Metin ARDITI (Suisse)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Metin ARDITI (Suisse)

Message  Mousseline le Dim 26 Oct 2008 - 5:07

De : lalyre7032 (Message d'origine) Envoyé : 2006-08-02 13:53

L’imprévisible Metin Arditi Actes Sud


Une jeune femme,Anne-Catherine qui appartient à la la haute société genevoise veut se débarrasser d’un tableau dont elle ignore tout,demande à Guido Gianotti,professeur d’histoire de l’art à la retraite d’en faire l’estimation.Guido ne connaît pas ce tableau et avec lui nous allons faire des recherches pour apprendre que cette peinture est l’œuvre de Agnolo Bronzoni,un grand manièriste du milieu du XVe siècle à Florence,qui fut célèbre pour ses portraits méticuleusement travaillés.On apprend aussi qu’il fut le peintre officiel du duc Cosme 1er de Médicis et de son épouse Eléonore de Tolède.Et à travers les rebondissements de l’enquête il s’avère que ce tableau a beaucoup de valeurs.Pendant ses recherches Guido voit souvent Anne-Catherine mais tout oppose ces deux êtres car elle a grandi dans le grand monde et lui est un immigré italien de la deuxième génération,blessés par leur passé ils reprennent confiance en eux au contact l’un de l’autre

Mon avis : Avec cette enquête je me suis retrouvée dans l’univers des grands peintres de la Renaissance florentine et traversant le roman avec les deux personnages principaux,je fus émue par leur histoire d’amour crépusculaire.

Encore un coup de cœur !!! 5/5





De : Sahkti1 Envoyé : 2007-01-17 10:05
Metin ARDITI, L'imprévisible
Editions Actes sud - Littérature romande

Superbe texte de Metin Arditi sur la passion. Celle de l'art, de l'âme et de la chair. Guido Gianotti, historien d'art, rencontre Anne-Catherine Hugues autour d'une expertise d'un tableau supposé être de Bronzino. Parallèlement à cette quête de paternité picturale qui permet à Metin Arditi de libérer énormément de chaleur et de sensualité dans ses mots (quel talent pour parler d'un tableau, le composer sous les yeux d'un lecteur admiratif!) s'esquisse une relation tendre et fragile entre un homme complexé par une sexualité défaillante et une femme à la carapace hautaine qui se livre petit à petit.

A l'exception d'un gros bémol sur la fin que je trouve quelque peu facile et attendue, je suis tombée sous le charme de cette histoire pleine de romantisme, teintée d'un soupçon d'enquête quasi policière lorsqu'il faut identifier une peinture décrite dans les moindres détails. L'écriture de Metin Arditi est magique, il arrive à faire naître diverses sensations puissantes autour d'une oeuvre d'art de la Renaissance italienne, d'une main qui capte le regard, d'un texte mystérieux qui invite à la découverte. Pas à pas, on progresse avec Guido Gianotti dans ses recherches, on espère que le tableau va livrer tous ses secrets. Le personnage de Guido est intéressant à plus d'un titre, homme que la vanité aveugle régulièrement, que les complexes étouffent, que l'âge ne rend pas plus sûr de lui, que l'amour naissant transforme en un jeune homme jaloux et inquiet. Un personnage qui a plus de consistance à mes yeux que celui de Anne-Catherine Hugues, même si celle-ci joue un rôle très important dans l'histoire. Une histoire dont le personnage principal est un tableau. Magnifique en l'occurence.

5/5




De : s-lewerentz (Message d'origine) Envoyé : 2007-04-13 02:20

Victoria-Hall
(éditions Actes Sud/Babel, 2004)

Il y a un moment déjà que je voulais lire un roman de cet auteur genevois, car je l'avais entendu plusieurs fois parler de ses livres à la radio et je trouvais qu'il le faisait vraiment très bien (en plus, il a une voix magnifique !). Et puis, dernièrement, il vient d'obtenir le Prix des auditeurs de la Radio Suisse Romande pour son dernier roman, L'imprévisible; alors je me suis lancée et ce Victoria-Hall, je l'ai avalé ! Comprenez, j'ai adoré !

L'histoire d'un antiquaire praguois qui découvre une lettre inédite de Kafka et qui souhaite l'échanger à un collectionneur genevois. Celui-ci devra aider la fille de l'antiquaire à participer au concours de chant de la ville (dont il est un membre influent) et ainsi lancer une grande carrière.

La musique étant le trait d'union entre tous les personnages, l'intrigue ne pouvait que me plaire. De plus, l'histoire se déroulant à Genève, j'étais curieuse de lire ce qu'en dirait l'auteur, car j'y ai vécu six ans et je la connais donc bien (superbe ville d'ailleurs !).

Un court roman au langage choisi mais non pas "pédant". J'avais un peu peur, car comme je l'ai déjà écrit plusieurs fois, je n'aime pas beaucoup les auteurs francophones actuels pour diverses raisons qu'il serait trop longues d'énumérer ici. Mais non, l'écriture de Metin Arditi est juste très belle et fluide. Je vais lire d'autres de ses récits, c'est certain !

[extrait, p. 137]
Armand comprit qu'il perdait pied. L'image de Tatiana chantant l'air de Musetta dévorait ses pensées comme un insecte qui plante ses mandibules sur sa proie et la vide de sa chair.

Bonne lecture !
Lewerentz.

5/5





De : lalyre7032 Envoyé : 2007-08-15 10:34
La pension Marguerite Metin Arditi Babel
154 P.

Paris,Aldo Néri,violoniste virtuose se prépare pour le concert qui va avoir lieu,reçoit une enveloppe épaisse,déposée chez le psychanalyste de sa mère quelque temps avant son suicide.Ce courrier contient des lettres écrites par elle qui y livre les secrets de sa vie,ce sont les pages dramatiques d'une bâtarde ,situation qu'elle ne découvre qu'après la mort de sa mère qui était bonne à tout faire dans une famille riche,dont l'homme a abusé d'elle,donc qui est son père qui ne l'a jamais reconnue.Dans ces pages Aldo va revivre son enfance à la pension Marguerite,il va apprendre que son père était un ventriloque italien qui a disparu,les premières leçons de violon,la prise en possession de l'enfant qu'il était par la patronne de la pension.Sa mère lui avoue la relation incestueuse qu'elle a eue avec lui très jeune adolescent,tout ce qu'elle lui apprend lui fait mieux comprendre son suicide par égorgement dans une sordide chambre d'hôtel à Berlin,ce qui fera basculer la vie de notre musicien.Heureusement,il y a Rose,sa femme luthière qui veille sur lui et qui l'avait mis en garde avant la lecture de ces pages,l'encourage pour le concert qu'il appréhende et qui pour lui sera une sorte de renaissance.
Un très beau livre ou l'on découvre les émotions de ce musicien,les souffrances d'une femme ,un roman triste et d'une intensité émouvante.J'ai beaucoup aimé 5/5

Lalyre




De : s-lewerentz Envoyé : 2008-10-10 02:16

L’imprévisible / Metin Arditi

Prix des lecteurs fnac Riviera 2006
Prix des auditeurs de la Radio suisse romande 2006

Pour le résumé, voir les critiques précédentes qui sont très bonnes.

Un court roman très beau et poétique qui nous plonge dans la peinture de la Renaissance italienne, avec quelques rebondissements en prime. J’ai aimé l’écriture belle et simple mais qui avec peut de mots a su me toucher et me faire vivre les sentiments des personnages.

Pour la petite histoire, Anne-Catherine est un personnage secondaire dans Victoria Hall, roman antérieur d’Arditi.

4.75/5

(éd. Actes Sud/Babel, 2006)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  lalyre le Mer 12 Aoû 2009 - 12:17

Loin des bras
Metin Arditi
Actes/Sud 2009
425 P.
Nous sommes en Suisse ,à Lausanne se trouve un institut-internat pour les enfants de bourgeois dont Mme Alderson assure la direction aidée de sa soeur.Mais voila que pour la rentrée de septembre ,le nombre de désistements a augmenté ,cela devient inquiètant car le budget est déja très serré ,alors elle va vendre à un américain ,ce qui provoque une panique chez les enseignants qui vont vivre des journées angoissantes,car vont-ils être réengagés ?C'est à partir de ce fait que nous allons connaître les secrets de chacun.Il y a Vera qui fait un remplacement ,qui déteste son mari et perdu son fils de douze ans dans un accident,elle a besoin de tendresse et s'accorde que même ayant la quarantaine ,elle peut encore avoir un jeune amant, Irène ,une joueuse impénitente couverte de dettes,aussi Gülgül qui enseigne la danse ,voici Brunet homosexuel ,dominé par sa mère ,un fou de la photographie,un homme timide et esseulé etc....nous vivons le deuil de l'une,le vice du jeu,le déshonneur,l'opprobre,l'abandon,l'antisémite ,le suicide et les amours contre nature.Mais il y aussi la littérature ,la danse et le théâtre qui nourrissent ce roman à rebondissements ou chaque petit chapitre nous fait visiter les secrets des uns et des autres.....

Un roman que j'ai lu avec intêrêt bien que le début m'a désorientée ,je ne comprenais pas très bien ou l'auteur allait me diriger mais j'ai bien fait de continuer ma lecture car Mertin Arditi a l'art de raconter des histoires mais je pense qu'ayant lu "La pension Marguerite "il y a quelque temps qu'il aime s'entourer de beaucoup de beaucoup de personnages .Ce qui est certain c'est que dans ses romans on ne s'ennuie jamais.... 4,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4216
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  s-lewerentz le Jeu 10 Sep 2009 - 6:40

La fille des Louganis – Metin Arditi

Résumé
Pavlina, une jeune Grecque, aime son cousin Aris. Ce qu'elle ignore encore, c'est qu'ils ont le même père et que l'enfant qu'ils ont ensemble sera le fruit d'un inceste. Mais Aris meurt et l'enfant de Pavlina lui est enlevé pour l'adoption. Inconsolable, elle part à Athènes puis à Genève pour tenter de continuer à vivre, même si elle n'est souvent qu'une ombre. De plus, elle ne renonce pas à retrouver sa fille.

Commentaire
Un joli roman sur le thème du déchirement, de la séparation, de l'abandon. Une histoire souvent douloureuse, voire tragique, mais qui parle aussi d'amitié, de rencontres. L'écriture coulante, simple, permet aussi d'alléger le propos – ce que j'ai apprécié. J'avoue avoir eu un peu de mal à apprécier le début, mais j'ai très rapidement été emportée par l'histoire. Cependant, j'ai quand même mieux aimé mes deux autres précédentes lectures de Metin Arditi (Victoria-Hall et L'imprévisible).

4/5

(éd. Babel, 2009)
avatar
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Découverte de Metin Arditi

Message  janeausten78 le Mer 16 Sep 2009 - 20:39

s-lewerentz a écrit:La fille des Louganis – Metin Arditi

Résumé
Pavlina, une jeune Grecque, aime son cousin Aris. Ce qu'elle ignore encore, c'est qu'ils ont le même père et que l'enfant qu'ils ont ensemble sera le fruit d'un inceste. Mais Aris meurt et l'enfant de Pavlina lui est enlevé pour l'adoption. Inconsolable, elle part à Athènes puis à Genève pour tenter de continuer à vivre, même si elle n'est souvent qu'une ombre. De plus, elle ne renonce pas à retrouver sa fille.

Commentaire
Un joli roman sur le thème du déchirement, de la séparation, de l'abandon. Une histoire souvent douloureuse, voire tragique, mais qui parle aussi d'amitié, de rencontres. L'écriture coulante, simple, permet aussi d'alléger le propos – ce que j'ai apprécié. J'avoue avoir eu un peu de mal à apprécier le début, mais j'ai très rapidement été emportée par l'histoire. Cependant, j'ai quand même mieux aimé mes deux autres précédentes lectures de Metin Arditi (Victoria-Hall et L'imprévisible).

4/5

(éd. Babel, 2009)

OK Leverentz, pour tout ton commentaire et en plus j'ajoute une note de 5/5 , parce que c'est la Grèce, pays dont je suis amoureuse je sens la mer, la chaleur , le petit apéritif local dans le port avec les poulpes et les calmars . Un roman fort, adouci par un style coulant et un fond de soleil.

Ton commentaire par contre va me faire lire les autres livres de cet auteur que je ne connaissais pas. mais s'ils sont encore meilleurs !
Merci

janeausten78

Nombre de messages : 102
Age : 61
Location : Trés grande banlieu parisienne
Date d'inscription : 12/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  s-lewerentz le Jeu 17 Sep 2009 - 11:46

Fonces Jane, c'est génial !
avatar
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  rose le Dim 18 Oct 2009 - 19:14

lalyre a écrit:Loin des bras
Metin Arditi
Actes/Sud 2009
425 P.
Nous sommes en Suisse ,à Lausanne se trouve un institut-internat pour les enfants de bourgeois dont Mme Alderson assure la direction aidée de sa soeur.Mais voila que pour la rentrée de septembre ,le nombre de désistements a augmenté ,cela devient inquiètant car le budget est déja très serré ,alors elle va vendre à un américain ,ce qui provoque une panique chez les enseignants qui vont vivre des journées angoissantes,car vont-ils être réengagés ?C'est à partir de ce fait que nous allons connaître les secrets de chacun.Il y a Vera qui fait un remplacement ,qui déteste son mari et perdu son fils de douze ans dans un accident,elle a besoin de tendresse et s'accorde que même ayant la quarantaine ,elle peut encore avoir un jeune amant, Irène ,une joueuse impénitente couverte de dettes,aussi Gülgül qui enseigne la danse ,voici Brunet homosexuel ,dominé par sa mère ,un fou de la photographie,un homme timide et esseulé etc....nous vivons le deuil de l'une,le vice du jeu,le déshonneur,l'opprobre,l'abandon,l'antisémite ,le suicide et les amours contre nature.Mais il y aussi la littérature ,la danse et le théâtre qui nourrissent ce roman à rebondissements ou chaque petit chapitre nous fait visiter les secrets des uns et des autres.....


Metin Arditi nous plonge dans la vie ordinaire (ou extraordinaire, si l'on pense que dans ce pensionnat suisse résident les fils des têtes pensantes du monde ou des grandes fortunes de l'après-guerre) de cet institut de Lutry de septembre à décembre 1959. Les pensionnaires "mis à l'écart par leurs parents" et ses professeurs "mis à l'écart par la vie" vont vivre une periode d'incertitude puisque leurs emplois se voient menacés. Nous passons d'un professeur à l'autre, apprenant leurs faiblesses, leurs blessures, mais sans vraiment connaître leurs attentes, leurs rêves. D'ailleurs lors de leur entretien avec l'avocat des futurs reprenneurs américains, ils doivent tous répondre à trois questions essentielles: "Qu'est-ce qui vous a amené à l'institut?, Que feriez-vous différemment si vous étiez retenu dans vos fonctions? Comment envisageriez-vous votre avenir dans le cas contraire?". Tel est le drame intérieur de chacun de ses personnages:pourquoi? comment? où vais-je?. Chacun tentera d'y répondre dans ses actes!

J'ai eu beaucoup de plaisir à lire ce conte, coupé en 119 petits chapitres, petites bribes des personnages. Je me suis prise d'affection pour Vera et son drame personnel et ai concentré mon fil rouge de lecture autour d'elle. 4.5/5
avatar
rose

Nombre de messages : 639
Age : 43
Location : Suisse
Date d'inscription : 26/09/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  Lacazavent le Lun 2 Nov 2009 - 7:53

La fille des Louganis de Metin Arditi
Actes Sud poche / 238 pages



Spiros et Nikos les deux frères ont toujours tout fait ensemble; ensemble ils sont arrivés par un froid matin de janvier 1931 sur la petite île de Spetses, travaillent au monastère, épousent deux amies, se construisent une seule et même maison, ont chacun un enfant Aris et Pavlina. Mais c'est aussi ensemble qu'ils vont trouver la mort lors d'une partie de pêche. Derrière cette mort brutale, se cache un secret de famille qui va détruire leur famille. La tragédie se met en marche lorsque Pavlina tombe amoureuse de celui qu'elle croit être son cousin. L'enfant attendu, fruit d'un inceste sera confié à l'adoption. Pavlina tombe alors dans une dépression profonde, aidé par ses connaissances athéniennes, elle partira loin de son pays, trouvant un semblant de paix dans la communauté grecque installée en Suisse.



Abordant des thèmes extrêmement sensible et délicat tel que l'abandon, la perte d'un enfant, le poids du destin et du passé, ce livre fut pour moi une très belle lecture.
Certes j'ai éprouvé quelques difficultés à me plonger dans ce roman, je trouvais les situations et les caractères des personnages par bien trop stéréotypés et prévisibles. Lentement je me suis attachée à l' histoire, et dès le moment où la douleur de Pavlina prend corps et se mue en presque personnage j'ai pris conscience que j'appréciais énormément ce texte.
J'ai fait le plein d'émotion et même si l'écriture fluide et douce n'évite hélas ni le pathos ni les quelques longueurs parsemant l'histoire.
C'est le premier livre que je lis de cet auteur, et ce fut pour moi une très très belle découverte que je compte bien poursuivre en explorant l'ensemble de sa bibliographie
...4/5
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  Lacazavent le Lun 2 Nov 2009 - 13:01

Loin des bras de Metin Arditi
(Actes sud /426 pages)




A Lausanne, sur les bord du lac se trouve l'Institut Alderson, pensionnat suisse pour les enfants de famille aisé. Les jours sont difficiles entre les restrictions budgétaire et les enfants retirés, l'année commence mal et l'institut pourrait bien changer de propriétaire. Et pourtant la devise de l'institut ''Tu deviendras'', n'annonce t-elle pas tout un programme ?


Tout comme ma précédente lecture de Metin Arditi, j' ai encore une fois beaucoup aimé son livre. Certes la magie fut peut-être un peu plus dure à fonctionner, j'ai eu besoin d'une bonne centaine de pages pour être totalement plongé dans ce texte.
À mon sens
Loin des bras est avant tout un roman fonctionnant sur une structure de huis-clos. Il mêle au fil des chapitres une mosaïque complexe de personnages, évoquant à leurs manières une forme de solitude et de détresse. À chaques chapitres, par ailleurs extrêmement court , on découvre peu à peu des caractères et des secrets. Ces découvertes ont rythmés ma lecture, et curiosité oblige je me suis laissée entraîner par l'écriture morcelé.
Entre succession d'histoire, et portraits croisés, je me suis réfugiées dans deux voir trois fil conducteur. J'attendais donc avec impatience le retour de Vera la prof d'Italien qui cherche par tout les moyens à faire le deuil de son enfant décédé à l'âge de douze ans, de Gülgül le professeur de danse et de sport qui a quitté la Turquie il y a plusieurs années, j'attendais enfin de retrouver au grand complet l'ensemble du microcosme formant l'institut Alderson.
Et à défaut de trouver l'histoire absolument passionnante, j'ai beaucoup apprécié faire connaissance avec ses personnages si attachants ! C'est sans contexte une belle lecture que je ne regretterais pas ...
3,75/5
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  Lacazavent le Lun 23 Nov 2009 - 11:35

L'imprévisible de Metin Arditi
Actes Sud / 206 pages
Prix des lecteurs fnac Riviera 2006
Prix des auditeurs de la Radio suisse romande 2006








Guido Gianotti est un expert en art florentin un jour une femme de la haute société genevoise, Anne Catherine va le contacter afin de lui faire expertiser un tableau dont ils ne savent que fort peu de chose. Absorbé dans ses recherches Guido va découvrir que ce tableau est l'œuvre d' Agnolo Bronzoni, un peintre florentin du XVème siècle. Rapproché par cette découverte, ces deux êtres que tout pouvaient opposer au début vont vivre une relation intense retrouvant avec le soutient de l'autre le courage d'affronter son propre passé.


La passion, imprévisible ou inconstant ?
Mené à la manière d'un roman policier, j'ai plongé avec délice dans le monde de la peinture et de la renaissance italienne. Alors malgré la fin que j'ai trouvé trop facile et surtout prévisible ce roman restera une très très très belle lecture. J'ai retrouvé cette écriture simple délicate empreinte de poésie qui semble la marque de fabrique de Metin Arditi. Encore une fois la magie a opéré et je me suis laissée porter par ce roman aux personnages si attachants. Ce fut un vrai plaisir de retrouver cet auteur et je n'ai qu'une hâte le retrouver et me procurer l'ensemble de ses romans...4,75/5
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  lalyre le Mar 24 Nov 2009 - 10:21

La fille des Louganis
Metin Arditi
Babel 2009
238 P.Nous sommes sur une petite île grecque ,très peu d' habitants et tout le monde se connaît,deux frères sont à l'origine de l' histoire ,ce sont de pêcheurs à la dynamite ,ils sont mariés ,l'un a une fille nommée Pavlina ,l'autre a un garçon Aris ,les deux hommes meurt en mer ,tués par une trop grosse charge de dynamite,enfin c'est ce que l'on croit....Une grande amitié lie les deux cousins mais les années passant Pavlina devient amoureuse de son beau cousin Aris qui lui dévoile le secret de sa vie ;Il n'aime que les hommes mais Pavlina sait qu'il l'aimera un jour .Ensorceleuse et provocante, Pavlina arrive à ses fins ,Aris lui fait l'amour,en but aux moqueries de ses amis homosexuels,désespèré il déclare qu'il va nager mais ne reviendra jamais.Quelques mois plus tard,avouant à sa mère qu'elle est enceinte de son cousin ,sa mère est affolée car il y a un secret sur la naissance de Pavlina ,en réalité les deux cousins sont frères et soeurs .Pavlina ignorant ce secret qui va dévasté sa vie,lui cachant la vérité ,elle accouchera dans la sérénité mais lorsqu'elle s'éveille ,l'enfant ,une petite fille née de l'inceste a disparu ,elle est confiée à une famille adoptive.Pavlina qui s'est réfugiée à Genève va survivre pour retrouver son enfant ,obsèdée par son double arrachement ,son île et sa fille .Une recherche sans fin qui va durer des années lorsque dix sept ans plus tard ,elle croit la reconnaître sous les traits d'une jeune fille mais ne se trompe t-elle pas encore cette fois ,elle a déja été tellement déçue........

Un très beau roman ,des descriptions de l'île ,des sentiments très forts habitent ce roman ,les thèmes de l'abandon,de l'adoption ,de l'inceste ,le rêve obsédant jusqu'à la folie ,la perte d'un enfant ,l'amour très fort souvent exprimé font réfléchir au destin qui gouverne la vie de chacun.Beaucoup d' émotion dans ce roman très réaliste que j'ai aimé.....5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4216
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  Lacazavent le Lun 14 Déc 2009 - 17:13

La pension Marguerite de Metin Arditi
Babel/ 155 pages








Quatrième couverture :

En une journée, la vie d'Aldo Neri, violoniste virtuose, va basculer : alors qu'il s'apprête à donner un grand concert à Paris, il reçoit une enveloppe à son hôtel, adressée par le psychanalyste de sa mère, Anna, contenant des liasses de feuillets manuscrits rédigés par celle-ci peu avant son suicide. Aldo plonge dans le souvenir de l'exubérante pension Marguerite où il vivait avec sa mère jusqu'au
drame qui les a séparés..



Émouvant, presque bouleversant, je me suis délectée à la lecture de ce tout petit roman. En une journée et en quelques pages, on découvre un monde où se mêle à la musique trahison, culpabilité et une honte dans une intensité d'écriture presque déroutante. Aldo est un homme abimé par son passé, et c'est en préparant son concert en prenant soin de son violon et surtout en lisant les carnets de sa mère qu' il va surmonter la vague de ses sentiments et
ressentiments.
C'est un très beau livre avec lequel j'ai fait le plein d'émotion; une histoire riche et émouvante à souhait. 4,5/5
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  s-lewerentz le Mar 15 Déc 2009 - 13:50

et bien dis donc, tu enchaînes les romans de Metin Arditi ! :-)
Ta critique est, comme toujours, inspirante et j'ai pris note (enfin souligné dans mon carnet ce titre qui y figurait déjà).
avatar
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  Lacazavent le Mar 15 Déc 2009 - 16:55

Et oui c'est toujours pareil lorsque je tombe en amour avec un auteur, j'ai tendance à lire l'ensemble de sa bibliographie et même à me procurer un exemplaire de chaque !
Prochaine lecture : "La chambre de Vincent"
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  Elfe le Mer 6 Jan 2010 - 8:31

Loin des bras
(Actes Sud)

Nous sommes en 1959, dans un pensionnat pour enfants de riches, en Suisse. Depuis que le directeur est décédé, tout s'écroule et la faillite n'est pas loin. Mme Alderson, femme du propriétaire est au commande de cet établissement avec sa soeur jumelle et envisage de vendre à des américains. Les professeurs sont très inquiets pour leur avenir mais doivent faire bonne figure malgré le lourd secret que chacun porte en soi. Tous cache quelquechose : l'un est homosexuel, l'autre joue aux jeux de hasard, un autre est antisémite... Et puis la tension qui va s'installer au coeur de ce pensionnat va tout faire chavirer, les langues vont se délier...

C'est un roman sur la solitude! La solitude de ces enfants qui vivent loin des bras de leurs parents. Mais la solitude aussi de ces professeurs qui doivent vivre seuls avec leur secret. Certains personnages m'ont particulièrement touchée comme Mr Brunet, homosexuel écrasé par sa mère, Véra également qui tente de retrouver un peu de son fils disparu auprès d'un élève ou encore Gülgül, ancien mignon turc du sultan qui adore la danse et apporte une touche de gaieté au sein de ce pensionnat si froid. C'est un roman qui est également très bien écrit, avec de courts chapitres. Un coup de coeur pour moi.

Ma note: 5/5
avatar
Elfe

Nombre de messages : 1772
Age : 37
Date d'inscription : 07/01/2009

http://elfique2.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  Clochette le Mer 6 Jan 2010 - 11:05

Celui-là aussi me tape dans l'oeil. Merci pour tes belles critiques Elfe
avatar
Clochette

Nombre de messages : 2135
Age : 43
Location : Nantes Bretagne
Date d'inscription : 25/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  nauticus45 le Mer 6 Jan 2010 - 13:20

Il a l'ai très intéressant cet auteur, je vais passer commande à la bibliothèque...
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1548
Age : 40
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  s-lewerentz le Lun 15 Fév 2010 - 7:08

La pension Marguerite – Metin Arditi

Résumé
Aldo Neri, violoniste de passage à Paris pour une série de concerts, reçoit une lourde enveloppe contenant des écrits de sa défunte mère. Cinq ans plus tôt, celle-ci a couché sur le papier ses pensées après ses séances chez son psychiatre, avant de se suicider. Elle raconte sa vie miséreuse d'aide à la pension Marguerite, sa rencontre avec un ventriloque Italien (le père d'Aldo) et son héritage. Petit à petit, c'est aussi la vie d'Aldo qui se lit en filigrane, ainsi que celle de Rose, sa femme, luthière.

Commentaire
Ce n'est pas mon roman favori d'Arditi. Oui, j'ai retrouvé son style que j'aime, et, à nouveau, la musique joue une belle part dans le récit. Mais j'avoue avoir eu quand même un peu de mal à accrocher à l'histoire, malgré les grandes qualités de l'auteur à décrire les sentiments de ses personnages.

3/5

(éd. Actes Sud)
avatar
s-lewerentz

Nombre de messages : 865
Location : La Chaux-de-Fonds, Suisse
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  noemiejardine le Ven 24 Sep 2010 - 15:16

Victoria-Hall

Présentation de l'éditeur ( quatrième de couverture)

Antiquaire à Prague, Pavel Kutman a découvert une lettre inédite deKafka.
Il propose alors un marché à un collectionneur de manuscrits,banquier genevois et membre influent du conseil de fondation d'unprestigieux concours de chant.
En échange de la lettre, Armand Huguesaidera Tatiana, la fille de Kutman une jeune soprano à la voixprometteuse, à participer au fameux concours de chant
et à se lancerainsi dans une carrière de soliste internationale.
La vie d'ArmandHugues sera doublement bouleversée.
D'abord lorsque, dans un compagnonde voyage évoqué par Kafka dans sa lettre, il croira reconnaître songrand-père.
Ensuite quand Tatiana lui fera découvrir l'assomption dessens dans l'amour.
La musique irrigue le livre d'un bout à l'autre etc'est elle, en particulier la musique des voix, qui donne force etmagie à Victoria-Hall et à ses personnages.




  • 214 pages
  • Actes Sud (30 décembre 2005)
  • Collection : Babel
  • ISBN-10: 274275895X
  • ISBN-13: 978-2742758951
  • Editeur : Actes Sud (30 décembre 2005)
  • Collection : Babel
ai bien aimé cet ouvrage
qui m'a ramené à mes jeunes années, quand moi aussi parcourais la rue Bellot!
l'intigue est assez convenue mais l'épilogue - une lettre d'un père à sa fille - surprend agréablement.
ma note 4/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 596
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  Lacazavent le Mar 28 Sep 2010 - 14:56

Tiens moi qui ai enchaîné les livres de cet auteur j'avais complétement oublié celui là, je note sur un post-it pour ma prochaine tournée à la bibli. Merci noemiejardine
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  lalyre le Ven 29 Juil 2011 - 17:08

Le Turquetto
Metin Arditi
Actes Sud août 2011
282 pages


Présentation de l'éditeur

Ce livre est l’histoire d’un tableau fameux… et d’une passion irrépressible. En 2001, à l’occasion de l’exposition Venise ou la couleur retrouvée, le très sérieux Musée d’art et d’histoire de Genève met en évidence que la signature du célèbre Homme au gant (attribué au Titien) présente une anomalie chromatique si troublante qu’on pourrait croire qu’un autre peintre en est le véritable auteur. Mais à quel contemporain l’attribuer, sinon à celui que le Titien lui-même surnommait Turquetto, “le petit Turc” ? Metin Arditi a choisi de raconter la vie de cet étonnant personnage. Enfant de Constantinople, né de parents juifs (aux alentours de 1519) en terre musulmane (où les lois sacrées interdisaient la reproduction,) ce fils d’un employé du marché aux esclaves, s’exile très jeune à Venise pour y parfaire et pratiquer son art. Sous une identité d’emprunt (Elias Troyanos) il travaille des années durant dans les ateliers du Titien avant de faire carrière et de donner aux congrégations de Venise une oeuvre admirable nourrie de tradition biblique, de calligraphie ottomane et d’art sacré byzantin. Possédant à la perfection la précision du disegno (des peintres de l’école florentine) et la science du colorito (des peintres vénitiens) Le Turquetto est au sommet de sa gloire quand sa liaison avec une jeune femme du ghetto juif précipite la révélation de son identité véritable. Bientôt il est traîné devant les tribunaux de Venise…Metin Arditi dépeint à plaisir le foisonnement du Grand Bazar de Constantinople, les révoltes du jeune garçon avide de dessin et d’images, son soudain départ à Venise. Puis le lecteur le retrouve à l’âge mûr, marié et reconnu, artiste pris dans les subtilités des rivalités vénitiennes, en cette faste période de la Renaissance où s’accomplissent son ascension puis sa chute. Rythmé, coloré, parfaitement scénarisé, et semblant s’appuyer sur une documentation irréprochable, le livre convoque également les thèmes de la filiation, des rapports de l’art avec le pouvoir, et de la synthèse des influences religieuses qui est la marque particulière du Turquetto.
Mon avis
J’ai aimé la façon que Metin Arditi a choisi pour nous raconter le chemin parcouru par Elie Soriano “ Le Turquetto “ un document en avant première du roman, explique en gros ce que fut l’analyse d’une anomalie chromatique au coin inférieure droit du "tableau “ L’homme au gant “ ce qui a sans doute donné l’impulsion à l’auteur pour écrire ce roman. Le Turquetto est un personnage attachant, on suit son destin, ses tableaux sont reconnus à cette époque “ XVlème siècle “comme des chefs-d’oeuvre. Mais le ghetto existe déja et lorsque l’on découvre qu’il est juif, c’est la chute de l’homme qui fut vénéré par les amateurs d’art, je ne vais pas parler de la fin de sa vie, ni de ce que sont devenues ses oeuvres, mais il est certain que ce roman ma accrochée jusqu’à la fin. Des thèmes tels que les rapports entre père et fils, l’art, la culture et les valeurs, il est dit que le héros de ce roman fut élève de “ Le Titien “ mais je n’ai rien trouvé sur lui, par contre j’ai trouvé “ L’homme au gant “ un tableau assez sombre. Un très beau roman que j’ai aimé et je suis certaine que beaucoup d’autres lecteurs aimeront. Un gros coup de coeur pour moi.....5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4216
Age : 85
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  Lacazavent le Sam 30 Juil 2011 - 13:29

Je le note, j'adore cet auteur ! Very Happy

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5582
Age : 31
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  noemiejardine le Sam 27 Aoû 2011 - 13:08

le Turquetto

Comme pour Lalyre dont le post vous dit l'essentiel, ce Turquetto a aussi été un coup de coeur...
les premiers chapitres vous plonge dans le foisonnement de la vie à Constantinople aux environs de 1570....
puis c'est Venise et ses intrigues et ses compromissions.
on visite les ateliers des grands peintres, de vraies fourmilières où tout se fabrique, surtout les couleurs dont les secrets sont jalousement gardés.
Ce petit bouquin donne envie de revoir les oeuvres des peintres de cette époque.

quelques critiques toutes assez favorables

http://leblogdemimipinson.blogspot.com/2011/06/le-turquetto.html
http://www.biblioblog.fr/post/2011/08/25/Le-Turquetto-Metin-Arditi
http://leslecturesdemillie.blogspot.com/2011/07/cosmopolite-turquetto.html

ma note 4/5
avatar
noemiejardine

Nombre de messages : 596
Date d'inscription : 05/08/2009

Revenir en haut Aller en bas

"L'imprévisible"

Message  nauticus45 le Mar 20 Sep 2011 - 14:58





  • Poche: 203 pages
  • Editeur : Actes Sud (1 septembre 2008)
  • Collection : Babel
  • Langue : Français
  • ISBN-10: 2742777172
  • ISBN-13: 978-2742777174

Présentation de l'éditeur



Anne-Catherine appartient à la haute société genevoise. Elle vient de se séparer de son mari et demande à Guido Gianotti, professeur d'histoire de l'art à la retraite, une estimation pour un tableau dont elle veut se débarrasser. Tout oppose Anne-Catherine et Guido : elle a grandi dans les salons, il est fils d'un immigré italien chauffeur de maître ; elle est encore jeune alors que lui subit l'humiliation d'une virilité déclinante... Pourtant, au contact l'un de l'autre, ces deux êtres blessés par la vie et par leur milieu vont retrouver une dignité. A travers les rebondissements d'une enquête qui entraîne le lecteur dans l'univers des grands peintres de la Renaissance florentine, surgit le récit d'un violent amour crépusculaire.



Commentaire:

Il y a quelques temps déjà les critiques du club m'avaient donné envie de découvrir cet auteur mais je ne l'ai pas encore fait. Anna44, lors du dernier swap, m'en a donné l'occasion en m'offrant "L'imprévisible" que j'ai littéralement dévoré en l'espace de deux heures! Le style très fluide, vraiment agréable à lire, ajouté au côté un peu enquête policière font qu'on a du mal à reposer ce roman une fois commencé. L'authentification du tableau par Guido Gianotti est très intéressante à suivre, elle nous plonge dans la peinture florentine du XVIè s et nous permet d'apprendre beaucoup de choses sur les techniques et le contexte moral de l'époque. Pour autant, et c'est ce qui m'a beaucoup plu dans ce livre, on suit ici une enquête qui peut révolutionner la connaissance d'un peintre, de son oeuvre et de sa vie, sans pour autant changer la face de l'Histoire, comme sont tentés de le faire tant d'auteurs contemporains comme Dan Brown à chacune de leurs enquêtes. Ici on suit seulement l'histoire d'un peintre et d'un homme de maintenant, qui se voit rattrapé par l'âge et finit le bilan de sa vie tout en continuant à s'oublier dans un travail qui le passionne depuis l'enfance, comme tant d'hommes avant et après lui.

5/5


avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1548
Age : 40
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  anna44 le Mar 20 Sep 2011 - 19:01

Je suis ravie d'avoir pu contribuer à ton coup de coeur Nauticus Smile

_________________
Mes lectures en cours : Quitter le monde, Douglas Kennedy
avatar
anna44

Nombre de messages : 1601
Age : 35
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  nauticus45 le Mar 27 Sep 2011 - 14:40

Merci encore, Anna, j'ai vraiment passé un très bon moment avec ce roman!
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1548
Age : 40
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Metin ARDITI (Suisse)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum