueil chez cet homme, cependant tout au long du roman on ressent son besoin d’être aimé alors qu’il avait tout pour être heureux. Hélas, lorsque tout s’enraie, il est perdu, et déstabilisé, des souvenirs d’enfance le troublent, pour lui c’est la chute lente et irrémédiable dans le monde du jeu, il s’y perd un peu plus. Certains vont essayer de le sortir de cette spirale infernale dont deux femmes lesbiennes qui l’hébergent chez elles et pendant quelques dizaines de pages, je me suis sentie mal à l’aise, d’autant que j’avais lu le prologue (ce que je déconseille) car on devine dans les 50 dernières pages comment l’histoire va se terminer, dommage car la construction du roman est bien faite, j’aime beaucoup l’écriture de Metin Arditi toute de délicatesse et de tragédie. Une réflexion me reste, la musique va-t-elle le trahir ? Le faire tomber plus bas encore ? Il est certain bien qu’ayant quelques réticences, j’ai beaucoup apprécié ce roman écrit comme une partition délicate et délicieuse…. 4,5/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4609
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  petitepom le Mer 27 Mar 2013 - 7:53

Prince d'orchestre
C'est livre qui se lit assez vite, malgré que l'on soit un l'univers musical ; les chapitres qui décrient les concerts, dirigé le maitre n'est pas rébarbatif ; la novice que je suis, en la matière, m'ont laissé des moments d'incompréhension, mais cela ne gène pas.
Quand le maitre dirige son orchestre, on lit des passages plus techniques mais cela sont peu nombreux ; car très vite, Alexis paye pour son orgueil et sa carrière dégringole aussi vite, qu'il est devenu un prince d'orchestre.
Malgré ses épreuves, il restera un homme fier et odieux ; le lecteur est, à la fois outré et heureux de son malheur.
J'ai bien aimé cette lecture qui parle du hasard de la vie, et de sa justice ; la fin apporte un moment de bonheur et une morale réconfortante.
petitepom
petitepom

Nombre de messages : 266
Age : 53
Location : un petit village de Corrèze
Date d'inscription : 03/06/2012

http://petitepom.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  lalyre le Mer 21 Aoû 2013 - 16:22

La confrérie des moines volants         
Metin Arditi    Grasset 21 août 2013     
          346 pages  
       
Quatrième de couverture
1937. Le régime soviétique pille, vend et détruit les trésors de l'Eglise russe. Il ferme plus de mille monastères. Des centaines de milliers de prêtres et de moines sont exécutés. Les plus chanceux s'échappent, vivant cachés dans les forêts.
Voici l'histoire de Nikodime, qui, avec l'aide d'une poignée de moines-vagabonds, tente de sauver les plus beaux trésors de l'art sacré orthodoxe. Où l'on rencontrera un ancien trapéziste, un novice de vingt ans et quelques autres fous de Dieu. De l'avant-guerre à nos jours, de la Russie bolchévique à la Moscou des milliardaires et des galeries d'art, l'étourdissante histoire de quelques hommes de courage.
Et puis, bien sûr, il y a Irina. Elle fuit l'Enfer, traverse l'Europe, arrive à Paris, change d'identité... Elle est au coeur de cette lumineuse histoire de résistance et de rédemption.



Mon petit résumé

Nous sommes en 1937, lorsque deux novices du monastère arrivent affolés chez le moine- ermite Nikodime qui avait demandé l’autorisation de construire son ermitage aussi éloigné que permis. Ils sont tous morts, disent-ils en tremblant. Cela est le début du roman et comme il est dit plus haut, c’est le régime soviétique qui détruit tout ce qui a trait à la religion. Peu à peu, des moines survivants d’autres monastères arrivent chez Nikodime qui va recréer une confrérie. Mais il ne se contente pas de cela, avec ses comparses ils vont sauver quelques richesses oubliées dals monastères par les autorités du Commissariat du Peuple aux Affaires intérieures. Les soi-disant voleurs d’icônes sont recherchés et Nikodime après les avoir cachées, se dénonce et le policier incrédule lui dit, tu ne sais pas ce qui t’attend…
Nous voici en 2000, à Paris, bien évidemment on rencontre de nouveaux personnages, qui pense t-on, n’ont rien avoir avec Nikodime. Quelques descendants russes vont nous convier au monde l’art et de la mode, mais ce ne sont pas les principaux sujets du roman, non ce qui importe surtout c’est ce que le père révèle à son fils Matthias avant sa mort, ce qui d’ailleurs va piquer la curiosité de certains et va nous faire avancer dans l’histoire en compagnie de beaucoup de gens qui tous à un certain moment participeront au fil des pages à la recherche des richesses cachées par Nikodime.
 Ce livre raconte l’histoire de Nikodime Kirilenko, l’un des ermites de Saint-Eustache, qui au coût de sa vie , a soustrait au régime bolchevique les plus beaux trésors d’art sacré que comptait la région de Saint-Pétersbourg, appelé alors Leningrad.
Le vendredi 26 avril 2002. Le Saint Synode de l’Eglise russe, placé sous la haute autorité du Patriarche Alexis, a élevé Nikodime Kirilenko au rang de martyre…

Mon avis

Un très beau roman que j’ai beaucoup apprécié, pas de longueurs mais les changements d’époques m’ont un perturbée dans ma lecture car j’ai dû faire la connaissance d’autres personnages, qui dans mon esprit n’avait rien à voir avec l’époque précédente, heureusement je me suis vite remise dans l’ambiance reprenant très vite le fil de l’histoire un peu historique puisque Nikodime a existé. Je pense que Metin Arditi a dû faire de nombreuses recherches pour écrire ce très beau livre qui sera un coup de cœur…5/5..
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4609
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  noemiejardine le Mer 21 Aoû 2013 - 20:15

Merci Lalyre....
ton post me réjouis,
j'attends d'un jour à l'autre ce derier Metin Arditi...il a vraiment l'air super....
noemiejardine
noemiejardine

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  noemiejardine le Mar 27 Aoû 2013 - 14:56

la confrérie des moines volants

Lalyre a tout à fait raison: c'est un très beau roman.
Un très beau roman que j’ai beaucoup apprécié, pas de longueurs mais les changements d’époques m’ont un perturbée dans ma lecture car j’ai dû faire la connaissance d’autres personnages, qui dans mon esprit n’avait rien à voir avec l’époque précédente, heureusement je me suis vite remise dans l’ambiance reprenant très vite le fil de l’histoire un peu historique puisque Nikodime a existé. Je pense que Metin Arditi a dû faire de nombreuses recherches pour écrire ce très beau livre.

j'ai récemment suivi un bout d'interview de Metin Arditi, on y parlait aussi de ce dernier ouvrage.
Il confirme: il a beaucoup étudié avant d'écrire et relu aussi beaucoup d'auteurs russes.
C'est une personne très attachante que cet auteur, originaire de la MittelEuropa, il a fait des tas de choses différentes: physicien, financier, entrepreneur, homme d'affaires, auteur...il dit qu'il ne peut faire bien qu'une chose à la fois. Et en sus: archipolyglotte!
et qualité que j'adore, un type qui ne critique pas les autres, il est plutôt du style à trouver tout le monde sympa...cela fait plaisir à rencontrer des gens comme ça.


Les rats, vous ne regretterez pas cette lecture:
4.5/5




 
noemiejardine
noemiejardine

Nombre de messages : 604
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  kattylou le Mar 27 Aoû 2013 - 17:37

j'ai repéré ce livre aussi je vais voir une interview je ne connais pas l'auteur

_________________
Challenge US Plus que 4 Etats !
kattylou
kattylou

Nombre de messages : 4009
Age : 54
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  catimini le Mar 27 Aoû 2013 - 18:53

Je note celui-ci, j'ai acheté Le Turquetto  qui est sorti en édition Babel il n'y a pas longtemps afin de découvrir cet auteur justement car je ne le connais pas. Et au vu de vos critiques j'ai hâte de le lire.

_________________
Lecture en coursLa chambre des curiosités de Douglas Preston et Lincoln Child
catimini
catimini

Nombre de messages : 503
Age : 44
Location : isère
Date d'inscription : 08/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Metin Arditi : Le Turquetto

Message  petitemartine le Lun 7 Avr 2014 - 19:42

Le Turquetto : 


Je remets le résumé en quelques lignes : 
Né à Constantinople en 1519, Elie Soriano a émigré à Venise, troqué son nom pour celui d’Elias Troyanos, fréquenté les ateliers du Titien et fait une carrière exceptionnelle sous le nom de Turquetto : le petit Turc, comme l’a surnommé Le Titien. M. Arditi retrace le destin mouvementé de cet artiste né juif en terre musulmane, nourri de foi chrétienne et traîné en justice pour hérésie.


Mon avis :  coeur Quelle belle lecture !  Le destin d'un jeune pauvre turque de Constantinople doué et passionné pour le dessin. On le suit dans la ville grouillante de Constantinople jusqu'aux fastes de Venise : ville de toutes les rivalités et traitrises... 
J'avais peur d'un livre un peu trop historique à mon goût mais que nenni ! C'est passionnant du début à la fin, l'histoire est très rythmée, c'est plein d'humanité, on sent les odeurs des souks et on voit les couleurs des pigments ! les personnages sont attachants, passionnés et passionnants. 


Ah, un grand merci Lacazavent de m'avoir parlé de cet auteur à Paris. 


ma note : 5/5
petitemartine
petitemartine

Nombre de messages : 2701
Age : 48
Location : Morbihan /France
Date d'inscription : 04/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  Lacazavent le Lun 7 Avr 2014 - 19:45

Very Happy Contente qu' il t' ai plu  cheers

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
Lacazavent
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  lalyre le Mar 20 Jan 2015 - 16:48

Juliette dans son bain          
 Metin Arditi    
 Grasset 2 janvier 2015     
378 pages

Quatrième de couverture

Kandiotis ! Kandiotis ! Kandiotis ! La France résonne du nom du richissime mécène Kandiotis, invité au journal télévisé de 20h pour annoncer le don à la France de deux tableaux, l’un de Picasso, l’autre de Braque, qui portent le même nom, Juliette dans son bain.
Est-il possible de bâtir une grande fortune sans se faire d'ennemis? Voilà la question à laquelle Ronald Kandiotis se voit confronté sitôt cette glorieuse annonce faite : sa fille Lara est enlevée ! Qui se cache derrière la mystérieuse « Association des Victimes » qui révèle au public par des messages successifs les turpitudes réelles ou supposées du milliardaire ?
En mêlant avec brio l'intrigue policière et la satire sociale, Metin Arditi dresse le portrait d'un homme ambigu, tiraillé entre le succès et l'isolement, le talent et l'ambition, le cynisme et l'humanité. Une grande vie, un grand personnage.
Ma petite chronique
Je n’ai pas décelé ce roman comme un policier, bien évidemment il y le rapt de Lara, la fille de Ronald Kandiotis, richissime homme d’affaires, les kidnappeurs qui en guise de rançon, menacent de révéler au public les failles du passé de cet homme mystérieux. Et c’est comme cela que Metin Arditi s’est plutôt orienté vers le passé de cet homme à chaque nouvelle parution d’un fait dévoilé au public. J’estime que l’auteur ne s’intéresse guère à la fille du magnat qui est pourtant enfermée depuis plus de quatre semaines. Notons cependant que lors de nos visites dans la geôle de Lara, on a fait la merveilleuse découverte de la voix de cette dernière qui s’exerce au chant dont elle a dû interrompre les leçons.

Mon avis
Donc je n’ai pas ressenti ce roman comme un policier, il y a bien sûr une supposée enquête mais effacée par le passé Ronald. Alors je dirai que ce livre me laisse une impression mitigée, je me sens un peu déçue, pas assez de suspense mais les thèmes tels que l’argent vite gagné et surtout par quels moyens et le monde de l’Art. Il faut dire aussi qu’après avoir lu Le Turquetto, je m’attendais è autre chose qu’à une histoire aussi simple qui se lit très vite. J’ai apprécié mais sans plus…..4/5
lalyre
lalyre

Nombre de messages : 4609
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum