Stephen KING - 22/11/63

Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Stephen KING - 22/11/63

Message  Shan_Ze le Jeu 23 Mai 2013 - 8:27

22/11/63 de Stephen King
(Albin Michel, 937 pages)



Jake Epping, professeur d’anglais reçoit un coup de fil de son ami Al Templeton. Quand il le rencontre celui-ci lui parle d’une porte que donne sur une autre époque… il lui demande alors de sauver le président Joh Fitzgerald Kennedy.
C’est un roman assez dense (près de 950 pages) et foisonnant. On n’y parle pas seulement de ce qui entoure l’assassinat du président Kennedy mais aussi des années 50-60. On suit Jake dans « un monde » avec des habitudes et expressions différentes.
J’ai été légèrement déçue par ce dernier Stephen King, je n’y ai pas retrouvé ma dose de terreur habituelle. Je guettais à chaque page, les événements, les coïncidences et les harmoniques m’ont fait trépigné mais finalement, sans véritable suite. Je me posais beaucoup de questions (par exemple, qui est Carton Jaune ? qui est Sadie Dunhill ?)
Mais dans l’ensemble, j’ai apprécié ce livre pour son côté découverte des années 60, voyage dans le temps ou pour la partie sur JFK et Lee Oswald. J’ai bien aimé aussi le clin d’œil à Ca avec Bevvie et Richie, j’avais adoré ce livre plus jeune. Un peu différent de ses autres livres mais un bon Stephen King… avec un peu côté fleur bleue.


Note : 4/5


Dernière édition par Shan_Ze le Lun 3 Juin 2013 - 12:36, édité 1 fois
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7430
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen KING - 22/11/63

Message  Clochette le Jeu 23 Mai 2013 - 9:26

Shan-Ze, je crois que Sadie Dunhill est le nom de jeune fille de Sadie Clayton, non ? (enfin, en tout cas, c'est ce que Deke explique (page 438). Mais comme je n'en suis qu'à la page 570, peut-être y-a-t-il un autre mystère par rapport à son nom ....
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2136
Age : 43
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen KING - 22/11/63

Message  Shan_Ze le Jeu 23 Mai 2013 - 15:46

Clochette, oui Sadie Dunhill est Sadie Clayton... mais je ne peux pas en dire plus. Wink
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7430
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen KING - 22/11/63

Message  Clochette le Jeu 23 Mai 2013 - 16:28

Je me disais bien aussi Very Happy
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2136
Age : 43
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen KING - 22/11/63

Message  Lacazavent le Jeu 23 Mai 2013 - 16:48

et si on n' a pas lu Ca, c'est grave ? scratch

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen KING - 22/11/63

Message  Clochette le Jeu 23 Mai 2013 - 17:11

Non je ne crois pas.
Tu feras juste la connaissance de Bevvie et Richie sans forcément comprendre l'histoire du clown (mais peut-être la connais-tu sans avoir lu le livre ?). Mais ce passage avec les 2 enfants est très court, sur 950 pages, ça devrait presque être transparent Very Happy
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2136
Age : 43
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen KING - 22/11/63

Message  kattylou le Mar 28 Mai 2013 - 18:50

Lacazavent il faut que tu lises ça coeur si tu veux je te le passe!
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3394
Age : 52
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen KING - 22/11/63

Message  Lacazavent le Mer 29 Mai 2013 - 9:33

Merci Clochette

Kattylou : Very Happy C'est prévu, je demandais parce que la bibliothécaire m'avais mis de côté 22/11/63 sans que je lui demande, du coup je suis repartie avec. J'ai pas osé refusé Embarassed

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen KING - 22/11/63

Message  kattylou le Mer 29 Mai 2013 - 10:02

sympa ta bibliothécaire Very Happy
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3394
Age : 52
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen KING - 22/11/63

Message  Clochette le Mer 29 Mai 2013 - 11:20

22/11/63 de Stephen King
Editions Albin Michel

Jake Epping, professeur de littérature dans un établissement scolaire du Maine, a pour ami Al. Celui atteint d'un cancer incurable du jour au lendemain (!) lui demande une faveur : à la suite de la découverte d'une faille temporelle, il est possible de revenir dans le temps, mais seulement en 1958. Le souhait d'Al : Que Jake retourne dans le passé pour empêcher l'assassinat de JFK et ainsi éviter les milliers de morts de la guerre du Vietnam qui en découleront. Jake, qui a accepté, fait une première tentative et modifie le destin de quelques personnes au destin malheureux (dans son présent à lui). Mais il s'aperçoit que modifier un moment de vie peut avoir des incidences auxquelles il n'avait pas pensé. A la deuxième tentative, après avoir de nouveau modifié dans le bon sens (selon lui) la destinée des premiers personnages, il s'installe définitivement en 1958, puis attend l'année 1963 pour peaufiner son plan qui empêchera Lee Harvey Oswald de tirer sur le président. Au cours des 5 années qui séparent les 2 dates, il fera la connaissance de l'amour de sa vie, de personnes qui lui porteront une amitié indéfectible mais devra également affronter le cours du temps qui ne veut pas se laisser modifier sans rien tenter de son côté. Ainsi il s'apercevra que les changements qu'ils soient majeurs ou mineurs peuvent avoir des incidences sur lesquelles il est parfois impossible de revenir, sous réserve de vraiment tout bouleverser au-delà du possible.

Tout comme Shan-Ze, ce roman ne restera pas dans mes meilleures souvenirs de lecture de cet auteur. Je pense que jai mis beaucoup trop de temps à en venir à bout : 3 semaines, c'est presque un record ! Et j'ai bien pensé 10 fois l'abandonner tant il me semblait interminable. Pas parce qu'il ne m'intéressait pas, mais parce que je pense que ce n'était pas le bon moment pour moi pour le lire.
L'idée de base était plus sympa : qui n'a jamais rêvé de revenir dans le passé, d'y découvrir des choses ou événements seulement racontés dans les livres d'histoire, et de modifier le cours des événements pour en voir l'impact sur le futur (le fameux effet papillon), et de pouvoir le remodifier si cela ne convient pas (un savant mélange de "Retour vers le Futur" et "Un jour sans fin"). C'était donc très agréable de revenir dans les années 50 aux Etats-Unis avec leur mentalités d'après-guerre où la vie semblait s'écouler doucement et simplelment (malgré quelques mentalités un peu primaires, vis à vis des femmes ou des noirs) et le pas de géant qui a été fait au cours des 50 années qui ont suivi. (essentiellement en technologie, sinon les mentalités n'ont pas forcément beaucoup changé...)
C'était amusant de voir Jake jongler avec les événements à venir et se demander comment il allait en sortir. Mais j'avoue que ce qui m'a gêné dès le départ, c'est le fait que Stephen King ait choisi la théorie où Lee Harvey Oswald avait tiré sur JKF. Comme je l'ai déjà dit, on sait que la théorie ne se tient pas, et bien que je comprenne que cet événement ait servi uniquement de point de départ pour un retour dans le passé, un autre événement moins "douteux" aurait mieux convenu et cela m'a certainement empêché de m'imprégner pleinement de l'histoire. A chaque fois qu'il évoquait Oswald, je me disais que ce n'était de toute façon pas vrai. (bien que cela ne m'ait pas empêcher d'effectuer ultérieurement des recherches sur Marina Oswald).
Sinon, j'ai bien apprécié l'histoire d'amour avec Sadie (Shan-Ze, je n'ai du coup pas compris ton interrogation par rapport à elle ?) même si je l'ai trouvé un peu "bluette". Mon moment favori reste celui de rencontre avec Bevvie et Ricchie, héros du roman "Ca" lors de la représentation de lindy hop. J'avais tellement aimé ce livre que j'en ai forcément été attendrie.
La fin m'a également un peu déçue. J'en attendais d'autres choses et me suis même fait la réflexion : Tout ça pour ça ??? (ce roman est quand même un beau pavé de 950 pages !)
Voilà, une lecture en demi-teinte donc , car bien que Stephen King sache vraiment très bien raconter les histoires (à mon goût en tout cas), celle-ci ne m'a pas touchée plus que ça....

Ma note : 3/5
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2136
Age : 43
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen KING - 22/11/63

Message  Shan_Ze le Ven 31 Mai 2013 - 14:22

Clochette,

Spoiler:
C'est seulement qu'à des moments, il fait le rapprochement entre Doris Dunning et Sadie Dunhill. Je pensais qu'il y avait plus qu'une coïncidence entre les deux personnes et deux noms mais je me suis fait des idées...
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7430
Age : 34
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen KING - 22/11/63

Message  Fabienne le Lun 12 Aoû 2013 - 20:42

22/11/63 de Stephen King



Un ami de Jake Epping a découvert une faille temporelle qui permet de revenir dans le temps mais seulement à compter du 9 septembre 1958. Celui-ci étant atteint d'un cancer en phase terminale, il demande à Jake de revenir en 1958 et de déjouer l'assassinat de JF Kennedy, assassinat ayant engendré par la suite des milliers de morts (Vietnam).
Jake accepte à condition d'être sûr de pouvoir agir sur le futur. Il tente un 1er essai qui n'est pas concluant, un second qui le satisfait davantage. Il décide donc de repartir une troisième fois et cette fois-ci de rester jusqu'au 22/11/63.

Ma critique :
J'ai beaucoup apprécié ce livre, qui se distingue des autres de S. King, notamment par le fait qu'il n'y a pas de scènes d'horreurs mais plutôt du fantastique (faille temporelle).
Ensuite, passé ce "détail", le reste du roman est tout à fait plausible. Jake/George y mène une vie à peu près normale et découvre d'amour de sa vie avec Sadie.

Cela nous permet de réfléchir sur ce fameux "effet papillon". A-t-on le droit de changer la vie d'une personne pour une autre ? Et si on le fait, quelles conséquences ? Peut-on changer le futur ou bien celui-ci se venge et trouve le moyen d'arriver à ses fins malgré tout ?
Plus que l'histoire de l'assassinat de Kennedy, c'est plutôt cet aspect des choses que le livre soulève même si l'on apprend des faits sur cet attentat. (La vie d'Oswald Lee Harvey et de sa femme).
Malgré un pavé de 900 pages, j'ai dévoré ce livre voulant à tout pris savoir le dénouement.

Ma note :5/5 coeur

_________________
Lecture en cours :  En un monde parfait - Laura Kasischke
Challenge USA : 18/50
avatar
Fabienne

Nombre de messages : 1957
Age : 52
Location : Sud ouest de la France
Date d'inscription : 03/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen KING - 22/11/63

Message  géromino le Mer 28 Aoû 2013 - 17:10

Flûte, j'ai posté mon commentaire au mauvais endroit.... Vous pouvez le retrouver  ICI   (3.5/5)   Un peu long, je trouve que Stephen King brode beaucoup autour de Jake et tout ce blabla rend un brin soporifique de longs passages où l'action manque cruellement.

_________________
                                                                                                                                                                              

Challenge "Book around the States":  17/50
avatar
géromino

Nombre de messages : 2835
Age : 53
Location : Finistère, FRANCE
Date d'inscription : 07/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Stephen KING - 22/11/63

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum