Eowyn IVEY (Etats-Unis)

Aller en bas

Eowyn IVEY (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Dim 24 Mar 2013 - 3:00

Eowyn (prononcé A-o-wine) LeMay vey a grandi en Alaska ou elle vit toujours, avec son mari et leurs deux filles. Sa mère l'a prénommée ainsi en référence au personnage du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien. Pas étonnant donc que la jeune femme ait été attirée par la littérature et les mondes de l'imaginaire. Ancienne journaliste primée à de nombreuses reprises, Eowyn Ivey est aujourd'hui libraire et aime à se définir comme une entremetteuse, qui présente des livres aux lecteurs. La fille de l'hiver est son premier roman, inspiré d'un conte russe, mais aussi de ses expériences personnelles et de son cadre de vie, comme en témoigne son très joli blog www.eowynivey.com

La voici avec l'une de ses filles.



_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eowyn IVEY (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Dim 24 Mar 2013 - 3:18


La fille de l'hiver / Alaska coeur coeur coeur

(Fleuve Noir, 2012, 429 p.)

La première phrase : "Mabel avait su d'avance ce qui l'attendrait."

On est en 1920. Mabel et Jack ont quitté l'est pour aller vivre en Alaska. Ils fuyaient le chagrin de ne pas voir eu d'enfant en allant vers la solitude mais là-bas ils ont non seulement trouvé des amis mais aussi une fille et un garçon à aimer. C'était difficile pour commencer mais l'Alaska a fini par gagner leur coeur.

Cette histoire est inspirée d'un conte russe : "Snegourotchka" qui a été adapté par plusieurs auteurs.

Une histoire douce et violente, tendresse et détresse. La neige est si belle, si lumineuse mais peut être aussi meurtrière. L'Alaska prends mais aussi donne beaucoup. Eowyn Ivey parle sincèrement.

Une histoire poétique, magique et mystérieuse. L'Alaska est un pays de grands espaces et de liberté.

Très jolie.

Eowyn Ivey me plaît beaucoup, j'ai un penchant pour les gens qui savent regarder l'hiver, le froid et la neige.


"Elle songea aux femmes de soldats, de chercheurs d'or, de trappeurs, d'ivrognes, de maris infidèles, à toutes celles qui avaient patienté, patientaient et patienteraient jusqu'aux petites heures. Pourquoi les femmes étaient-elles toujours destinées à attendre?"

"[...] on devrait inventer de nouvelles fins aux histoires qui se terminent mal."



Note : 5/5




J'ai repensé et relu un album qu'un de mes fils avait reçu en cadeau d'une enseignante quand il était plus jeune.


C'est une histoire adaptée du conte russe "Snegourotchka".

Un vieil homme et sa femme vivent ensemble dans une petite maison. Ils s'aiment beaucoup mais ils ne sont pas heureux car ils n'ont pas d'enfant. Un jour ils font un bonhomme de neige en fait un snow child.

Quand la dame a embrassé l'enfant de neige, celle-ci est devenue vivante. Ils l'ont amené dans leur maison, Elle était comme leur fille. Mais elle devait dormir dehors car elle avait trop chaud dans la maison.

Quand le printemps est venu, elle s'est mise à dépérir et puis elle est partie. Le vieux couple était triste. Mais elle est revenue avec la première neige : "I am a child of the snow, I come back when it is cold."







Dans chacune de nos lectures on retient quelque chose. En 1665, Robert Hooke, un scientifique anglais, publie pour la première fois les dessins des raffinements complexes des cristaux de neige révélés au microscope optique.


_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eowyn IVEY (Etats-Unis)

Message  Mousseline le Dim 24 Mar 2013 - 3:52

Cocotte : je suis persuadée que tu vas adooooorer!!! Very Happy

_________________
Mousseline

Magasin général tome 2 : Serge de Loisel et Tripp et L'île des chasseurs d'oiseaux de Peter May



"Happiness is only real when shared." (Christopher McCandless)
avatar
Mousseline
Admin

Nombre de messages : 4359
Date d'inscription : 24/10/2008

https://sites.google.com/site/lauteursamericains/home

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eowyn IVEY (Etats-Unis)

Message  Cocotte le Dim 24 Mar 2013 - 16:41

Je le prends en note c'est certain! Je suis très inspirée!
avatar
Cocotte

Nombre de messages : 870
Age : 38
Location : Québec / Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eowyn IVEY (Etats-Unis)

Message  Lacazavent le Dim 24 Mar 2013 - 18:00

Very Happy Je le retiens, merci Mousseline

_________________
Lectures en cours :  Indépendance de Richard Ford  ([i]Frank Bascombe T2) $

Dernières lectures : L' Intérêt de l' enfant de Ian McEWAN (4/5), Un week-end dans le Michigan de Richard Ford (4,5/5)(Frank Bascombe T1), [/i]L' Homme du verger d' Amanda COPLIN (4/5), La Pyramide de glace J-F Parot (3,75/5)(T12)
avatar
Lacazavent
Admin

Nombre de messages : 5581
Age : 32
Location : France
Date d'inscription : 25/10/2008

http://quandlappetitvatoutva.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eowyn IVEY (Etats-Unis)

Message  kattylou le Lun 25 Mar 2013 - 19:06

moi aussi je l'ai noté celui ci !
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3821
Age : 53
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eowyn IVEY (Etats-Unis)

Message  Awara le Lun 25 Mar 2013 - 19:57

Je l'ai dans ma PAL. A la suite de la critique de Moussseline, je l'ai sorti. Et si vous ne l'avez pas lu quand je l'aurai terminé (ce n'est pas ma prochaine lecture pour le challenge...) je veux bien vous le faire suivre.

_________________


avatar
Awara

Nombre de messages : 4318
Age : 73
Location : PARIS
Date d'inscription : 03/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eowyn IVEY (Etats-Unis)

Message  Cocotte le Lun 22 Avr 2013 - 23:33

La fille de l’hiver
(Fleuve Noir, 2012, 429 pages)

Suite à la perte de leur bébé, Mabel et Jack décide de quitter l’est des Etats-Unis pour l’Alaska. Ils ont choisi la fuite dans l’espoir d’atténuer leur chagrin. Un soir, en ce début d’hiver, le couple décide de sculpter une jeune fille dans la neige. Ils seront surpris de constater le lendemain matin que le bonhomme de neige a fondu malgré l’intensité du froid. Et si la petite fille était bien vivante?

J’ai eu un gros coup de cœur pourcette histoire tout à fait magique! J’ai adoré découvrir l’Alaska, ses grands espaces, ses animaux, le froid intense, mais surtout la neige. Cette neige qui est presque un personnage en soit tellement elle est toujours présente et attendue avec impatience. C'est vrai que c'est beau la neige! Ce conte est aussi une leçon de liberté ; ça ne sert à rien de vouloir retenir les gens qu’on aime.

À lire pour vraiment ressentir l’Alaska!

Ma note : 5/5
avatar
Cocotte

Nombre de messages : 870
Age : 38
Location : Québec / Canada
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eowyn IVEY (Etats-Unis)

Message  dodie le Ven 24 Mai 2013 - 14:38

La fille de l'hiver

Un roman sur les grands espaces, sur la nature tellement belle mais aussi tellement inhospitalière de l'Alaska. Un roman sur le chagrin , la mort, mais aussi et surtout le miracle de la vie, l'amitié, l'amour......
Quelle belle histoire humaine nous raconte Eowyn Ivey dans ce roman y mêlant avec beaucoup de justesse un peu de magie.
En refermant ce livre, on a une furieuse envie de partir dans ces contrées pour rencontrer Mabel et Jack ainsi que la pétillante Esther, se retrouver autour de la même table alors que la tempête fait rage à l'extérieur.......
L'auteur nous livre un magnifique premier roman empreint de poésie, de merveilleux qui ne peut que nous émouvoir du début à la fin!!!!!
Un gros coup de coeur 5/5

Une grosse bouffée d'émotion pour ma part en lisant cette phrase: "si seulement on pouvait inventer de nouvelles fins aux histoires qui se finissent mal...!".
Mousseline ....Si seulement on pouvait..........
avatar
dodie

Nombre de messages : 4791
Age : 54
Location : France
Date d'inscription : 11/04/2009

http://dodiecuisine.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eowyn IVEY (Etats-Unis)

Message  cookie610 le Dim 26 Mai 2013 - 13:51

La fille de l'hiver

Note : 4.75/5


Le résumé a déjà été fait ci-dessus.

Critique : C'est un très beau roman que ce livre. L'histoire est magnifique, très délicate, nostalgique, tendre. On se croirait vraiment dans un conte, avec une petite touche de fantastique, de magie. Le couple formé par Jack et Mabel est très attachant, essayant de faire le deuil de leur enfant, essayant de survivre en Alaska, de sauver leur couple. Esther et sa famille sont très marrant eux, ils ajoutent un brin de fraicheur, de folie à l'histoire. On découvre l'Alaska, partagé entre une liberté offerte par les grands espaces et un effet de suffocation, de claustrophobie, enfermé au milieu de nul part, dans une nature magnifique mais hostile à l'homme. On rentre très rapidement dans l'histoire même si le personnage de Faïna est un peu long à apparaître. Une fois embarquée, les pages ont défilées toutes seules. J'ai eu un petit pincement au cœur au moment où j'ai refermé le livre, j'avais envie de continuer l’histoire, de savoir ce qui allait se passer ensuite. Je ne voulais pas quitter les personnages.

Je comprends que Mousseline ait adoré ce livre, ça lui correspond tellement.
avatar
cookie610

Nombre de messages : 4843
Age : 28
Location : Lyon
Date d'inscription : 28/07/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eowyn IVEY (Etats-Unis)

Message  Lyreek le Dim 26 Mai 2013 - 18:32



La fille de l'hiver - Eowyn Ivey
Fleuve noir - 430 pages

Magnifique! Tellement dépaysant et si touchant.
J'ai beaucoup beaucoup aimé cette jolie histoire qui nous plonge au coeur de l'Alaska, ses forêts, ses animaux sauvages et ses grands espaces enneigés.
Quant aux personnages, ils sont si humains et tous si attachants.
Jack et Mabel, ce couple qui a tant souffert apprendra à se relever et à affronter la rudesse de l'Alaska avec la générosité et la bonne humeur de leurs voisins Esther, George et Garret.
Et bien sur, la mystérieuse fille de l'hiver, solitaire et sauvage, véritable personnage de conte de fée, qui apporte toute la magie à l'histoire.

Vraiment, j'ai tout aimé dans ce livre et regrette déjà d'avoir tourné la dernière page.

5/5 coeur

_________________
Lecture en cours : Miss Peregrine et les enfants particuliers de Ransom Riggs
"Lire est le seul moyen de vivre plusieurs fois"
avatar
Lyreek

Nombre de messages : 2410
Age : 36
Location : Côte d'Azur, France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eowyn IVEY (Etats-Unis)

Message  kattylou le Lun 27 Mai 2013 - 12:04

On ne pouvait choisir un meilleur livre en mémoire de Mousseline elle aimait tant nous faire partager son enthousiasme pour un roman !

Dès les premières pages j'ai été prise dans l'histoire , j'étais partagée entre la tentation de ralentir mon rythme de lecture et l'envie d'en savoir plus. Les personnages sont très attachants avec un coup de coeur pour Esther bien que Mabel prenne finalement bien les choses en main lors de l'accident de Jack. L'auteur nous fait partager leur vie entre chasse, pêche,culture... On se promène sous les grands arbres de la forêt et on voit les flocons de neige tomber Quand à Faina ... où s'arrête la réalité ou ou commence le conte ?

Un livre trop court ...Un aussi pour moi 5/5. Je relirai cet auteur volontiers
avatar
kattylou

Nombre de messages : 3821
Age : 53
Location : 77
Date d'inscription : 08/09/2009

http://kattyloucuis.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eowyn IVEY (Etats-Unis)

Message  nauticus45 le Lun 27 Mai 2013 - 13:25

Ce roman m'a emporté dès les premières pages, tous ses personnages respirent la générosité et la douceur, même si certains semblent plus brutes que d'autres. Leur vie n'a pas toujours été facile et l'Alaska ne les épargne pas mais chacun fait de son mieux pour lui et pour les autres, ce qui est déjà en soi une belle leçon de vie. L'apparition de Faïna donne en plus un côté fantastique à ces vies si dures et terre à terre, cette petite fille grandit avec les personnages et leur connaissance de la forêt, et même si elle ne veut pas renoncer à sa liberté, il est difficile de ne pas s'attacher aux autres, surtout quand eux sont prêts à tant vous donner. En plus de ces personnages vraiment touchants, l'auteur a une écriture très fluide et légère, et ses mots nous emportent au fil des pages et des années de l'histoire avec beaucoup de finesse, si bien qu'on ne voit pas vraiment grandir Faïna, et cela rend la fin encore plus touchante.

Un grand merci à Mousseline de nous avoir fait faire encore une fois une belle découverte...

5/5
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1715
Age : 41
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eowyn IVEY (Etats-Unis)

Message  lalyre le Mar 28 Mai 2013 - 16:11

La fille de l’hiver
Eowyn Ivey

J’ai lu ce roman comme un conte, une histoire fantastique mais pleine de charme et de vie. En le lisant j’ai ressenti la solitude de ce couple, pénétrant dans ces forêts immenses avec certains des personnages, j’ai frissonné tellement les descriptions sont imagées. Ces grands espaces et ce cadre superbe ou se vit le drame du couple sans enfant et lorsque la petite fille apparaît à l’orée de la forêt, avec eux on croit avoir une hallucination, car aussitôt la voila disparue. Mais la patience et la gentillesse vont l’apprivoiser, elle est un peu sauvageonne mais qu’importe, qui est donc cette petite fille et d’où vient-elle ? Est-elle réelle ou issue d’un conte ? J’ai aimé ce roman car le rêve, le sens des mots, l’humanité et la réalité m’ont fait vivre avec de beaux personnages et leurs difficultés dans la vie rude de l’Alaska. Drame, amitié, amour et entraide font de ce roman ou conte (à chacun de voir) une lecture merveilleuse bien que j’ai dû faire travailler mon imagination sur le devenir de la petite fille devenue femme…4,5/5
Spoiler:
Tout d’un coup, elle jeta les bras en l’air. Des flocons plus légers que des plumes voltigèrent un moment au-dessus de la tombe. Comment avait-elle pu porter une aussi grosse brassée de neige ? Une pluie d’une grâce céleste. Jack suspendit son souffle jusqu’à ce que le dernier flocon se fut posé sur la terre. P.133
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4469
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

La fille de l'hiver, Eowyn Ivey

Message  anna44 le Sam 1 Juin 2013 - 20:38

Mon avis : Je quitte avec regret les personnages qui peuplent ce conte émouvant qu'est La fille de l'hiver. Dès les premières pages, je me suis retrouvée projetée dans un autre univers, si réel mais si inconnu.
Tout d'abord, la nature, qui est presque un personnage à part entière, est tantot majestueuse, tantot effrayante mais toujours vraie et sincère. Elle inspire un respect sans bornes.
Puis les personnages en eux-memes sont tous empreints d'une poésie exceptionnelle.
Le couple Esther-George, haut en couleur, Mabel, si sincère dans ses émotions, et Faina, dont on ne sait si elle est une fée, réelle ou imaginaire mais si bouleversante.
Le tout est mené de main de maitre, très bien articulé au point qu'on oublie qu'il ne s'agit que d'un roman.
Et si cette petite fille était bien réelle ?
Certes, la fin a un coté décevant, mais après réflexion, je crois que toutes les fins m'auraient déçue puisque c'est le mot "fin" qui est déchirant...
J'ai bien sur une énorme pensée pour Mousseline en écrivant ces mots pour qui le mot "Fin" s'est " écrit bien trop tot.
Je la remercie infiniment pour la découverte de ce roman, mais aussi pour tout ce qu'elle a fait pour nous les rats.

Ma note : 5/5 coeur coeur coeur
avatar
anna44

Nombre de messages : 1634
Age : 36
Location : Québec (Qc)
Date d'inscription : 01/10/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eowyn IVEY (Etats-Unis)

Message  Shan_Ze le Jeu 6 Juin 2013 - 12:21

La fille de l’hiver de Eowyn Ivey

Une belle histoire, un beau conte. J’ai aimé voir les saisons passés avec ce couple fort et fragile à la fois, la découverte d’une nouvelle région, d’un nouveau climat, la rencontre avec cette petite fille étrange qui vit dehors, les repas entre voisins, la force de Mabel, l’énergie d’Esther, les connaissances de Garrett…
Les premiers parties se sont posées doucement à la découverte des personnages mais la troisième partie est passée trop vite, j’ai vu les années passer trop rapidement sur ce petit monde. Le mystère de la fin est nécessaire mais me laisse imaginer un destin pour tous ces personnages…

Un très beau moment, merci Mousseline.

Mais pourquoi donc attendait-elle toujours qu'ils soient à table pour parler de ses préoccupations, c'était un mystère qu'il n'avait jamais percé. (p351)

Elle leva son visage vers l'aurore boréale en songeant que ces fantômes de glace et de feu risquaient d'extraire son souffle et son âme de sa poitrine pour l'envoyer dans les étoiles. (p415)

Note : 4.25/5
avatar
Shan_Ze
Admin

Nombre de messages : 7793
Age : 35
Location : Lyon/France
Date d'inscription : 26/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eowyn IVEY (Etats-Unis)

Message  catimini le Dim 16 Juin 2013 - 16:34


La fille de l'hiver
Eowyn Ivey
Fleuve Noir
429 pages



Connaissez vous  ce conte russe du nom de Snégourochka, la fille de neige? Dans ce  conte un couple qui n'arrive pas à avoir d'enfant , fabrique dans la neige non pas un bonhomme de neige mais un enfant de neige qui va prendre vie sous la forme d'une petite fille.

Eowyn Ivey s'est inspiré de ce conte pour écrire la fille de l'hiver.

 Dans ce roman, nous sommes en 1920, il est question d'un couple  Mabel et Jack, assez âgé qui vit en Alaska. Ils ont décidé de s'éloigner de leur famille après un drame survenu quelques années plutôt. Mais la vie qu'il rêvaient en venant  en Alaska est loin d'être idyllique. L'hiver qui arrive risque d'être difficile pour ce couple qui ne vit pas encore de son exploitation et qui ne possède que peut de vivres pour pouvoir l'affronter. Jack se demande même s'il ne devrait pas aller travailler à la mine pour avoir de quoi se nourrir pendant tout l'hiver.

Mabel et Jack ne se parle plus beaucoup, chacun est attaché à l'autre mais il n'y a pas de démonstration d'affection. Depuis le drame qu'ils ont vécu c'est comme si la vie les avaient quitté. Mabel est une femme triste qui ne sort très peu de sa cabane.

Pourtant un soir ou la neige se met à tomber en quantité,  ils se prennent à jouer comme des adolescents en faisant une bataille de boules de neige. Ils décident fabriquer un enfant dans la neige, une petite fille dont ils dessinent les traits avec minutie.
Lorsque le lendemain la statut de neige a fondu et que Jack découvre des traces dans la neige, cela l'intrigue.
Evidemment je ne vous raconterai pas tout, seulement que peu de temps après il découvre  l'existence d'une petite fille.

C'est là que l'auteur a su me transporter, cette histoire où tout au long on se demande si cette petite fille est bien réel.

J'ai aimé chaque personnage de ce roman Mabel et Jack, mais aussi Esther et George Benson un couple dont ils vont devenir les amis. Esther est un sacré personnage qui m'a beaucoup fait sourire. J'ai aussi aimé leur fils Garrett, un solitaire qui aime la nature et plutôt dégourdie pour son âge.
Nos ados devraient lire ce livre, ça leur donnerait une grande leçon de vie sur la valeur que nous accordons à certaines choses.

En tout cas l'auteur a su décrire parfaitement le climat et le paysage de l'Alaska. C'est une contrée sauvage d'une grande beauté et s'il on veut y vivre, il est nécessaire de savoir s'adapter et surtout d'apprendre à survivre avec ce que la nature nous offre.

Merci Mousseline de nous avoir fait découvrir cette belle histoire.


Ma note : 4,25/5

_________________
Lecture en coursLa chambre des curiosités de Douglas Preston et Lincoln Child
avatar
catimini

Nombre de messages : 503
Age : 44
Location : isère
Date d'inscription : 08/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eowyn IVEY (Etats-Unis)

Message  Van le Mar 2 Juil 2013 - 19:22

La fille de l’hiver

En Alaska. Jack et Mabel se sont installés il y a un an. Ils vivent leur deuxième hiver et les temps sont durs. Mais ils tiennent bons, chacun de leur côté, dans le silence. Mabel a voulu venir en Alaska, trouver le calme, se couper du monde, éviter les questions, changer de vie. Car ils ont perdu leur enfant. Ils voulaient se retrouver. Ils se sont éloignés. Puis un jour, dans toute cette neige, ils retrouvent un moment de gaité et d’insouciance. Et construisent un bonhomme de neige…

Dès le début, j’ai ressentie la tristesse et la solitude du couple. De les voir enfermés dans leur douleur, sans volonté de s’ouvrir au monde extérieur, avec les difficultés pour faire face à l’hiver, tout cela m’a vraiment marqué et touché. Quelle joie de les voir enfin rire pour la première fois avec cette bataille de boule de neige. Dès le début, on est embarqué dans leur histoire.
La personnalité de Mabel n’est pas très sympathique. Elle a cet air un peu hautain, surtout pendant la rencontre avec Esther et sa famille, ce manque de volonté d’être un peu plus gentille malgré les efforts d’Esther, le fait d’avoir voulu s’exiler en Alaska… Jack, lui, semble plus sympathique, et subi malheureusement tout ce qui se passe. Je me suis sentie triste pour lui. L’arrivée de Faina est comme une bouffée d’air fraîche. Les choses évoluent, et les personnages aussi. Mabel reste agaçante avec son impatience à tout vouloir connaître de Faina, au risque de l’effaroucher. Jack, au contraire, s’y prend avec douceur, comme pour apprivoiser un animal sauvage. J’ai été étonnée de voir qu’on « sautait » plusieurs années pour retrouver Faina grande. Le personnage de Garreth est de plus en plus présent et je me suis surprise à m’attacher à lui. La suite de l’histoire est étonnante, inattendue pour certaines choses et en même temps prévisible pour d’autres (Faina semble de plus en plus triste et renfermée, elle ne pouvait que partir pour retrouver sa vie). J’ai beaucoup aimé l’univers, la nature, les animaux, les descriptions. Toute cette neige, ce froid. Un livre vraiment magnifique qui m’a emporté loin de chez moi.

Note: 4,5/5
avatar
Van

Nombre de messages : 423
Age : 35
Location : Val de Marne - France
Date d'inscription : 03/11/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eowyn IVEY (Etats-Unis)

Message  Aurore le Jeu 15 Aoû 2013 - 18:54


La fille de l'hiver - Eowyn Ivey
(Fleuve noir, 2011, 430 p.)




Mabel et Jack viennent de s'installer en Alaska pour démarrer une nouvelle vie, eux qui ont perdu un enfant et vivent depuis dans une grande douleur. La rudesse du climat et l'isolement de leur petite cabane en pleine nature va leur permettre de se rapprocher et d'affronter leurs peurs intimes. Un jour qu'ils sortent à deux, ils façonnent un bonhomme de neige aux traits d'une fillette, y mettant tout deux de l'entrain. Le lendemain l'incroyable se produit : une fillette en tout point semblable à celle de neige apparaît à leur porte. Dans ces traits c'est la même finesse, dans l'accoutrement le couple retrouve des moufles laissées sur le bonhomme. Quelle est donc cette magie ? Commence une période d'apprivoisement où le couple tente de dialoguer avec cette fillette solitaire et non moins débrouillarde. Elle qui se ragaillardit au contact de l'air frais et parmi la nature hostile, paraît néanmoins rechercher le contact de ces nouveaux venus très hospitaliers. 
Dans leur entourage, ils se lient avec des voisins, Esther et George, qui eux ont un fils, Garrett. Les voisins sont chaleureux, pleins d'empathie et toujours partants à aider lorsqu'un coup dur survient. Mais lorsqu'il s'agit d'évoquer la mystérieuse fillette, le silence se fait car tous semblent croire à une invention issue d'une trop forte envie de materner. Les uns comme les autres ne sont pourtant pas au bout de leur surprise car l'inconnue des neiges sème des empreintes et, avec celles-ci, le début d'émotions plus fortes.

J'avais gardé à l'esprit ce livre lorsque notre tant aimée Mousseline nous avait fait part de son coup de cœur. Je dois bien avouer que cette histoire au ton feutré a trouvé un réel écho en moi. A travers l'histoire d'un couple seul, vieilli par les ans et les épreuves, le lecteur ne peut qu'espérer un miracle, un petit prodige du quotidien qui leur rendrait le sourire. Alors cette apparition de fille des neiges, sculptée de leurs mains, a eu tout d'un enchantement. La crainte, les pages défilant, était qu'elle disparaisse en même temps que l'hiver. Mais sa présence bienveillante gagne en intensité lorsqu'elle touche les cœurs et évolue et grandit.
C'est la magie d'une histoire qui se fait conte et qui ravit les adultes ayant gardé une âme d'enfant. La mienne a eu son lot de bonheur dans ces quatre cents et quelques pages. Est-il bien vrai qu'on est encore en été ? Avec ce livre, c'est l'immersion complète dans la neige, le vent glacial et les paysages peuplés d'animaux sauvages ; avouez que c'est une réelle échappée à moindre coût.

4,5/5

_________________
Ce n'est pas parce que c'est inventé que ça n'existe pas.





avatar
Aurore

Nombre de messages : 2141
Age : 31
Location : Amiens
Date d'inscription : 27/02/2009

http://shereads.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eowyn IVEY (Etats-Unis)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum