Benjamin BLACK (pseudonyme de John BANVILLE) (Irlande)

Aller en bas

Benjamin BLACK (pseudonyme de John BANVILLE) (Irlande)

Message  lalyre le Dim 3 Mar 2013 - 12:54

Les disparus de Dublin          
Ed.10/18 janvier 2011    
448 pages  

Quatrième de couverture
C'est à la morgue, dans son repaire, un soir d'ivresse, que le cadavre d'une inconnue déclarée morte dans de troublantes circonstances va obliger Quirke à sortir de l'ombre ? à se lancer dans une enquête que tous cherchent à lui faire abandonner. Car cette enquête, qui met en cause l'Église toute-puissante des années cinquante, menace de dynamiter la haute société catholique, de Dublin à Boston. Et de gangrener l'âme de sa propre famille, en réveillant les blessures les plus enfouies.

Mon avis
Plusieurs personnages dans ce roman à l’atmosphère noire, cependant c’est Quirke, médecin légiste très curieux et cela lui amène pas mal d’ennuis. Ce roman qui n’est pas un policier est bien ficelé sinon que j’y ai trouvé trop de descriptions, mais j’ai apprécié l’histoire sur fond de trafics de bébés. L’enquête n’est pas difficile à suivre, des intrigues, de légers suspenses ou je n’ai eu aucun mal à deviner la suite. Le roman se partage entre Dublin et les bas-quartiers de Boston pendant les années 1950 et nous livre des histoires, d’hommes,  de femmes et de lieux, bien sûr il y a aussi des meurtres et des histoires de familles  irlandaises. Un roman facile à lire, qui m’a paru long et qui se laissera facilement oublier, je l’ai d’ailleurs moyennement apprécié……3,5/5
avatar
lalyre

Nombre de messages : 4359
Age : 86
Location : Belgique
Date d'inscription : 01/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

La disparition d'April Latimer

Message  nauticus45 le Dim 6 Mai 2018 - 13:07


x enquêtes 

  • Poche: 336 pages

  • Editeur : 10 X 18 (20 février 2014)

  • Collection : GRANDS DETECTIV

  • Langue : Français

  • ISBN-10: 2264062827

  • ISBN-13: 978-2264062826



Phoebe est inquiète, cela fait deux semaines qu'elle n'a aucune nouvelle de son amie April Latimer et même si elle passe pour assez délurée, c'est la première fois qu'elle disparaît ainsi sans prévenir et aussi longtemps. Phoebe en parle au docteur Quicke, son père. Ensemble ils ont déjà eu à résoudre deux enquêtes et Quicke se tourne donc vers le seul policier qu'il connaît, l'inspecteur Hackett. Les deux hommes se rendent chez April et questionnent son voisinage, quant à Phoebe elle interroge leur groupe d'amis mais personne ne sait où se trouve Phoebe. April reste introuvable et très vite sa famille fait comprendre à Quicke qu'il vaudrait mieux ne pas faire trop de bruit autour de cette disparition qui n'est sûrement que momentanée. Mais le comportement de la famille et des amis ne fait que renforcer le mauvais pressentiment de Phoebe et son père.

Cette enquête est la troisième de Quicke et c'est la première que je lis. Le suspense n'est pas haletant, il s'agit d'une enquête plutôt calme mais l'atmosphère du Dublin de l'époque est très précisément dépeinte et les personnages ont une psychologie vraiment intéressante. Ce roman est une lecture agréable, qui rappelle les enquêtes de l'inspecteur Barnaby ou de l'inspecteur Morse, si ce n'est que les personnages ne sont pas policiers de métier et se passeraient bien d'être ainsi mêlées à des affaires criminelles!

3,75/5
avatar
nauticus45

Nombre de messages : 1637
Age : 41
Location : Haut-Rhin, France
Date d'inscription : 27/10/2008

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum